vendredi 15 mars 2013

Tresse de brioche

La Chevelure

O toison, moutonnant jusque sur l'encolure!
O boucles! O parfum chargé de nonchaloir!
Extase! Pour peupler ce soir l'alcôve obscure
Des souvenirs dormant dans cette chevelure,
Je la veux agiter dans l'air comme un mouchoir!

La langoureuse Asie et la brûlante Afrique,
Tout un monde lointain, absent, presque défunt,
Vit dans tes profondeurs, forêt aromatique!
Comme d'autres esprits voguent sur la musique,
Le mien, ô mon amour! nage sur ton parfum.

J'irai là-bas où l'arbre et l'homme, pleins de sève,
Se pâment longuement sous l'ardeur des climats;
Fortes tresses, soyez la houle qui m'enlève!
Tu contiens, mer d'ébène, un éblouissant rêve
De voiles, de rameurs, de flammes et de mâts:

Un port retentissant où mon âme peut boire
A grands flots le parfum, le son et la couleur
Où les vaisseaux, glissant dans l'or et dans la moire
Ouvrent leurs vastes bras pour embrasser la gloire
D'un ciel pur où frémit l'éternelle chaleur.

Je plongerai ma tête amoureuse d'ivresse
Dans ce noir océan où l'autre est enfermé;
Et mon esprit subtil que le roulis caresse
Saura vous retrouver, ô féconde paresse,
Infinis bercements du loisir embaumé!

Cheveux bleus, pavillon de ténèbres tendues
Vous me rendez l'azur du ciel immense et rond;
Sur les bords duvetés de vos mèches tordues
Je m'enivre ardemment des senteurs confondues
De l'huile de coco, du musc et du goudron.

Longtemps! toujours! ma main dans ta crinière lourde
Sèmera le rubis, la perle et le saphir,
Afin qu'à mon désir tu ne sois jamais sourde!
N'es-tu pas l'oasis où je rêve, et la gourde
Où je hume à longs traits le vin du souvenir?

Les Fleurs du mal, Charles Baudelaire

Je l’ai admiré chez Manue, chez Paprikas, chez Pascale, ce tressage, inspiré de la challah, pain traditionnel du shabbat juif. A chaque fois, j’y ai vu une chevelure, une tresse lourde de cheveux épais. Je n’ai pas résisté, il fallait que je l’essaie sur ma recette de brioche préférée.

Tiuscha, c’est un peu hors sujet, mais je te le propose pour ton jeu cuisine et littérature, si tu en veux.


Brioche tressée façon challah
  • 350g de farine T45
  • 4 œufs bien froids
  • 8g de sel
  • 45g de sucre
  • 21g de levure de boulanger fraiche
  • 220g de beurre à température ambiante, coupé en morceaux
Mettre 350 g de farine T 45 dans la cuve du robot (ou sur le plan de travail), faire un puits et déposer 4 oeufs bien froids. Ajouter autour, en formant un triangle, 8 g de sel, 45 g de sucre en poudre et 21 g de levure de boulanger fraîche (les trois ingrédients doivent être bien séparés). Pétrir pendant 10 à 15 minutes.
Incorporer 220 g de beurre coupé en morceaux (par petites quantités), pétrir pendant une dizaine de minutes (la pâte doit se décoller du bol ou ne plus coller aux mains).
Laisser la pâte reposer pendant 30 minutes. Faire une boule, la mettre dans un saladier légèrement fariné, couvrir de film alimentaire au contact et mettre au frigo pendant au moins 3 heures (jusqu'à 24 h – je l’ai laissée toute la nuit).
Sortir la pâte du frigo et la couper en 6 parts de même poids. Sur un plan de travail fariner, la rouler en 6 boudins de longueur égale et tresser en suivant la vidéo ci-dessous :



Déposer délicatement la brioche sur une plaque de four tapissée de papier cuisson. Déposer un torchon propre sur le dessus et laisser lever pendant 1 h 30 dans un endroit tiède.

Dorer à l'œuf battu.

Enfourner à 180ºC pour environ 30 minutes (tout dépend des fours, tester la cuisson avec une lame effilée ou une brochette métallique, elle doit ressortir propre et sèche).

Recette de la pâte tirée du livre brioches de Nicolas Bernardé chez Marabout

19 comments:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Ah, Charles Baudelaire! Ta tresse challah est merveilleuse.

Bises et bon début de weekend.

Bises,

Rosa

Jean-Michel 71 a dit…

Bonjour,

Je la trouve "In" votre Challah.

L'ai déjà goûtée en mode Gisors-Paris...

Cordialement
Jean-Michel 71

Marielle a dit…

C'est un vrai plaisir de lire un poème !! ça m'arrive rarement, un tort.
Je vais encore craqué pour une brioche, il faut juste que je regarde plusieurs fois la vidéo pour faire la tresse.
Bonne journée, j'espère que le soleil est revenu sur Paris

RoseNoisettes a dit…

Un superbe poème, Charles Baudelaire, of course!

La brioche aussi est vraiment belle et appétissante!
Bien riche et pleine d'énergie pour le matin ou le goûter :)

Bon weekend.

Mijo a dit…

Les tresses à 6 brins te réussissent bien !! Hummm.

Brin de cuisine a dit…

ta tresse est très belle, je ne suis pas sûre d'avoir un si joli coup de main, même avec la vidéo j'ai peur de m'emmêler les brins ... de cuisine ^^ du coup je vais tenter ta recette mais peut-être plutôt façonner en petite boules :-)

LadyMilonguera@Un siphon fon fon... a dit…

Magnifique cette tresse !

Choupette a dit…

Il n'en resterait pas une tranche pour quelqu'un qui a besoin de se remonter le moral?

Patrick Cadour a dit…

Ah mais, ça ne reste pas tressé à l'intérieur ?

Enitram a dit…

Poésie et cuisine, un beau mariage autour de ta magnifique tresse dorée!!!
Je mettrais bien mon nez dans cette belle chevelure!!!
Belle fin de semaine !

Margot Zhang a dit…

Non seulement de belles recettes, en plus tu nous laisse un agréable moment de lecture, merci! Bon dimanche à la campagne!

Hélène a dit…

Merci pour ce beau poème.
Elle est de toute beauté cette brioche.
Bon début de semaine

Lefrancbuveur a dit…

C'est la période de la brioche, meme en Italie de nombreuses bloggeuses l'ont préparée

nuage de lait a dit…

Magnifique cette brioche
bises
jojo

Au gré du marché a dit…

Ma-gni-fi-que!
Et ce qu'il y a aussi de magnifique, c'est le bel environnement vert qui l'entoure. Ciel! que j'ai hâte de voir ça du gazon vert!
Lou

Ha que miam de Montréal (c'est Éric en fait) a dit…

Il est presque insolent le doré des tresses de ta brioche ! Je passe devant régulièrement depuis presque 10 jours et je salive autant à chaque fois.

Riri-cuisine a dit…

Elle est magnifique, dorée et moelleuse! Je suis content d'être repassé sur ton blog ^^

Paprikas a dit…

Perfect !

Lady Food a dit…

Trop belle ta brioche :)
Moi j'adore la faire grillé au grille pain, y ajouté un petit peu de beurre salé et hop dans la bouche!
Miaaaam !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...