vendredi 12 janvier 2007

La Fontina degli Scribacchini

Quelquefois l’esprit vagabonde, surtout au printemps. Il me vient alors une envie irrépressible d’aller en Italie, voir si l’air est toujours plus léger et le ciel plus bleu au delà des Alpes.
Il y a quelques temps déjà, en allant me promener par là-bas, je suis tombée sur les cuisines des Cuochi Di Carta. Les cuisines parce qu’ils sont six à écrire, éloignés par la géographie mais pas par l’esprit. Six à nous faire partager la vraie cuisine d’Italie, pas celle des magazines, non, mais les plats et les produits authentiques des terroirs italiens.
En décembre, comme je rêvais sur les belles tartines de Fontina fondue qui sortaient de leur four, me désolant de ne pas trouver ce fromage ici, Kat m’en a envoyé un morceau par la poste. Un beau morceau de Fontina crémeuse, achetée à la fruitière locale de son coin du Val d’Aoste. Plus un joli morceau de Parmesan vieux de 36 mois, qui venait directement de Parme, quelques épices à pain d’épice et de la marjolaine du jardin. Encore un bonheur de colis!
Marion me disait l’autre jour que j’avais dû être très sage pour mériter tout ça. Je n’en suis pas sûre, mais je suis certaine d’être profondément reconnaissante et émerveillée de la générosité de mes amis.
Les fromages ont orné notre table de Noël, toute la famille a apprécié la Fontina, proche de notre Reblochon mais plus douce.

Et puis ces jours-ci j’ai eu envie de refaire ces tartines de fromage fondu qui m’avaient tant fait envie. J’ai coupé de belles tranches d’un Casareccio maison, je les ai fait griller un peu. Je les ai frottées d’ail, puis aspergées d’un peu de vin blanc sec. Il en faut peu, une petite cuillerée à soupe par grande tranche, il ne faut pas cacher le goût du fromage. J’ai recouvert d’une tranche fine de jambon blanc, et d’une belle epaisseur de Fontina. Chez Kat c’était du jambon de Parme, mais désolée, je n’en avais pas. Rapé un peu de noix de muscade là-dessus. Ajouté un peu de champignons en lamelles revenus dans du beurre salé et parfumés de cette épice Sud-Africaine, Grains of Desire, dont je raffole (un mélange de poivre noir, de pétales de pavot, ginseng, écorces d’orange, raifort, muscade et clou de girofle). Repassé sous le grill du four cinq minutes pour faire fondre le fromage et dégusté avec une salade assaisonnée d’une vinaigrette à la moutarde, bien relevée.

Je ne vous raconte pas comment c’était bon! Alors, Kat, Remy, j’espère que j’ai fait honneur à votre cadeau. Merci encore!

34 comments:

Elvira a dit…

Je l'aime beaucoup aussi, cette fine équipe de Cuochi di Carta. C'est un bonheur que d'aller les visiter.

Tes tartines me font complètement craquer! :-)

Débo a dit…

Mais c'est toute l'italie qui tu invites pour cette recette!!!
Mes papilles s'agitent à l'idée de l'odeur et du goût de cette belle tartine

Hélène a dit…

La photo est insoutenable. Difficile de résister à ce fromage fondant sur cette tranche de pain de campagne. Je me résigne, pas de régime cette année.

gli scribacchini a dit…

Ouh la! Ils sont tout rouges les Cuochi di carta, rouges d'émotion et de plaisir. Ravis surtout que chez toi on se soit régalés. Bisous. kat

Colette Cayenne a dit…

Oh cette assiette ....maim bisou et bon week end

Alhya a dit…

tout est là, j'ai envie de dire.. que ça me parle quand tu écris sur les fromages, l'italie et l'amitié... sans parler de ce mélange au nom si évocateur que je découvre pour la deuxième fois sur les blogs en une semaine: il faut que je me le procure celui là! mais en attendant, merci

Choupette a dit…

Une tartine comme celle là il ne faut pas m'en promettre et nous connaissons quelqu'un d'autre qui apprécierait aussi ;-)

Mamina a dit…

Belle équipe que "cuochi di carta"... Mais, tu sais les envies d'Italie chez moi, ne sont pas qu'au printemps... c'est quotidien, toute l'année. Les seuls moments où je n'y pense pas, c'est quand je vais en Bretagne... mais, ils n'ont pas la "lingua italiana", ni la fontina. Personne n'est parfait!
Baci, carissima.

Rosa's Yummy Yums a dit…

Rhooo, que cette assiette me donne envie!!!

maloud a dit…

Le plaisir habite au sud.

patoumi a dit…

Ah la douceur parfumée de la fontina fondue... Hier soir devant une belle assiette de tokoyaki, je disais à G. que j'avais très envie de vacances en Italie et là ton billet, pfff... pourquoi faut-il toujours travailler, passer des examens, des concours quand on a qu'une envie: une virée en bateau de Napoli à Capri?

bea at la tartine gourmande a dit…

Quel joli cadeau en effet! Superbe ces fromages, et quel geste genereux.

