vendredi 24 octobre 2008

Carré de porc, piment d’Espelette et piments doux


Quelquefois, c’est le blanc total. Douze personnes à table et pas une idée géniale de menu à l’horizon. L’idéal serait d’avoir d’abord l’idée, puis de lancer les invitations. Mais ça ne marche pas comme ça en général.

Bon, alors demandons aux potes:
Désolée, je cuisine rarement pour douze, dit l’une. Un couscous ? Non, j’ai déjà fait ça cet été.
Un beau jambon d’automne ? dit l’autre, qui me fait envie avec cette recette depuis fort longtemps.
Un bon gratin avec plein d’amour dedans ? dit le troisième. Un carré de porc ?

Ah oui, c’est une idée, j’ai déjà fait mais c’est bon un carré de porc. Mariné au piment d’Espelette tiens. Avec des piments doux du Pays Basque dans le plat à rôtir.
Et puis un gratin de courge, justement j’en ai une belle venue tout droit du Pays basque elle aussi. Les légumes voyagent chez nous.
Ouf, je tenais mon menu.




Carré de porc, piment d’Espelette et piments doux

1 carré de porc de 8 côtes (pour 12 personnes)

Marinade
2 cs de vinaigre au piment d’Espelette *
2 cs d’huile d’olive
2cs de miel du Pays basque
1 cc de thym frais
Sel, poivre

3 oignons
1 bonne poignée de piments verts doux, équeutés
1 tête d’ail
2 chatons de poivre long
1 verre de vin rosé

La veille. Dans un plat, enduire la viande de marinade. Couvrir et laisser reposer au frais toute la nuit.
Le lendemain. Dans le même plat, déposer autour du rôti les oignons coupés en 4, le poivre long et les gousses d’ail en chemise. Enfourner dans un four préchauffé 200°C pour environ 1h30. Au bout de 45 minutes, rajouter les piments doux. Les laisser dorer un peu puis déglacer la sauce avec le vin rosé. Arroser la viande de temps en temps.
Sortir la viande du four, la couvrir et laisser reposer 15-20 minutes dans un endroit chaud avant de servir.

* même vinaigre que pour la recette précédente. On doit pouvoir remplacer avec du vinaigre blanc additionné de pulpe de poivron et de piment d’Espelette.




Gratin de courge

1 kg de courge
Bouillon de volaille
25 cl de crème fraiche
Comté râpé
Muscade râpée
1 bonne pincée de cumin moulu
Sel, poivre

Epluche la courge. La couper en gros cubes.
Porter une casserole de bouillon de volaille à ébullition. Y plonger les morceaux de courge pour 17 minutes environ (une cuisson trop longue leur donne de l’amertume). Laisser bien égoutter dans une passoire pendant au moins 1 heure.Déposer les morceaux de courge dans un plat à gratin. Les écraser légèrement à la fourchette. Assaisonner de poivre, muscade râpée et cumin. Pas trop de sel, le bouillon étant déjà salé. Etaler la crème fraiche sur le dessus. Ajouter le comté râpé. Enfourner dans le four préchaufféà 200°C pour 30 minutes.



Le vin, ma foi, pas mal non plus. Dix ans, comme le fiston. On n’a pas regretté de l’avoir laissé vieillir un peu celui-là.

27 comments:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Ce genre de choses peuvent arriver et c'est très énervant! En tout cas, ton repas me plaît beaucoup! Un vrai régal!

Bises et bon weekend,

Rosa

Paprikas a dit…

Eh ben voilà !!! Tu t'en sors merveilleusement bien !!! :)
Bon week end Gracianne.

Hélène a dit…

Tu me ferais presque aimer la courge avec ton gratin. Pour les grandes tables, ce genre de plats convient parfaitement. Je me vois mal servir à l'assiette. Tu en as encore de ces bouteilles...
Bises

Gracianne a dit…

Euh non, Helene, je crois qu'il n'y en avait qu'une ca...

mayacook a dit…

L'idée s'est faite attendre mais ça en valait la peine!!

