lundi 7 décembre 2009

Mais si on mange des légumes !

Evidemment, il y a beaucoup de viandes dans ces pages, à tel point qu’on pourrait nous croire entièrement carnivores. Je manque quelque peu d’inspiration il est vrai quand il s’agit de parler des soupes – pourtant, elle est belle celle avec le gros os de jambon dedans – des salades ou des pâtes aux légumes du quotidien. L’hiver surtout, quand les étals de poireaux, de choux et de racines diverses me laissent régulièrement perplexe.
Il y a des trésors pourtant dans ces simples légumes d’hiver. Les côtes de bette par exemple, dont j’ai longtemps détesté le goût de terre, font merveille gratinées au Beaufort.

On a juste fait un peu de viande pour accompagner les légumes. Avec des petites patates du jardin de mon père, et tout plein d’ail et d’oignons confits dans le jus. Des légumes, aussi.


Gratin de côtes de bette

2 belles bottes de côtes
20g de beurre ½ sel
20g de farine
25 cl de lait
1 bouquet garni
Sel, poivre, muscade
Beaufort

Bien nettoyer les côtes, ôter le vert et le pied filandreux. Les rincer soigneusement a l’eau. Les cuire à la vapeur 7-10 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Bien laisser égoutter.
Faire chauffer le lait avec le bouquet garni. Laisser infuser.
Dans une casserole à fond épais, faire fondre le beurre à feu moyen, ajouter la farine et mélanger au fouet. Laisser cuire 1 minute.
Hors du feu, ajouter le lait chaud en fouettant. Remettre sur le feu et laisser cuire jusqu’à épaississement en fouettant constamment. Saler, poivrer, muscader.
Disposer les légumes dans un plat à gratin, arroser de béchamel, parsemer de Beaufort fraichement râpé. Enfourner dans le four préchauffé à 200°C pour 15 minutes, jusqu’à ce que le gratin soit joliment doré.

Imprimer la recette

30 comments:

Hélène a dit…

Un bon plat de saison. Maman nous en préparé souvent mais malheureusement sans Beaufort. C'est un légume qui pousse facilement au jardin. Yummy yummy les légumes confits dans le jus de viande.

Camille a dit…

J'essaierai. Je te fais confiance. (les côtes de blettes sont presque interdites de séjour ici, depuis une soupe malencontreuse, verdâtre, fibreuse, mais je n'aime pas rester sur un échec)
(lundi matin, des bisous)

Sophie a dit…

La période automnale tirant vers l'hiver est toujours plus délicate. C'est comme si on avait moins de choix, une curieuse impression qui vient peut-être des couleurs moins chatoyante des légumes. Bises !

mayacook a dit…

Les blettes j'adore ça mais je suis la seule ici...peut être que cette version fromagère finirait par plaire...à tester!

Choupette a dit…

Autant j'aime le vert des blettes autant je n'apprécie guère les côtes mais qui sait, peut-être un jour changerai-je d'avis! ;-)

(les chéchés) a dit…

un désamour pour les côtes de blettes, jusqu'aux crêpes, des qui vont bien avec du chèvre.
je suis comme camille, je ferme les yeux, je vais goûter, promis. et le beaufort n'est qu'un argument que je ne peux refuser.
bises

maloud a dit…

Dans le village de mon ange gardien, une emmigrée rentrée au pays me fournit de ces blettes que j'ai découvertes sur les blogs français.

dada a dit…

Mmm super réconfortant! Et les légumes on peu vraiment en mettre partout (enfin presque). En plus la viande on aime et il n'y en a pas des kilo non plus sur les blogs :-) Bonne soirée

Vanessa a dit…

Une super recette - j'adore tous les légumes et surtout les gratins. Tes photos me font toujours craquer!

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Tu m'as l'air bien inspirée, au contraire. Plus que moi, en tout cas, qui ai toujours eu du mal avec les légumes (à part les transformer en soupes mixées).
J'ai toujours trouvé bizarre le fait de séparer les côtes des feuilles...
Mais ton gratin, il a tout pour me plaire.

Enitram a dit…

Oui, un bon plat de saison ! Moi, je les fais gratiner avec oignons, tomates, gruyère rapé frais, muscade rapée.

marion a dit…

Les légumes = rôtis au four avec des herbes et de l'ail, ou en gratin avec du fromage ...
Y'a que ça de vrai :)

Gracianne a dit…

Ben oui Marion, comme ça, ou alors sautés au wok, en bonne soupe épaisse, en tajine, en jardinière, braisés, en salade cuite ou crue, tout quoi !
Les légumes, si on veut les faire apprécier, il faut les cuisiner pour eux-mêmes, pas les considérer comme un humble accompagnement. J’ai appris ça en Italie, ils savent faire.

Merci pour la bonne idée Enitram. J’essaierai.

Les feuilles, Mingou, on les sépare parce qu’elles n’ont pas le même goût, plus acides, plus acres (personnellement je préfère les côtes, contrairement à Choupette), mais aussi parce qu’elles ont une durée de cuisson beaucoup plus courte.

Je suis assez d’accord Dada, à croire que les blogueurs (enfin, certains) ne se nourrissent que de douceurs sucrées.

