mardi 17 novembre 2009

Coquilles St Jacques feuilletées



Je rêve ou Noël tombe de plus en plus tôt? Deux semaine déjà que des sapins ont poussé sur les trottoirs de Paris - des rouges cette année. La grande roue se monte Place de la Concorde. Les boutiques s’enrubannent et les chocolats s’amoncellent. Ca sent Noël à plein nez.

Cette projection anticipée dans la frénésie de consommation des fêtes de fin d’année m’affole et me paralyse un peu plus chaque année. J’aimerais ralentir le temps, retrouver la simplicité et l’attente joyeuse des enfants. Trop tard sans doute, je n’y crois plus depuis longtemps.

A part ça Kadhafi collectionne les jolies italiennes à Rome et Ben XVI veut nous béatifier Jean-Paul II pour l’an prochain. Vous en avez d’autres des bonnes nouvelles ?

Bon, on se reprend. Ca vous intéresse une recette de coquilles St Jacques pour les fêtes ?


Coquilles St Jacques feuilletées
2 belles coquilles par personne
Pâte feuilletée maison
1 botte d’oignons de printemps
Gingembre frais
Citronnelle fraiche
Piment d’Espelette
Sauce soja douce
Sauce Ponzu au yuzu *
1 œuf battu pour la dorure

* Si vous n’avez pas de sauce ponzu, mélanger 1 cc de jus de pamplemousse frais avec 2 cc de sauce soja claire, type Kikkoman, ça le fait aussi.

Nettoyer les noix de St Jacques et conserver une coquille par personne. Tailler les oignons de printemps en bâtonnets. Emincer le gingembre en fines allumettes. Oter les feuilles dures du bâton de citronnelle et émincer finement la partie renflée, la plus tendre.
Dans un fond d’huile d’olive, faire revenir à la poêle les oignons jusqu’à ce qu’ils s’attendrissent. Les arroser d’un peu de sauce soja douce, poursuivre la cuisson pendant une minute. Egoutter et réserver.
Dans la même poêle, saisir très rapidement les noix de St Jacques, 30 secondes de chaque côté. Réserver.
Disposer dans chaque coquille deux bâtonnets d’oignon et deux noix de St Jacques. Parsemer de gingembre, de citronnelle émincée, d’une pincée de piment d’Espelette et d’une giclée de sauce ponzu. Recouvrir chaque coquille de pâte feuilletée en scellant bien les bords. Réserver au frais pendant une heure.
Préchauffer le four à 190°C. Dorer les coquilles au pinceau. Enfourner pour 15 minutes jusqu’à ce que la pâte feuilletée soit dorée. Servir de suite.

35 comments:

Mamina a dit…

Ici, rien de tout ça encore... ni sapin,ni chocolats partout, sauf que les rayons jouets sont presque dévalisés, normal puisqu'ils étaient en place en octobre!!!

Cuochella a dit…

scusa se parlo italiano, il francese non lo so purtroppo, ma volevo farti i complimenti per questo piatto, è una specie di cipolla impacchettata nella pasta sfoglia vero? è meravigliosa!

Giorgia

Paprikas a dit…

Kadhafi faire ca ? Eh ben ca ne m'étonne pas de sa part ! Il collectionne les absurdités depuis tjrs !
Pour les fêtes, je t'en ai parlé ca me donne des sueurs depuis un moment :) Je vais rester en admiration devant les st-Jacques feuilletés ca va me distraire :)

Pascale (ivS) a dit…

Je me faisais la même réflexion sur ces décors qui arrivent de plus en plus tôt, il y a déjà des rayons entiers de chocolats!
Mais quand même, je prendrais bien une coquille St Jacques...

(les chéchés) a dit…

heureusement, chez nous, noël prend un peu son temps... juste quelques guirlandes dans les rues, mais les magasins se retiennent -pour combien de temps? si ça se trouve, en ce moment même...- d'étaler les chocolats, foies gras, pères noël à tout va.
pour oublier cette frénésie fatigante à venir, le plaisir simple d'une dégustation de st jacques feuilletées me ravie. merci...

