lundi 29 mai 2006

Un départ



O. était parti depuis deux mois. Deux longs mois d'hiver Parisien, gris, lugubres. Je m'étais perdue dans les couloirs gris-jaunes fissurés de la Salpêtrière, à attendre des nouvelles de mon père. J'avais rencontré un prêtre à la recherche d'âmes en peine. Je m'étais enfuie.
Mais c'était fini, mon père allait mieux.

Souvent j'appelais O.
"Alors, c'est comment?"
"C'est beau ici, lumineux, tu verras. Tiens, on a fait un plat qui te plairait: des pâtes aux artichauts, à l'ail, huile d'olive et piments. Avec ça on boit un petit vin blanc des Castelli Romani, c'est bon."
"Tu mets de l'ail? Je croyais que tu n'aimais pas l'ail?"
"Oui, mais ici c'est bon."

Des artichauts, de l'ail, de l'huile d'olive, du piment et du vin blanc...il était temps que je le rejoigne à Rome.


Spaghetti aux artichauts (pour 2/3 personnes)

  • 1 botte d' artichauts poivrades (5-6 environ)
  • 300 g de spaghetti
  • 3 piments de cayenne séchés
  • 3 gousses d'ail pelées, dégermées
  • 1 dl d'huile d'olive
  • sel, poivre
  • 1 petit verre de vin blanc sec

Préparer un grand bol d'eau citronnée. Oter les feuilles extérieures les plus dures des artichauts, et couper la queue à 3 cm. Peler la queue. Couper la pointe des artichauts et les couper en deux. Oter le foin et les plonger dans l'eau citronnée pour éviter qu'ils ne noircissent.
Mettre un grande casserole d'eau à bouillir.
Mettre à chauffer l'huile d'olive dans une sauteuse. Eponger et émincer les artichauts un à un ( toujours pour éviter qu'ils ne noircissent) et les mettre à revenir dans l'huile, à feu moyen, avec l'ail coupé en morceaux et les piments entiers.
Une fois les artichauts un peu dorés et attendris, au bout de 10 minutes environ, saler, poivrer et ajouter le vin blanc. Baisser le feu et laisser mijoter environ 6 minutes, le temps de cuire les spaghetti (al dente, j'insiste). Ajouter si besoin un peu d'eau de cuisson des pâtes.
Appeler tout le monde à table.
Egoutter les pâtes, mélanger à la sauce aux artichauts et servir subito. Ne pas oublier le parmesan.

40 comments:

Scherneel a dit…

J'ai dégusté chacun de tes mots.
Je te promets que je cuirai les spaghetti al dente et que je n'oublierai pas le parmesan, comme je te promets que je referai du vrai risotto.
Gros bisous :)

Dorian a dit…

Quel départ !!!
Je n'ai jamais osé les artichauts comme ça... et je ne sais pas si j'oserai mais en tout cas l'odeur passe l'écran... et on a envie de passer une fourchette juste pour goûter !!!

Papilles et Pupilles a dit…

Cela me donne une énorme envie d'aller à Rome. Remarque j'ai depuis longtemps une énorme envie d'y retourner mais hummm, Gracianne, merci !

Emilie25 a dit…

Je n'ai jamais osé cuire les artichauts de cette façon, surtout les poivrades que je connais mal. Tu me tentes tu sais Gracianne !

Clipoye a dit…

Superbe!
Moi qui ai un vrai problème pour la cuisson des pâtes, je suivrai tes conseils!

Mimine a dit…

Avec une description pareille, tu vas tous nous donner envie d'aller a Rome!

coco28 a dit…

J'adore les artichauts, si en plus ils sont accompagnés de pâtes !

Mercotte a dit…

Hummmmmm de l'huile d'olives, des artichauts, de pâtes al dente, que du bonheur alors.....

salwa a dit…

Je mange souvent mes pates avec de l'ail et de l'huile d'olive.la prochaine fois j'essaie avec les artichauts alors , viva italia !!

Leelooo a dit…

Quand tu as appelé tout le monde à table, j'ai entendu jusqu'ici !

menus propos a dit…

Mr. Menus Propos va être content, grâce à toi. Demain, je suis obligée de lui faire cette recette. Il adoooooooooore les artichauts poivrades et les pâtes il faudrait que je lui en fasse tous les jours... (pas italien pour rien!).
Merci Gracianne.

saveurs sucrees salees a dit…

Que des bons produits pour un plat qui sent bon le soleil et l'amitié.

