vendredi 29 mars 2013

Boulettes de porc haché, coriandre et combava, à la Nigel Slater


Panne d’inspiration. Trop froid pour un printemps. Envie de repli, d’un bon feu, de coussins moelleux en attendant que l’hiver passe, enfin.
A la rescousse, Nigel Slater et ses Kitchen Diaries, cette façon bien à lui d’adapter les cuisines du monde selon l’humeur du moment. Ses burgers de porc à la coriandre et feuilles de citron kaffir, décrits avec tant de gourmandise, me tentaient depuis trop longtemps pour leur résister encore. J’ai adapté à mes placards, ajoutant un peu de bouillon en fin de cuisson pour obtenir une sauce légère, remplaçant les feuilles par le zeste du combava.
J’en ai peut-être trop mis. Ils n’ont pas aimé. Moi oui.
“There are six little patties singing sweetly in the frying pan, a thick plume of herb-scented smoke drifting through the kitchen door and out into the garden. It is one of those magical autumn days that manages to be both crisply cold and warm and sunny at the same time. Lunch is nearly ready and the light pouring into the kitchen is so beautiful I feel like I'm looking at the world through amber.” Nigel Slater


Boulettes de porc haché, coriandre et combava
  • 500g de viande de porc haché
  • 4 cives (ou oignons de printemps)
  • 1 piment rouge thai (au lieu de 4)
  • 4 gousses d’ail
  • 1 cs de coriandre fraiche ciselée
  • 1 morceau de gingembre frais (environ 2cm)
  • ½ cc de zeste de combava rapé (environ le ¼ d’un combava) (ou 6 feuiles de citron kaffir)
  • 100g de pancetta ou lard fumé
  • 1 bol de bouillon de volaille
Hacher le porc et le mettre dans un grand bol.
Emincer les cives et l’ail, épépiner et émincer le piment, ciseler la coriandre. Peler et râper le morceau de gingembre.
Dans le bol d’un mixer, mixer ensemble les cives, l’ail, le piment, la coriandre, le gingembre et le zeste de combava (ou les feuilles) jusqu’à l’obtention d’une pâte. L’ajouter à la viande.
Couper le lard en morceau et le mixer jusqu’à obtenir une pate épaisse. L’ajouter à la viande. 
Bien malaxer la viande à la main de façon à ce que tous les ingrédients se mélangent, en rajoutant du poivre, et éventuellement un peu de sel (le lard est déjà salé). Laisser la viande reposer au frais environ ½ heure pour qu’elle s’imprègne bien des parfums. 
Façonner 12 boulettes de viande. Les faire dorer dans un peu d’huile sur toutes leurs faces. Ajouter le bouillon chaud. Couvrir et laisser cuire environ 10 minutes, jusque qu’à ce que la sauce réduise et se densifie un peu. 
Servir avec du riz blanc et des brocolis encore croquants. Ou bien comme chez Nigel Slater avec une belle salade croquante.

31 comments:

LaFrancesa a dit…

Je découvre ce philosophe-cuisinier contemplatif, comme "sa" recette me parle!!
Je suis tombée dans le combava petite, je préfère les zestes aux feuilles d'ailleurs.
Belle planche pour illustrer un plat dont je sens déjà l'odeur envahir la cuisine.

Rosa's Yummy Yums a dit…

Un régal! J'adore Nigel Slater et sa merveilleuse simplicité...

Bon WE pascal!

Bises,

Rosa

Marielle a dit…

Quoi de mieux qu'un bon petit plat qui fait voyager pour chasser le gris te le froid. Moi je suis sure que j'aurais aimé !!
Bon que les kidnappers nous rendent le printemps, ça va maintenant, ça ne fait plus rire ;o)
bises Gracianne et bon week end de Pâques

somphet a dit…

J'adore le combava, je le cuisine souvent. Tes boulettes me font très envie.
Bon we, biz

gabriella a dit…

Je me suis lancée dans les boulettes, pas pour nous mais pour qui tu sais et avec du
porc cela changera. Pour le combava, dommage que les jardins de JP ne soient
pas près de chez nous pour profiter de ses
collections.
Bon WE pascal.

Enitram a dit…

Ta recette me convient tout à fait !! J'aime l'odeur du combava !!!
Joyeuses Pâques !!

Reglisse a dit…

Humm j'imagine la saveur ... ça doit être délicieux !
Bon week-end :)

Choupette a dit…

Je n'ai jamais utilisé le combava mais je suppose que ce doit être très fort en goût puisque malgré tout je trouve que tu n'en a pas mis beaucoup en quantité.