Requia a dit…

Tu as raison, noel arrive de plus en plus tôt. Ici toutes les déco sont accrochées dans la ville mais pas encore allumées (ouf !).
Jolie recette !

patoumi a dit…

On voit bien que le feuilletage a l'air extra!
(c'est tout pour aujourd'hui)

Choupette a dit…

Je me suis toujours posé la question à savoir : est-ce que le passage au four pour cuire la pâte ne cuit pas trop les Saint-Jacques, j'ai toujours hésité à cause de ça et n'ai pas tenté l'expérience. Qu'en est-il vraiment?;-)

Hélène a dit…

C'est vrai que mi-novembre les chocolats, foie-gras et jouets sont déjà installés dans les rayons.
Il faut absolumment que je passe une commande de yuzu. Depuis le temps que j'en parle à Steve. Tu me donnes une idée pour le nouvel an.

bache a dit…

Ho, merci pour cette recette, ce n'est pas moi qui cuisine pour les fêtes, mais je sais que ça risque de plaire à la cuisinière :)
Et Noel arrive décidément de plus en plus tôt : ce week end j'ai encore mangé des tomates du jardin (qui ont mûri en intérieur, certes), et dans un mois c'est déjà Noel...

irisa a dit…

L'idée de la couverture de pâte feuilletée sur la coquille me plait , je suppose qu'elle ralentit la cuisson de la noix qui est dessous ? ( je lis la remarque de Choupette ...)

sab le plaisir de gourmandise a dit…

je veux bien manger tes coquilles feuilletees

Vanessa a dit…

Bon, à Berlin il n'y a rien encore mais les marchés vont bientôt commencer et on peut boire du vin chaud et manger du pain d'épices - yes! Tes coquilles sont magnifiques et comme j'avais pas mal de succès avec ma première pâte feuilletée, j'aimerais bien la refaire. D'autres bonnes nouvelles? Hmm, je dois y réfléchir un peu!

marion a dit…

C'est dans ... 5 semaines !
pffffffffffff
Dans mon quartier ça fait bien 10 jours qu'ils ont sorti les guirlandes électriques O_o

Mais reprenons nous comme tu dis, et salivons plutôt sur cette belle coquille bien entourée ^^

Ariane a dit…

Gracianne venir ici me ravit, même quand tu nous rappelles les échéances....
Bises

Marielle a dit…

Comme Halloween n'a pas pris en France, il n'y a "rien" pour faire consommer avant Noël, donc ils avancent les préparatifs, des fois que les gens consommeraient plus.
Je suis un peu comme toi, j'aimerais revenir aux choses simples des Noël d'antan.

Peggy a dit…

A Rome, j'avoue que j'ai retrouvé le goût de Noël. Parce que dans la famille, on le fête avec de petits moyens et beaucoup de convivialité. ;-)
ps: je ne sais pas si tu connais ce blog, tu y trouveras un reportage édifiant sur les italiennes de Khadafy...
http://radiofrance-blogs.com/eric-valmir/
Baci baci!

Minouchka a dit…

C'est sûr, nous sommes dans le même état d'esprit !
En revanche, c'est moi c'est fondant alors que chez toi c'est croustillant ! Deux notes qui iraient bien ensemble !

Sophie a dit…

Dans mon quartier : rien ! Je commence néanmoins à penser aux recettes et ta recette de fête je la trouve belle et très miam avec ces saveurs teintées d'Asie !

Cécile a dit…

Je pense qu'un certain nombre de personnes sont déroutées par ces "décalages" de plus en plus fréquents, on "déroule" les choses avec tellement d'avance qu'on les affadit, je trouve. C'est un peu comme tous ces événements surmédiatisés. On y perd beaucoup de magie.
Et comme Berlin et Rome sont évoqués, je peux te dire qu'ici, en Grèce, le grand "déballage" s'est mis en route aussi mais comme il fait 22°C ces derniers jours, tout cela sonne un peu faux, disons que ça fait un drôle d'effet...
Belle recette, qui fait envie.

Petite toque a dit…

Je me joins à Choupette et Irisa pour la cuisson. Quant au reste, hormis les lettres annuelles au barbu, je préserve les filles. Elles sont loin d'être pourries-gâtées ni blasées. La fin d'année a d'autres significations pas que la surconsommation et les cadeaux, même si ça pèse dans la balance !
Tiuscha

Pen Prad a dit…

Hum!!! Elle me plait beaucoup ta recette. A essayer dés que j'ai de belles coquilles! En revanche, l'oignon de printemps en hiver... ça ne va pas être facile!

