mardi 13 novembre 2012

Tea time : demerara shortbreads

Je ne sais pas quel âge elle pouvait avoir, difficile à jauger à l'aune de mon inexpérience d'élève de 5ème. Je ne me rappelle même plus de son nom, mais je me souviens que je la trouvais jolie la prof d'anglais. Dans ma mémoire elle avait les yeux bleus, le teint clair parsemé de taches de rousseur, un nez retroussé et une mousse de cheveux bouclés blond-roux. Un côté très celte.

De temps en temps, elle organisait des goûters surprise dans la classe. Je ne me souviens pas si elle apportait du thé, mais des boites de biscuits anglais, et surtout des rondes, en métal, imprimées façon tartan, qui contenaient ces plaques de shortbreads rondes que l'on brise en parts. J'aimais la richesse et la croustillance du biscuit, la fête soudaine dans la salle de classe, et ces goûts d'ailleurs. J'ai aimé mes cours d'anglais.

J'avais oublié cet épisode, jusqu'au jour où Camille a rapporté de Londres des boites de shortbreads de chez Fortnum and Mason qui avaient exactement la richesse beurrée et la croustillance de mes souvenirs d'enfant. Il n'ont pas duré bien longtemps, il fallait en refaire.

Ca peut sembler très simple, au vu des ingrédients : farine, beurre, sucre. Et pourtant j'ai essayé plusieurs recettes avant de trouver ce que je cherchais. Notamment une recette de shortbreads au romarin frais tout à fait écoeurante.

En fait, il faut du beurre oui, mais le meilleur et le plus frais possible. De la bonne farine évidemment. Et puis il y a un ingrédient secret, la farine de riz. En petite quantité, mais elle donne la croustillance, l'aspect friable typique des shortbreads. J'ai trouvé mon graal sur The Guardian. ils ne sont peut-être pas tout à fait aussi bons que ceux de Fortnum and Mason, mais ils s'en rapprochent.

Demerara shortbreads

  • 115g de beurre à température ambiante
  • 55g de sucre blond de canne
  • 1 bonne pincée de sel
  • 130g de farine T45
  • 40g de farine de riz
  • sucre demerara pour saupoudrer
Préchauffer le four à 150°C.
Dans un grand bol, travailler le beurre en pommade, avec une cuillère en bois, puis ajouter le sucre et le sel. Mélanger de façon bien homogène.
Tamiser ensemble la farine et la farine de riz au dessus du bol, et mélanger pour obtenir une pâte souple (attention, il ne faut pas trop la travailler, elle deviendrait collante).
Garnir un moule de 15x15 cm de papier sulfurisé, transférer la pâte dans le moule et l'aplatir avec le plat de la main, ou le dos d'une cuillère pour qu'elle remplisse presque le moule Laisser un petit espace tout autour.
Mettre au réfrigérateur pour environ 15 minutes afin qu'elle se raffermisse.
Avec un couteau pointu, marquer la pâte en parts. Avec une fourchette, marquer chaque part.
Enfourner pendant environ une heure, jusqu'à ce qu'ils soient complètement cuits mais pas trop dorés.
Séparer les biscuits et les déposer sur une grille. Saupoudrer de sucre demerara et laisser refroidir.
Conserver dans une boite en fer à l'abri de l'humidité.

24 comments:

Louise Blais a dit…

quelle belle mise en situation! faudrait enseigner tout ça aux profs... et puis ça donne trop envie, qu'ils sont beaux!

gabriella a dit…

Ma petite fille est folle de ces shortbreads, ta recette tombe à pic pour
les TP des mercredis.

Rosa's Yummy Yums a dit…

Mmmhhh, delicious! ;-P

Bises,

Rosa

RoseNoisettes a dit…

Mhh, cela ravive mon envie d'en faire!

Estérelle a dit…

Aucune prof d'anglais ne m'avait jamais fait goûter de shortbreads, voilà pourquoi j'ai si longtemps méprisé injustement son apprentissage !
En découvrant les scones, j'ai d'un coup amélioré mon niveau d'anglais, d'ailleurs... Bref. Perso pour le croquand je leur ajoute un peu de semoule fine (semolina que tu connais bien) qui donne la note croquante qui me va bien. En faisant une trad il y a peu, j'ai découvert que la forme ronde découpée en triangles se nomme "peticoat tail" (=queue de jupon)... ravissant non ? bises sucrées...

Gracianne a dit…

Louise, je crois que les profs savent, du moins certains, transmettre leur savoir. J’ai eu la chance d’en avoir plusieurs dans ce style, je ne les ai jamais oubliés.

Gab, excellent à faire à 4 mains en effet, et très facile. Méfie-toi par contre, il ne faut pas trop manipuler la pâte, le beurre fondrait et elle deviendrait molle. C’est pour ça qu’il vaut mieux l’étaler avec le dos d’une cuillère, les mains sont trop chaudes.

