mercredi 13 juillet 2011

Rôti de veau farci aux herbes du jardin


Je ne vous referai pas le coup du rôti de veau « du jardin », même si c’est un peu ça. Il n’y a pas encore de veau dans le jardin. Des herbes oui, par contre, c’est la pleine saison. Je crois que si je devais retourner vivre en ville, c’est ce qui me manquerait le plus (entre autres), de pouvoir cueillir directement les herbes, au fur et a mesure des besoins, des envies. Ou alors il me faudrait une terrasse, des bacs sur un bout de balcon…croyez moi, je réalise à quel point c’est un luxe.

Donc ce dimanche là, j’avais un rôti de veau, parce qu’on ne peut pas se nourrir que de salades et de sorbets, et des envies d’herbes fraiches, de parfums ensoleillés. J’avais tout sous la main. 


Rôti de veau farci aux herbes fraiches
  •  1 rôti de veau dans l’épaule
  • 4 fines tranches de jambon cru italien
  • 1 cs d’huile d’olive
  • 6 feuilles de sauge fraiche
  • 2 branches de romarin frais
  • 4 branches de thym frais
  • Sel, poivre
  • Ficelle à rôti
  • 4 échalotes
  • 1 gousse d’ail nouveau
  • 1 feuille de laurier frais
  • 250g de champignons de Paris
  • 1 poignée de tomates cerise
  • 2 verres de vin rosé

Commencer par démailloter le rôti de veau, ôter la barde et l’ouvrir à plat sur le plan de travail. Oter les parties nerveuses si besoin.
Mixer ensemble le jambon cru, les herbes fraiches émincées, un peu de sel et de poivre avec l’huile d’olive, jusqu’à obtenir un pesto.
Etaler ce pesto sur toute la surface interne de la viande et rouler à nouveau le morceau en rôti. Ficeler soigneusement pour que le pesto ne s’échappe pas à la cuisson.
Dans une cocotte à fond épais, faire mousser un peu de beurre avec un filet d’huile d’olive et la feuille de laurier. Faire revenir le rôti sur toutes ses faces, saler, poivrer. Dans le même temps, ajouter au fur et à mesure les échalotes, la gousse d’ail en chemise. Puis les champignons, laisser dorer. Enfin les tomates cerises, laisser confire 5 minutes. Saler, poivrer. Déglacer avec le vin rosé. Couvrir et laisser cuire tranquillement une demi-heure.
Je le sers avec des pâtes (oui, je sais Enrico, en Italie on mange les pâtes avant, toutes seules), mais ce serait très bon aussi avec du riz, de la purée, et quelques feuilles de blettes cuites à l’étuvée.

Imprimer la recette.

27 comments:

Rosa's Yummy Yums a dit…

oh, superbe et si appétissant! Il doit être hyper savoureux. Parfait avec des pâtes et un bon petit coup de rouge... ;-P

Bises,

Rosa

Agnes a dit…

je suis de l'avis de Rosa....là j'ai faim et mon déjeuner réchauffe mais....Je préfère ton assiette...

Cocopassions a dit…

Voilà un rôti bien"lumineux".
Je suis comme toi : j'ai un grand plaisir à cueillir toutes herbes, directement du producteur au consommateur

Bonne fin de semaine

Sophie a dit…

impossible de me passer de mon mini et riquiqui carré d'herbes sur le rebord des fenêtres à Paris. Trop sympa de faire la cueillette soi-même. Quant au rôti, ça c'est un plat qui te ressemble : généreux et savoureux.

Choupette a dit…

C'est vrai que cueillir ses herbes au fur et à mesure de ses besoins est bien agréable, quant à ton rôti de veau c'est le plat familial par excellence, j'adore! ;-)

Linou a dit…

autant je n'aime pas cuisiner la viande, autant, j'adore la manger chez les autres.
Je partage ton avis pour les herbes. Je n'ai qu'un balcon fermé où mes plantes ont du mal à s'épanouir. Je rêve d'avoir un des jardins collectifs à côté de mon travail.

Marie-Claire a dit…

Je défaille. C'est trop beau, il est 22 heures 30 et ça donne quand même faim ! Un rôti de veau de rêve. Déjà rien que la photo, avec toutes ces couleurs nous met l'eau à la bouche, le jus foncé, l'échalote tendre et presque fondue dans la sauce, les morceaux de tomate, le laurier, les champignons, et puis la recette : le pesto qui vient parfumer la viande de l'intérieur...

Les herbes j'en ai plein le jardin aussi et c'est un joli luxe que j'apprécie.

Juste une question: en 30 minutes de cuisson on obtient déjà ce résultat "confit" même à cœur de la viande ?

Patrick CdM a dit…

Tiens, tu ne mange pas les pâtes seules en début de repas? Parce qu'il a un petit air de gros saltimbocca ce rôti, avec sa sauge et son jambon, même en pesto, j'adore.

Je ne plante que deux choses en Bretagne, des herbes, et quelques fruits rouges...