Valérie57 a dit…

Oh lala... Ca me donne envie!
Mais j'ai une question, je ne sais pas si tu vas pouvoir me répondre. Pour confectionner le casareccio, on utilise environ la moitié de la biga, si j'ai bien compris la recette de Sandra. Donc est-ce que l'autre moitié peut se conserver au frigo, comme un levain, ou bien faut-il tout utiliser d'un coup?
Sinon, j'irai poser la question directement chez Sandra, mais je serais curieuse de savoir comment tu as procédé.
Bon, va rester maintenant à trouver de la fontina... Je pense que je devrais trouver ça chez un fromager italien...

Gracianne a dit…

Valérie, je n’ai pas ton mail alors je réponds directement ici. La quantité de biga obtenue avec la recette est suffisamment importante pour trois gros pains. J’avais posé la même question que toi directement à Sandra, qui m’a conseillé de congeler le reste par portions. Et ça fonctionne parfaitement bien, après décongélation à l’air libre, la biga est toujours aussi active. Ce pain est vraiment bon, en particulier pour les bruschette.

irisa a dit…

C'est un bonheur cette tartine !

veronica a dit…

c'est trop beau j'en veux j'en veux, c'est toute l'italie a devorer...

Papilles et Pupilles a dit…

Joker ;)

nuage de lait a dit…

Humm ca semble trop bon! j'en ai l'eau à la bouche

MarieT a dit…

Si tu savais comme j'aime le fromage ! Celui ci me fait baver d'envie. Je garde précieusement son nom jusqu'à ce que je le rencontre sur mon chemin. J'ai quelques idées....

Anonyme a dit…

mmmmm ! de la vraie comfort food !

Cathy a dit…

zut c'était moi l'utilisateur anonyme !
( blogger fait des siennes)

auntie jo a dit…

grace à toi, je découvre cuochi di carta, un régal, surtout que je suis fan absolue de la cuisine italienne et de l'italie!
merci et bises

Anonyme a dit…

A tomber! et même à mourir quand on est à son 12eme jours de détox...
J'ai une affection particulière pour leur blog, car c'était le tout premier que j'ai connu!

Léna

Snapulk a dit…

Miam, rien qu'avec les photos, les odeurs attivent! Maii tu parles combien de langues pour profiter de tous ces blogs? ;)

marion a dit…

j'imagine facilement le délice que ça devait être ... et ça me laisse songeuse :)

Patrick CdM a dit…

C'est tout à fait le genre de trucs qu'on fait lorsqu'on rentre tard du boulot, jambon, fromage fondu à la vbses, et tout ce qui va bien pour réhausser, on varie les plaisirs. Je dois assez facilement trouver de la Fontina, il y a un très bon spécialsite italien près de la maison... je n'en ai encore jamis goûté...

Dorian a dit…

Juste comme ça pour savoir quand tu dis que tu ne vas pas nous raconter comment c'est bon... c'est juste parce que tu nous imagines à moitié mort par terre en bavant tout ce qu'on peut devant ta tartine !!! et que tu t'es dit je ne vais pas les finir de suite !!! tsssss cruelle !!!

corinne a dit…

Elle est magnifique cette photo...Ca dégouline comme j'aime !!

Véro (C.Métisse) a dit…

Superbe cette tartine... Je ne connais pas ce fromage mais j'aime tous les fromages!! Avec le vin blanc et les champignons... Hmmmm... C'est juste ce qu'il me faut en ce moment je cours partout... D'ailleurs, je ne devrais pas être là en train de t'écrire un comm, mais c'est plus fort que moi!!! :-)

Marie Cuisine a dit…

De bon matin, j'en ai déjà l'eau à la bouche, tellement elle est appétissante ta tartine ! Bisous, Marie

Mitsuko a dit…

Quelle superbe tartine! Tu as aussi essayé les épiceries italiennes?

ringo churros a dit…

Bon ben ça, c'est fait, il est 9h51 et je meurs devant mon écran...Merci Gracianne, je crois que je vais parler de toi pour le Prix Nobel de L'Amour, parce que si ça, c'est pas de l'Amour que tu nous amènes sur une assiette, moi j'y connais rien en Amour...

Mitsuko a dit…

Perso, j'en ai trouvé dans mon supermarché... J'étais partie pour du Cantal mail il n'y en avait pas! Quand j'ai vu la Fontina, j'ai repensé à ta photo et j'en ai acheté pour ma soupe... Tu as raison, c'est vraiment très bon!

loulou a dit…

hargggggg...je l'avait pas vu celle-la magnifiquement dégoulinante.......

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...