vendredi 24 février 2012

Slow spaghetti aux boulettes

Plats sucrés, beignets, pain de mie tout doux, comfort food semblent envahir ma cuisine ces temps-ci. Non, je ne retombe pas en enfance, c’est juste que j’ai des enfants à nourrir, tout un tas d’enfants, les miens, leurs copains, leurs cousines, jamais les mêmes à table, mais tous plutôt gourmands.

Des enfants qui n’apprécieraient pas trop que je leur serve en permanence des plats nouveaux, des saveurs inconnues, des trucs qui piquent ou qui fusent en bouche, des légumes surprise.

Les enfants ont leurs plats doudous, ils aiment la stabilité, naviguer en mer connue. Une petite touche d’originalité ne leur déplait pas parfois, mais il faut y aller doucement, tranquillement.

Et puis c’est l’hiver, il faut du réconfort. J’ai dévié un peu cette fois-ci des spaghetti bolognaise, un de leurs plats préférés, pour une belle platée de spaghetti aux boulettes, mais de belle facture. Des « slow boulettes », bien mijotées, odorantes et réconfortantes en diable. Je me demande si ce plat là ne va pas faire partie de leur palmarès dans l’avenir ?

Spaghetti aux boulettes
(pour 6)

500g de spaghetti

Sauce
  • 1 oignon
  • 1 petite carotte
  • ½ branche de céleri
  • 1 gousse d’ail
  • 2 boites de tomates concassées de bonne marque
  • 1 cc de concentré de tomates
  • 1 feuille de laurier fraiche
  • Quelques brins de thym et romarin frais
  • ½ verre de vin blanc sec
  • 1 trait de sauce Worcestershire
Boulettes
  • 500g de bœuf haché (du boucher)
  • 1 œuf
  • 1 verre de parmesan fraichement râpé
  • 1 verre de chapelure (Panko)
  • 1 petit oignon rouge ciselé
  • 2 gousses d’ail écrasées
  • Sel, poivre, Espelette
  • 1 cc de thym frais ciselé
  • 1 cc de romarin frais ciselé
  • 1 trait de sauce Worcestershire
Dans un faitout, mettre à revenir doucement dans un fond d’huile d’olive l’oignon, la carotte, le céleri et l’ail taillés en brunoise, avec la feuille de laurier. Cuire à découvert tranquillement, en remuant de temps en temps, pendant une vingtaine de minutes, jusqu’à ce que les légumes soient tendres, sans les laisser colorer. Monter le feu, ajouter le vin blanc et laisser évaporer 1 minute. Ajouter les tomates, le concentré, le thym, le romarin et une bonne giclée de sauce Worcestershire. Saler, poivrer, Espeletter. Bien mélanger, couvrir, baisser le feu et laisser mijoter doucement une heure.

Pendant ce temps, mettre dans un grand bol la viande, la chapelure, le parmesan râpé, l’oignon ciselé, l’ail, l’œuf et les herbes. Bien assaisonner de sel, de poivre, de piment et d’un trait de sauce Worcestershire. Malaxer le tout. Former des boulettes de la taille d’une noix et les disposer sur une plaque. Faire revenir les boulettes à feu vif, en plusieurs fois, dans une mélange beurre+huile jusqu’à ce qu’elles soient dorées de toutes parts. Oter de la poêle et réserver.

Les ajouter à la sauce tomate, mélanger délicatement, couvrir et laisser mijoter à feu doux une vingtaine de minutes. Pendant ce temps, cuire les spaghetti al dente.

Mélanger le tout et servir immédiatement avec du parmesan en abondance.

Imprimer la recette.

30 comments:

Au gré du marché a dit…

Un beau plat économique (que tu présentes d'ailleurs dans un très beau plat) et qui a toujours beaucoup de succès auprès des enfants.
Et quand on est grand, on en veut en core et encore, parce que c'est bon!
Lou

Choupette a dit…

Même grands on apprécie ce style de plats et c'est vrai qu'on a des périodes où l'envie nous prend de revenir à du plus classique.

Rosa's Yummy Yums a dit…

C'est un de mes plats favorits! Pas cher et si savoureux. J'en mangerais jusqu'à explosion. ;-)))

Bises et bon WE,

Rosa

Linou a dit…

hum, j'en veux

RoseNoisettes a dit…

Yumyum, les bons plats de boulettes de viandes traditionnels, un délicieux repas en famille!

Saveurs Sucrées Salées a dit…

Ca donne envie de se poser autour de ta table et de refaire le monde avec une belle assiette comme ça. Bon week end l'amie....

Clemence a dit…

ça ne plaît pas qu'aux enfants daileurs !!

Marielle a dit…

Humm !! je suis une grande enfant qui en ferais bien un de mes classiques. Surtout présenter dans cette belle vaisselle ancienne !!
bises et bon week end.

mayacook a dit…

Belle variante!! Je craque sur ton service

Dr. CaSo a dit…

J'en veux!!!!!!!! Ca a l'air tellement bon!!!

Marie a dit…

On est assuré de passer un bon moment avec ce type de plat ... et c'est vrai que les enfants adorent (ça ne me déplait pas non plus, j'en raffole surtout lorsqu'elles sont bien parfumées comme celles-ci !!).

Enitram a dit…

Avec des boulettes pourquoi pas ? Je retiens pour des adultes aussi !!!
J'aime beaucoup ta vaisselle ancienne !
Bon dimanche

McdsM a dit…

Simple comme ...Bonjour !

Marie-Claire a dit…

Hum. Chez moi, quand j'avais des ados, c'était beaucoup plus que 500 g de spaghettis pour 6... *
Surtout avec une sauce comme celle-là.