Rosa, delicious indeed :)

Rose-Noisette, ne t’en prive pas surtout.

Estérelle, je crois que j’ai eu de la chance, c’était exactement le genre d’argument qui pouvait me faire aimer l’anglais. Mais il y en a d’autres. L’année suivante, nous avions traduit avec une autre prof les chansons des Pink Floyd, nous écoutions et réécoutions le disque en essayant de capter les paroles. Au lycée, nous faisions des ateliers cuisine hellénique avec notre prof de grec, elle apportait du miel, de la sauge de Grèce, nous avait fait faire des beignets, goûter à la pâte de mastic. Un autre prof de grec, en terminale, nous emmenait lire des tragédies grecques sous les arbres du jardin du lycée. J’ai une profonde reconnaissance pour tous ces profs.
La semoule fine, je l’utilise aussi dans les sablés, et j’ai hésité. Mais la plupart des recettes que je voyais contenaient de la farine de riz. Et je pense que la texture obtenue n’est pas tout à fait la même, un peu plus fine, et fondante tout en restant croustillante.
Je connaissais ce nom oui, c’est joli petticoat tail, difficile à traduire aussi, ça nous ramène à un temps où les dames avaient un jupon en forme de traine – délicieux.

Catherine a dit…

Comment passer de la pluvieuse Angleterre (mais non moins agréable!)à la Grèce ensoleillée.Moi ça m'intéresse la recette des beignets miel/sauge, car de la sauge j'en ai plein dans le carré d'herbes aromatiques et de la sauge ananas aussi (elle sera vexinoise et non hellénique).

Paprikas a dit…

Tes recettes ont toujours un air poétique et j'adore !

Hélène a dit…

Ah! Les anglais et le romarin. Ils en mettent vraiment dans tous les plats.
Les shortbreads, un classique si facile à préparer : trois ingrédients et le tour est joué.
C’est vrai que la farine de riz ou de la semoule donne une texture friable contrairement à la Maïzena (plus dense. Il me semble que les Pitcaithly Bannock ressemblent aux petticoat Tails traditionnels.

Marielle a dit…

Mes cours d'anglais étaient beaucoup moins sympas, même si, au lycée, j'avais une belle prof avec de beaux yeux bleus.
C'est si bon les shortbreads !! je garde ta recette sous le coude pour essayer.
bises

Au gré du marché a dit…

De bonnes recettes de shortbreads, tu as raison en disant que c'est difficile à trouver, comme de bons shortbreads achetés : ils sont loin de tous être bons. Alors quand enfin on a une bonne recette, on s'y accroche. Merci de ce partage!
Lou

Pascale (Snapulk) a dit…

C'est sympa d'avoir testé plusieurs recettes et de nous faire profiter de la meilleure! Je suis en pleine période cuisine anglaise, je vais tester vite!
C'est quoi le sucre demerara? Je ne connais pas...

Sylvie a dit…

Je me souviens aussi de cette toute jeune prof d'anglais. En revanche, son nom m'échappe... C'est drôle, j'ai comme toi gardé en mémoire les boîtes de gâteaux et les goûters qu'elle organisait. Les deux années suivantes, on a eu Melle Calvani (je n'ai pas oublié son nom...) Son truc, c'était plutôt les chansons des Pink Floyd.. Nous avons été gâtées pas nos profs d'anglais...

Gracianne a dit…

Catherine, en fait je me suis mal exprimée, les beignets n’étaient pas à la sauge, c’étaient de petits beignets trempés ensuite dans un sirop à base de miel. On les appelle des loukoumades – ça m’a donné envie d’en faire tiens. La sauge sèche, c’était pour faire des infusions, parfumées elles aussi de miel.
Tu as raison, elle s’adapte bien chez nous, j’en ai à profusion aussi. Je m’en sers pour les saltimbocca a la romana, je parfume les bouillons et les sauces avec, c’est une très bonne plante.

Merci Miss Nadia – mes recettes je ne sais pas. Mes souvenirs peut-être.

Hélène, ça me semblait une bonne idée, le romarin dans les shortbreads pourtant. Le résultat était étonnamment écœurant, personne n’en a voulu.
C’est la première fois que j’entends parler des Pitcaithly bannocks - mais certainement pas la dernière, ils me plaisent bien ceux-ci, avec leurs écorces de citron, merci pour l’idée.

Marielle, les yeux bleus ne font pas tout, c’est sûr ;)

Lou, effectivement, pour avoir essayé pas mal de recettes, et goûté aussi un certain nombre de gâteaux tout faits, le goût, mais surtout la texture, sont souvent décevants, trop épais, un peu plâtreux. J’étais assez contente de cette recette-là.