Hélène (Cannes) a dit…

C'est vrai que j'ai trouvé Paris un peu rappide en besogne ...Chez nous, Noël, on commence à le sentir venir dès les premiers jours de décembre, avec les premiers marchés de Noël provençaux dans les villages reculés du coin, les foires aux santons , l'installation des crèches dans les églises baroques de la vallée de la Roya ... ET puis c'est bien, de patienter un peu ... Moi, pour l'instant, je profite de cet été indien qui est au-dessus de nos tête ... On déjeune encore dehors, et pas avec les manteaux, hein ? Alors bon, Noël, je commence juste à y penser ... ;o)
Bravo pour tes CSJ, elles sentent bon d'ici !
Bisous et bonne journée
Hélène

anne a dit…

A Strasbourg aussi c'est déjà l'effervesance des fêtes! mais pas besoin d'attendre le 25/12 pour apprécier tes St Jacques!

Gracianne a dit…

J’aime bien avoir comme ça des nouvelles de ce qui se passe à Rome, Strasbourg, Berlin, Cannes ou encore en Grèce, même si ce n’est que sur un petit sujet, relativement sans importance. Peggy, je me souviens oui, qu’à Rome les fêtes m’avaient parues plus simples. Ne serait-ce que dans les plats proposés, des lentilles et du cotecchino pour la nouvelle année, on ne fait pas plus rustique. A Paris, tout semble aller plus vite, trop vite. Comme si on nous disait, attention, consommez tout de suite, il n’en restera plus si vous vous y prenez trop tard.

Pour répondre à Choupette, Irisa et Tiuscha, évidemment, les coquilles St Jacques cuites ainsi le sont plus qu’après un simple aller-retour à la poêle. Si vous les aimez presque crues, cette recette n’est pas pour vous. Mais je pense que d’une certaine façon, la pâte feuilletée les protège, elles sont cuites mais moelleuses, pas desséchées. Elles sont justes saisies au départ puis conservées au frais jusqu'à ce qu’on les enfourne, ce qui ralentit aussi la cuisson. Il faut veiller aussi à les disposer dans un plat, pas directement sur une grille.
Essayez pour voir avec une ou deux coquilles. Moi je les aime de toutes les façons, crues en carpaccio, ou juste saisies, mais aussi comme ça, en surprise sous leur croûte feuilletée.

Gracianne a dit…

Ah j’oubliais, Pen Prad, en fait des bottes d’oignons verts, j’en trouve toute l’année maintenant (je sais, ce n’est pas naturel, mais une fois de temps en temps). Sinon, ça marche bien avec les ciboules chinoises aussi, ou éventuellement des poireaux.

dada a dit…

Mmm un bon plat classique en plus avec la pâte feuilletée maison il y a de quoi se régaler.
Parfaitement d'accord sur Paris (un peu trop trop) et sur Rome (j'y suis née et y ai vécu trèèèès longtemps): plus simple et très familial.
J'ai l'impression que Paris veut un peu suivre New York mais ça ne peut être la même chose non?
Bonne soirée

lefrancbuveur a dit…

j'adore les coquilles S.Jacques mais je ne les ai jamais gouté comme ça. Je vais les faire bientot.
ciao
Enrico

Ps Per Giorgia: non sono cipolle, sono capesante!

Biscottine a dit…

Hummm délicieux!

Mijo a dit…

Pas encore de traces de Noël dans mon coin. La magie en sera alors plus belle.

Belle recette.
Je tiendrais compte de ta petite note pour ceux qui n'ont pas de ponzu.

Rosa's Yummy Yums a dit…

Miam, cette recette est fabuleuse! Il faut absolument que je teste ce plat un de ces jours...

Cheers,

Rosa

Eglantine a dit…

très jolie recette

Hèle Heldé a dit…

Très belle recette que je m'empresse de noter dans mon caddie pour Noël... au autre!...

Elvira a dit…

Moi aussi, ça me tue, ces exagérations consuméristes des Fêtes! :(

Heureusement, on sent beaucoup moins ça là où j'habite... La course à la consommation folle n'existe pas, à Terceira.

Mais à part ça, ces coquilles en feuilletés, j'en salive...

Fantaisie a dit…

Terriblement gourmandes tes st jacques !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...