Christine a dit…

Joyeuses Pâques, Gracianne!

nat@cha a dit…

des boulettes aux saveurs qui bousculent les papilles, miam !

Hélène a dit…

Ah! Nigel, rien qu'en parlant il réveille mon appétit. Tes boulettes sont parfumées comme on aime à la maison.

Bon lundi de Pâques.

Lefrancbuveur a dit…

Bonne Paque en retard

Camille a dit…

ça donne presque envie de l'automne de Nigel (et de s'asseoir à ta table et de s'empiffrer en bonne et due forme de boulettes)

Au gré du marché a dit…

Ah! les boulettes : on aime tellement ça!
Lou

Clemence a dit…

j'adore le combava : elles doivent être excellentes ces boulettes !

Sophie FRANCOIS a dit…

Comme j'aurais adoré être à ta table pour déguster ce plat. Je t'embrasse.

Mijo a dit…

J'ai fait des boulettes ce WE mais de veau.
Les tiennes me tentent bien également.

Ariane a dit…

coucou Gracianne, beaucoup de retards dans mes "échanges" ... j'ai testé ta recette mais, à mon goût trop de combawa. Le zeste a vraiment un gout très (trop) marqué. A retester avec un peu moins de zeste ou le remplacer par du citron vert ... Des bisous. Je n'ai pas oublié que je n'ai pas répondu à ton mail sur le tricot ... Je suis impardonnable mais te reste fidèle ;-)

Lefrancbuveur a dit…

Ciao, quelque belle recette avec les dattes?

ann ju a dit…

j'aime ton assiette et ta recette de boulette. je la note dans mon note bloc, et la liste s'allonge des recettes tellement appétissantes a faire et à refaire. à bientôt

Hélène (Cannes) a dit…

Merveilleux bouquin et bien jolie recette ! Dis, on est à Paris next week. Tu as le temps de déjeuner un jour ?
Bisous
Hélène

la fourmi Elé a dit…

Très joli plat!!avec de la coriandre qui parfume avec délice!

Helene Picken a dit…

Un petit coucou en passant chez toi. J'espère que tu vas bien.

Gracianne a dit…

Hello Hélène – et tout le monde – désolée de n’avoir pas répondu à vos commentaires, je suis pas mal occupée en ce moment, un peu partout, je n’ai rien cuisiné de neuf, ou alors je n’ai pas pris de photo, ou pas eu le temps de m’en occuper. Un léger manque de motivation aussi, sûrement, ça reviendra avec le soleil.
A bientôt.

Lefrancbuveur a dit…

Mais bien sur gracianne!

Christine a dit…

Je vais en GB bientôt et tu m'as donné envie de rapporter des livres de Nigel Slater. Tu me conseilles quoi, Gracianne (if you're not too busy of course)? Et puis je vais faire tes boulettes, ça me fera patienter d'ici ton retour et elles ont l'air top. Je les ferai avec de la poudre de combava, c'est bien pratique, que j'ai en stock dans mes épices et qui parfume beaucoup et de façon très originale, sans avoir à trouver des produits impossibles en frais dans le far Ouest breton qu'est Rennes!

Gracianne a dit…

Hello Christine, contente de te lire. Alors écoute, je n’en ai qu’un seul de Nigel Slater, c’est The Kitchen Diaries. J’adore ce livre, il est diablement bien écrit, très personnel et pratiquement toutes les recettes me font envie – à tel point que je n’en ai jamais acheté un autre parce qu’il m’en reste encore beaucoup à essayer dans celui-ci. Comme il est écrit sous la forme d’un journal saisonnier, il m’arrive en cas de manque d’inspiration de l’ouvrir à la date (ou approximativement) du jour et je trouve toujours quelque chose qui me fait envie. Les autres sont bien aussi, j’en ai feuilleté quelques-uns. Je crois que de toutes façons, tu ne seras pas déçue. Bon séjour en Grande Bretagne !

Paprikas a dit…

Je veux bien voir la suite après les boulettes :p

Pascale (Snapulk) a dit…

Moi, je suis sûre que j'aurais aimé aussi, et comme Nadia, je veux bien les recettes d'après, celle d'aujourd'hui par exemple :)

Christine a dit…

Merci merci!

Monique a dit…

Chez moi aussi, ils n'adorent pas le combava. Alors au lieu de mettre du zeste, j'ajoute la moitié (voire moins!) d'une feuille. C'est délicieux. Bises Gracianne, ça fait longtemps.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...