Pascale, c’est simplement parce que les autres recettes ne me satisfaisaient pas. Je suis un peu exigeante ;)
Le sucre demerara, que les anglais utilisent beaucoup, est un sucre blond de canne naturel, à gros grain, avec un léger goût de mélasse (mais moins que le sucre muscovado, plus noir). A défaut on peut utiliser du sucre blond de canne bio. Le goût est très similaire, mais le demerara est plus sec, comme un sucre semoule ordinaire. Le nom vient d’une ancienne colonie hollandaise, puis française, puis hollandaise, puis britannique, puis hollandaise, puis britannique, etc, qui fait maintenant partie de la Guyane (j’en ai appris des choses grâce à ta question).

Sylvie, c’est émouvant de partager ainsi les mêmes souvenirs. En fouillant ma mémoire (je jure que je ne suis pas allée chercher mon carnet de liaison dans le sous-sol de la maison parentale) je crois qu’elle s’appelait Mlle Le Moël – d’où le côté très celte.
Ah, Marie-Claire Calvani, et son bel accent du Midi. Au-delà du niveau que demandaient les traductions des textes des Pink floyd ou de Somerset Maugham (si, si, je m’en souviens) en classe de 4ème, 3ème, je lui dois une maitrise parfaite, encore aujourd’hui, des verbes irréguliers. C’est la meilleure prof d’anglais de toute ma scolarité et je lui en suis éternellement reconnaissante.

Claire a dit…

Bonjour Gracianne,
Je n'ai que de la farine de riz gluant (celle pour les tang yuan), tu crois que ça va quand même?

Gracianne a dit…

Bonjour Claire,
Je me suis posé la même question, j'en avais moi aussi dans mes placards figure toi, et rien que d'imaginer le résultat que ça pourrait donner, l'effet chewing-gum tu vois, j'ai laissé tomber.
J'avais essayé une fois précédente avec du riz que j'avais moulu moi-même et je n'avais pas aimé l'arrière goût amer produit.
Enfin j'aurais pu utiliser la farine de riz semi-complète qu'on trouve dans les magasins bio, mais un essai précédent sur d'autres biscuits avait lui aussi donné ce petit arrière-goût amer.
J'ai donc pris chez Kioko de la farine de riz non gluant - enfin je crois, je ne lis pas le japonais, mais je suis raisonnablement sûre.
Si jamais tu tentes l’expérience avec de la farine de riz gluant, tu me tiendras au courant du résultat?

Babzy a dit…

Ah les shortbread un véritable délice ! :)

Claire a dit…

Eh bien écoute ça m’a l’air pas mal du tout! Ils sont très bons, et friables et croustillants.
Bien sûr il faudrait un test comparatif, mais en tout cas pas d’"effet chewing-gum", ouf! ;-)

Gracianne a dit…

Claire, tu vois, je devrais prendre plus de risques ;)
Maintenant je le saurai, ravie que tu n’aies pas obtenu le fameux « effet chewing-gum » - et qu’ils te paraissent bons, bien sûr – ouf…

Easy kitchen a dit…

farine de riz ou semoule fine de blé dure ? j'ai testé les deux versions. j'ai une préférence pour la farine de riz mais les deux sont bonnes. ils sont parfaits les tiens.

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

Pas mieux pour faire aimer une langue, j'ai donc toujours préféré l'allemand à l'anglais :) Même si j'ai finalement eu en première et terminale, un vieux monsieur français très distingué qui pratiquait la langue de Shakespeare avec beaucoup d'élégance et de bienveillance aussi... Mais sans tea time et petits gâteaux. Jamais testé la farine de riz, je garde précieusement sous le coude !

Camille a dit…

Pour avoir goûté les deux versions (je suis une petite veinarde), les tiens sont très différents et tout aussi délicieux. (et je cautionne ton avis sur les shortbreads romarin, je m'en souviens encore :)
peut-être utilisent-ils une farine plus fine ? (ça se trouve ?)
Moi aussi, je me souviens de certains profs d'anglais adorables et géniaux - mais sans shortbreads. (par contre, les apfelstrudels m'ont marquée :)

Gracianne a dit…

Easy Kitchen, je me demande si on ne pourrait pas panacher les deux, il faudrait que j’essaie.

Tiuscha, je crois que si le prof d’Allemand nous avait apporté des christstollen, j’aurais accroché un peu plus. Peut-être pas la meilleure méthode, mais certainement efficace avec les élèves gourmands.

Camille, je ne sais pas, c’est une farine très très fine déjà. En fait, il faut faire attention de les conserver bien au sec. Ceux que tu as goûtés avaient été conservés avec des amaretti, plus humides, et ils ont vite perdu leur croquant. Le premier jour, ils étaient vraiment bons.
Apfelstrudel, hummmm, lecker !

irisa a dit…

A tester pour une première expérience de shortbreads, encore que je vais devoir me renseigner au sujet du sucre sur internet

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...