Marielle a dit…

Avac nos envies de toujours vouloir innover, les idées se font attendre quelques fois. Heureusement que tu as de l'aide pour que l'idée chemine ;o)
Il me convient parfaitement ce menu.

Minouchka a dit…

J'adore quand tu manques d'idées, ça finit toujours par un de ces plats que je en fais pas souvent et qui me font regretter parfois cette folle passion pour les plats d'ailleurs alors qu'ici ça a du bon, du très bon!

Clémence a dit…

et bien, tes amis ont de bonnes idées que tu sais bien réaliser !!

lena sous le figuier a dit…

Un menu de saison, réconfortant et convivial, une bonne tablée! La bouteille bien entamée a participé à l'ambiance, tout comme les derniers feux du soleil! Quel bon moment!

Choupette a dit…

La question " qu'est-ce que je vais cuisiner pour mes invités" moi aussi il m'arrive de me la poser, souvent même, car je cherche toujours des plats qui ne me tiendront pas longtemps en cuisine quand les invités sont là, en tout cas tes invités ont du se régaler car voilà un beau menu d'automne.

Von Estèbe a dit…

Yahou, le gros carré qui devait sentir le paradis. Ils étaient contents les apôtres?

marion a dit…

je t'ai pas trop aidé sur ce coup là mais une fois de plus, je dois avouer que j'aurais bien fait partie des convives ;)

Dorian a dit…

Ta cuisine à toujours d'abord sentie l'amitié ! Après elle sent plein d'autres odeurs, plein d'autres saveurs mais l'abord l'amitié... et qu'est ce que c'est bien !

dumè a dit…

tout comme Mamzelle Marion !
;)
mais pour le châton..... je donne ma langue au chat !
:)

maloud a dit…

Génial le vinaigre bricolé.

Anonyme a dit…

Ben là ! pour un repas "improvisé" c'est plutôt réussi et avec une belle alchimie. Bravo la Chef.
Eric

~marion~ a dit…

Oh qu'il est beau ce carré de porc avec ses petits légumes cuits dans son jus! Le genre de plat dont je raffole et pour lequel on trouve facilement les ingrédients en Allemagne :-) J'aimais bien l'idée du gratin plein d'amour, je vois que tu as su l'interpréter avec brio;)

paola a dit…

Finalement ton idée était géniale ! Ce carré de porc mariné, me chatouille les pailles...
Bon dimanche
Paola

Cuisine Framboise a dit…

Parfois pour juste la tribu, c'est le blanc total aussi..La prochaine fois, je saurais quoi faire. Bon Dimanche et Bonnes vacances à tes petits!

Provence a dit…

Belle idée à retenir pour invités nombreux! Merci

Patricia a dit…

Oh la la, le drame du "j'sais pas quoi faire" ou, pire, du "j'sais pas quoi j'voudrais pas refaire" ! Mais tu as contourné l'obstacle avec succès !

marie (Au bain M..) a dit…

Une recette que j'enregistre illico pour un prochain dimanche...

JCP a dit…

Piment vert doux du Pays basque, c'est la variété "Piment d'Anglet", non? La fameuse?
Il faut impérativement que j'en sème au printemps, pour utiliser en condiment, en salades et surtout, dans la confection d'une "Basquaise".
J'en avais cultivé un peu, quand je vivais plus au nord, à Alcacer. J'avais acheté les graines chez un grainetier des Hauts de Saint-Pierre, Ile de la réunion. Etrange, mais vrai...
Ces petits tendrons verts me manquent.
Tu évoques au passage un jambon. A l'os? C'est une idée qui me taquine. Et il y en aura pour douze, voire dix huit...
Quand descends-tu au Portugal?
Beijinhos

n-talo a dit…

c'est pas raisonnable, j'ai diné et pourtant, là j'ai faim à nouveau, et commence à jeter un oeil affamé sur ma courge

Mijo a dit…

Les photos ne s'affichent pas mais je salive tout de même.

Gracianne a dit…

Ceux là même, cher Jean-Claude, les biperak et leur amertume si particulière, ceux qui vont si bien avec la ventrèche et l'œuf frit :)

Papilles et Pupilles a dit…

Un repas qui sent la générosité :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...