Colette a dit…

Les artichauds de mon coeur ,et tu racontes si bien....merci Gracianne ,bisous et bonne²soirée.

dumè a dit…

j'aime de plus en plus te lire ;il émane de tes textes une espèce de justesse dans le propos ;
:)

mais, hormis cela as tu essayé d'ajouter quelques rognures de pancetta avec un soupçon de piment d'espelette ?

Liza a dit…

Superbes récit et recette, comme d'habitude ! tu nous gates...

Véro a dit…

Hmmm, rien qu'à te lire, les parfums embaument mon bureau... Merci Gracianne pour cette échappée belle...

Fabienne a dit…

Très belles photos ... Et surtout bon séjour en Italie, le pays où toutes les femmes sont bellicima...

zaza a dit…

Tiens...j'ai vu de beaux artichauds comme ceux-là sur le marché dimanche. Je lesai pas pris parce que je savais pas quoi en faire....
Maintenant je regrette de pas les avoir pris...
Je t'embrasse très fort ma Gracianne !!!!
Isabelle

Requia a dit…

Sublime. Ca sent bon l'Italie.

Alhya a dit…

Promis Gracianne, j'essaierai de servir subito (pas facile de réunir une famille de 8 , mais promis je vais essayer) et j'oublierai pas le parmesan, promis...

MarieT a dit…

J'ai jamais cuisiné d'artichauts mais ta recette me fait bien envie !

Elvira a dit…

Merci de nous avoir "emmenés" à Rome avec toi! :-)

AnneE a dit…

Rome ? et nous (bon je sais je n'ai rien à dire)

les artichauts, nous devrions leur faire une place plus importantes dans nos plats.

corinne a dit…

Quelle bonne idée cette association ...surprenante !

penglobe a dit…

photos+++

astridcmoi a dit…

hum ces petits artichauts que ça fait envie!!!

Marie, Paris a dit…

J'aime ta façon de conter, et aussi tes recettes! Encore une superbe, merci :)

Marmitedecathy a dit…

Jamais fait d'artichaut poivrades, je me demande si je vais oser. Je vais plutôt essayer de squatter chez toi, quand tu appelles à tables, une de plus, ça passera inaperçu !

Christine a dit…

Brava, Gracianne.
Un beau printemps romain à toi.

brigitte a dit…

comment ésister à ton appal ? j'arrive subito!

jacketpascale a dit…

coucou c'est moi !
elle est bien belle ta recette et ce que tu racontes très émouvant
bises à toi

Celat a dit…

Une belle façon de déguster les pâtes...et les artichauts!

jp a dit…

effectivement très bon pates + artichs.
et tu a raison de ne pas oublier le parmesan.
Artich parmesan, c'est pas rien

anne a dit…

j'adore les pâtes et les artichauts et comme mon ami JP, avec du parmesan!
Superbe recette!

Mijo a dit…

Tu racontes si bien tes souvenirs.
Roma, pasta, vino et artichauts. (c'était pour la rime).

Tarzile a dit…

Quels artichauts. En plus, çà se mange. Tes mots sont divins, çà doit être l'influence du prêtre...

Je veux faire cette recette

Tarzile

Sylvie a dit…

Très jolis mots pour une bien belle recette !
Merci de m'avoir transportée à Rome le temps d'un billet :o)

Msieur Gael a dit…

Ooooh Gracianne, ton blog me donne le mal du pays... Tu me parles d'artichauts, je pense St Pol de Leon, la Bretagne, les fruits de mers, le muscadet, le pain de seigle avec du beurre sale, ma grand mere, les fest noz...
Tu me parles de pervenches, je pense:le jardin des parents, l'argent de poche si je tonds la pelouse...
les pensees s'enchainent... C'est bien les blogs comme le tien quand on est loin de chez soi... Je reviendrai te lire...

Moony a dit…

Gracianne que de poésie,que de senteurs que de saveurs,tu m'enchantes

dada a dit…

Poétique...délicieux et très fidèle. Merci, tu m'as rappelé de bons souvenirs ;-)
Bises

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...