Laurine a dit…

Bonjour, je fais de la pub pour les popcakes salés de ma maman

Clemence a dit…

délicieusement coloré et parfumé !

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

Sublime, j'adore ta farce aux herbes. et au jambon ! c'est le détail en plus qui plairait à mon mari :)

Hélène (Cannes) a dit…

Un rôti de veau ... Un vrai plat du dimanche, à partager en famille ... Tout ce que j'aime ... Tu ne peux me faire plus plaisir !
Bisous
Hélène

Enitram a dit…

Tout à fait ce que j'aime ! Mais je n'aurais pas pensé à démailloter le rôti pour le farcir! Les herbes du jardin, partout, j'en mets partout !

Anonyme a dit…

hi G, looks amazing and I bet it tastes even better. I wish we could get veal here xx

Paprikas a dit…

Mon coeur chavire encore une fois devant cette photo !

Marielle a dit…

Hummm !! ce plat et ces assiettes présentés sans "chichi", tout simplement garnis d'un bon petit plat maison, et quel plat ! Elle est pas belle la vie à la campagne ? ;o)

Riri-cuisine a dit…

Tout simplement superbe je suis tres content de découvrir ton blog ;)

MM a dit…

Qu'il est beau, ton rôti (si j'avais su qu'un jour je dirais ça d'un rôti...). Et appétissant ! J'en voudrais là, tout de suite... et pourtant je viens de dîner. Et puis j'aime beaucoup ton plat, on dirait presque de la dentelle sur les bords...

Bolli's Kitchen a dit…

c'est la cuisine comme je l'aime, sans chichi, des bon produits! Et on la vois de moins en moins, quand je regarde les blogs de cuisine, j'en ai marre des sauces montées, des tours, des verrines etc!

Camille a dit…

Dois-je encore te dire combien je t'envie les branches de romarin, le laurier frais, la sauge fraîche...On s'arrangera l'an prochain, non ?

Gracianne a dit…

Mais oui, Camille, on s’arrangera pour les herbes – c’est toujours un plaisir d’offrir un bouquet d’herbes fraiches.

Marie-Claire, tu as raison, et on voit bien là l’œil de la professionnelle (ça rassure aussi de voir que certains lisent les recettes). Ce rôti a effectivement cuit plus longtemps qu’une demi-heure. C’était un petit rôti, environ 1 kg. Le temps que je le fasse dorer tranquillement sur toutes les faces, puis que j’ajoute les échalotes et que je les fasse dorer, puis les champignons, qu’ils rendent leur eau et dorent un peu, puis les tomates et qu’elles confisent un peu, tout ça aura bien pris une demi-heure. J’aime bien rester tranquillement à côté de ma cocotte en attendant que les choses se fassent, il ne faut pas brusquer. C’est aussi ça qui donne couleur à la sauce ensuite d’ailleurs, ce mijotage à feu tranquille. Ensuite, une fois le vin ajouté, j’ai du le laisser ¾ d’heures je pense. Mais il était un peu trop cuit à mon goût. Moelleux, tendre, c’était de l’épaule un peu cartilagineuse, ça aide. Mais un poil trop cuit. C’est pour ça que j’ai indiqué un temps de cuisson plus réduit. Mais j’aurais du préciser :)

Merci à tous pour vos chouettes commentaires sur cette cuisine « sans chichi ». Effectivement, un rôti de veau aurait du mal à rentrer dans des verrines ou des cuillères apéritives. Et même si c’était possible, cette cuisine là ne m’intéresse pas.

Gracianne a dit…

Mel, it’s a shame you can’t find any veal in England. We’ll make you some next time you come.

Marie-Claire a dit…

Oui, moi je lis toujours les recettes du début à la fin ! (Déformation professionnelle en effet). Le veau est bon rosé, c'est vrai, mais comme ça, "à l'ancienne", confit, avec un bon jus foncé et corsé, c'est bien aussi ! En tout cas je suis entièrement d'accord: il ne faut jamais brusquer quoi que ce soit qui cuit dans une cocotte. Non mais.

Gracianne a dit…

Oui, un peu de respect (et pour la cocotte, et pour les ingrédients) que diable !

Miamana a dit…

Une recette qui semble juste exquise, parfumée à souhait...

Anonyme a dit…

Dimanche j'ai donc fait la Fameuse tarte aux myrtilles (Hum...) et aujourd'hui (bon on n'était pas dimanche mais ça marche aussi le mardi...) j'ai fait ce roti : Hum, Hum... même si je n'avais pas les herbes fraiches nous avons trouvé cela très très bon, et puis ces deux verres de rosé... ça a un arrière goût de vacances ! Merci à toi. Bon demain je fais quoi ? Nathalie

Gracianne a dit…

Merci beaucoup, Nathalie, pour ces deux commentaires qui me font très plaisir. Après tout, c'est à ça que sert un blog de bouffe, à transmettre, à faire plaisir.
Sinon, pour demain, je ne sais pas, vas fouiller dans les archives des mois de septembre des années précédentes, tu trouveras certainement des idées, nous avons l'air d'avoir les mêmes goûts.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...