Camille, Bérangère, Maya, je suis honorée de votre confiance, mais un peu inquiète aussi…

Merci Vanessa, c’est gentil. Je ne les trouve pas terribles moi, il y a tant de progrès a faire.

Je suis comme toi Sophie, les légumes d’été aux couleurs vibrantes m’inspirent beaucoup plus.

Malou, comme quoi l’émigration peut avoir quelques aspects positifs…

gabriella a dit…

J'ai appris aussi en Italie à aimer
les blettes, dans la région des
Marches on peut manger des "bietoline
all'acciugata" (filet d'anchois, ail et
huile d'olive),préparation qui peut servir également pour toutes sortes de verdures.

Mijo a dit…

Les côtes de bettes ici ont les blanchi avant de les faire dans le jus des steack, un régal aussi.

Véro C.Metisse a dit…

Alors toi aussi, les légumes d'hiver te laissent encore perplexe ? J'ai appris à les connaître ces quatre dernières années on va dire, et, est-ce l'âge ??? je les aime de plus en plus. Les filles par contre... J'y travaille. :-)
Oignons confits, miam.
Beaucoup d'ail, c'est bien ça.

JvH a dit…

Tiens, voilà un légume que je n'ai jamais cuisiné... je suis justement à la recherche de nouvelles recettes avec des légumes d'hiver, ceux qu'on trouve au marché à Berlin. Merci!

Minouchka a dit…

C'est drôle mais je mange autant de légumes en hiver qu'en été, sans doute l'héritage familier y est pour quelque chose, sans doute aussi l'héritage géographique aussi. Là-bas, au pays natal, chaque saison avait ses légumes et chaque légume avait sa saison, du coup on faisait avec et même que parfois ça nous manquaient certains légumes !

Par contre, les blettes je n'apprécie pas vraiment sauf en gratin peut etre ou sautés au wok tu dis?

Saveurs Sucrées Salées a dit…

Beaucoup de légumes aussi à la maison. "Trop" semble t'il, aux dires de l'ado qui partage encore notre table ;-)

Tiuscha a dit…

Chez nous on adore justement cette saveur un peu douce, un peu âcre des blettes. On les préfère bien tendres, fraîchement cueilli par les maraichers d'ici...
Le gratin au beaufort ets surement délicieux mais ici, certaines font de la résistance au fromage, hélas !

Gracianne a dit…

Et bien voila, tout plein d'idees pour cuisiner les cotes de bette. merci Gab et Mijo.
Moi je les fais braiser dans un peu d'huile d'olive sinon, je rajoute du jus de veau et je les cuis a l'etouffee, en rajoutant le vert en fin de cuisson pour qu'il ne soit pas trop cuit.

Je devrais faire plus souvent ce genre de billet je crois, avec un appel a vos bonnes volontes pour me donner vos recettes. Parce que, j'avoue que meme si j'ai fait beaucoup de progres, certains legumes d'hiver me laissent encore perplexes, comme toi Vero.

Ma pauvre Tiuscha, de la resistance au fromage? Quelle calamite!

lefrancbuveur a dit…

à essayer, absoluement!

Eglantine a dit…

Ah quand même, je vois que tu n'est pas totalement irrécupérable :) ceci dit, je n'ai jamais cuisiné de blettes, ma mère en faisait tout le temps et nous nous faisions tous la moue devant !

Gracianne a dit…

Tant que tu es là, tu n'as pas d'autres recettes avec les "bietoline", Enrico?

Eglantine, pour une fois que j'essayais de faire plaisir aux végétariens parmi nous - tu as vu ça? pas un lardon, rien - c'est raté :)

Hélène (Cannes) a dit…

Moi j'adore les côtes de bettes ... Ici, dans le Sud, d'ailleurs, on dit les blettes et on ne mange que la partie verte ... Mais chez ma grand-mère, en Bourgogne, on les mangeait au gratin ... Trop bon !

Rosa's Yummy Yums a dit…

J'adore les gratins de côtes de bettes! Le tiens est vraiment alléchant!

Bises et bonne fin de semaine,

Rosa

Bolli's Kitchen a dit…

Gracianne, j'arrive!!!!!!!!! Les photos, je te jures, tu va convertir les végetariens!!!!!

rêves de tables a dit…

Je suis tjs aussi fan de vos recettes. Les accords développés. Les saveurs explorées. Merci pour cette délicieuse escapade gourmande.

A.P. a dit…

hi hi hi... en effet, elles sont bien cachées, tes blettes... je comprends que tu dises aujourd'hui : "j'aime les blettes", moi aussi, sous cette forme, j'aime.
:D
Belle idée d'infuser le bouquet dans le lait !

Les Délices De Marina a dit…

Bonjour,

Votre site est intéressant, et il y a de très bonnes recettes.
Continuez de nous faire rêver à travers ce blog.


Je vous laisse découvrir mon univers si l’envie vous prend d’aller y faire un petit tour :

Je vous invite à aimer ma page facebook, pour cela taper sur facebook « Les Délices De Marina » et cliquez « J’AIME »

Je vous laisse également mon site culinaire, afin de suivre mon parcours et mes créations : www.lesdelicesdemarina.com

Amicalement.


A très bientôt.

Marina

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...