Papilles et Pupilles a dit…

Je vais faire carton plein à la maison quand je ferai cette recette. Je suis sûre que tout le monde va adorer :)

Lefrancbuveur a dit…

Che buona la bolognese!

Christine a dit…

Ca a l'air meuuurtel!

Patrick Cadour a dit…

J'aime bien le "boeuf haché (du boucher)", j'ai failli me prendre une plie à la figure l'autre jour, quand j'ai demandé du faux-filet à mon poissonnier ; il a cru que je le traitais de faussaire. Bonne semaine ;-D

Helene Picken a dit…

Le genre de plat dont raffole mes deux nanas. Bon début de semaine.

dumè a dit…

pas très originale mais j'assume, j'aime beaucoup ta vaisselle ;
comme toi, j'aime bien cuisiner pour la "harka", les entendre rire et voir leurs joues gonflées et leurs yeux pétillants ; c'est clair que ce plat leur est destiné...
excellente journée ;

gabriella a dit…

J'ai un peu honte de dire que qq fois
j'achete des boulettes/sauce tomate
cuisinées par mon boucher pour Melle
J, Les prochaines seront à la sauce
Gracianne certainement plus goûteuses.
J'ai encore du Panko dans mes placards.
Bonne semaine.

Sophie a dit…

Un classique qui remporte toujours autant de succès (que l'on soit grand ou petit). J'adore l'ambiance de tes photos, ce plat si généreux. Je peux même en sentir les effluves à travers l'écran : follement miam !

irisa a dit…

Si j'avais servi ce plat à mon mari le 24 février jour de son anniversaire , j'étais assurée de lui faire un beau cadeau ( grand amateur de spaghettis) hélas je ne vois cette recette que ce soir !
En plus j'ai hérité de sa maman le même plat que celui qui est sur ta table ....

Camille a dit…

J'adore ces nouvelles photos, avec plein de mains qu'on imagine heureuses et des instants de gourmandise entr'aperçus. Et les filets de parmesan fondant sur les spaghettis très chauds ont l'air jubilatoires

Hélène (Cannes) a dit…

Chez nous, il est déjà au palmarès depuis bien longtemps ... Un vrai plat de belle tablée, des parfums enivrants, une rusticité tellement attractive ... Tout ce que j'aime ...
Bisous
Hélène
PS : Si tu peux, moi, je serai dans ton coin vendredi midi ... Sinon, je reviendrai un coup à Pâques, de toute façon ... Re-bises ;o)

Mijo a dit…

Une belle table, une belle vaisselle, un plat dont je raffole, je ne peux pas devenir la grande cousine de tes enfants l'espace d'un instant pour m'attabler avec eux ?

Gracianne a dit…

Visiblement, votre cœur balance entre les assiettes et les boulettes. Les assiettes les enfants s’en balancent, ils préfèrent ce qu’elles contiennent. Et terminer le plus vite possible, pour retourner à leurs activités normales, contrairement à nous Véro, ils ne refont pas le monde à table. Comme ce ne sont pas encore des ados, Marie-Claire, 500g de spaghetti ont suffi (enfin il me semble que je n’en avais pas mis plus, mais tu m’as fait venir un doute quand même, après coup).

Patrick, oui, « du boucher », ca pourrait sembler redondant – j’ai hésité le préciser d’ailleurs, mais c’est important. Le résultat est tellement moins bon avec du steak haché préemballé.

Les assiettes, elles ont été chinées, au cours des années, surtout par ma maman. Certains plats venaient de ma grand-mère. J’en ai acheté d’autres. Les dessins ne sont pas les mêmes mais suffisamment proches pour être harmonieux, certains tirant plus sur le vert, d’autres sur le bleu. Je suis toujours à la recherche d’un saladier pour remplacer celui qui a fini par se fendre (si jamais vous en rencontrez un, dites le moi).

Gab, il n’y a pas de honte à les acheter toutes faites, surtout chez le boucher, ça vaut mieux que les bolo balls (il parait que c’est la grande folie du moment chez les enfants). Tu me mets la pression là, si ça se trouve Mlle J préfèrera la version du boucher…

Anne, j’espère que ça leur plaira, tu me diras ?

Christine, meuuurtel… ? je ne sais pas mais vraiment bonnes et super parfumées, j’ai beaucoup aimé. Je ne sais plus où j’ai pris l’ajout de sauce Worcestershire dans la bolognaise, mais ça donne vraiment un petit peps supplémentaire.

Irisa, des spaghetti d’anniversaire, en voilà une bonne idée. Bon anniversaire à Monsieur.

Sophie, Camille, merci pour les photos. Evidemment, dans le feu de l’action, elles sont un peu floues, personne n’aime manger froid. Mais c’est ce genre de photo sur le vif que je préfère finalement, plus naturelles, plus rustiques (je ne suis décidément pas quelqu’un de sophistiqué). Il faudrait que je trouve le temps d’améliorer la technique…

Mijo, je suis sûre qu’on est déjà un peu cousines quelque part, non ?

Pascale (Snapulk) a dit…

Je veux bien mettre un costume de tout-petit pour partager ce repas tendre et chaleureux. Les boulettes sont très appétissantes, et ta vaisselle a le charme des tables que l'on n'oublie pas.

Bolli's Kitchen a dit…

fantastico! Cela ne m'étonne plus que tu as inventé les pizzas...it's a joke!

Famille Gerdel a dit…

Je craque devant ta magnifique table champêtre. Ta vaisselle est si belle. Quant au plat, j'adore ce type de recette, les enfants aussi. Un bien beau billet.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...