mardi 19 juillet 2011

Les myrtilles


Une colonie de vacances, quelque part en Alsace, un pays de collines, aux contreforts des monts vosgiens. Je devais avoir dix ans.

Je découvrais avec étonnement les messes accompagnées à la guitare, sous un arbre – participait qui voulait, allez savoir pourquoi mes parents m’avaient égarée dans une colo catholique…On connaissait par cœur Greame Allwright et les Poppies, mais c’est le thème du beau Danube Bleu qui avait été choisi pour accompagner le spectacle.

Les interminables marches dans les chemins de campagne n’avaient pour moi aucun attrait autre que le goûter, qui venait comme une récompense. Goûter étrange parfois, une pâte de fruit avec un morceau de pain (on mangeait la pâte de fruit, on délaissait le pain) ou bien un morceau de sucre imbibé de jus de citron avec du pain, des brocs de grenadine trop pâle.

Par contre, j’aimais les balades dans les collines, les vergers à l’abandon où nous dévorions de grosses cerises sucrées, presque noires, au milieu des guêpes bourdonnant sur les fruits tombés. Et surtout j’aimais la forêt, les cabanes construites de branches mortes couvertes de brassées de fougères, les aiguilles sèches crépitant sous les pas et les myrtilles sauvages. La bouche mauve, les mains poisseuses, je n’en avais jamais assez de ces baies douces acides. Faute de panier, j’en avais rempli un jour le devant de mon t-shirt, découvrant par la même occasion la teinture naturelle indélébile.

Ayant déjà à l’époque une mémoire hautement sélective, je n’ai gardé aucun souvenir des moniteurs ni de mes camarades. Mais l’Alsace aura toujours pour moi le goût des fruits rouges un peu trop mûrs.

Je n’ai plus jamais revu de myrtilles sauvages, en dehors des tartes aux myrtilles savoyardes, il n’y en a pas dans ma région. J’aime bien les bleuets aussi, mais ils sont plus doux, moins âpres. Il y a quelques jours, de passage sur un petit marché de Haute-Savoie (charmant d’ailleurs, quel plaisir de rencontrer des marchands aimables, de voir de beaux produits), j’ai repéré instantanément l’unique barquette de myrtilles sur l’étal du maraicher. Elle me tendait les bras.


Après en avoir picoré quelques unes, il n’en restait plus vraiment assez pour faire une tarte. Certaine gourmande m’ayant donné envie de tartelettes, j’en ai fait trois, en piquant des idées à droite à gauche sur la toile. La pâte et la crème d’amande viennent de chez Natalia, qui est une fine gourmande. N’ayant pas de confiture de myrtille pour sucrer les fruits, j’ai utilisé ma gelée de groseilles et je m’en suis bien trouvée. Au final, elles étaient très bonnes mes petites tartes rustiques, pas trop sucrées, acidulées, la pâte croquante juste ce qu’il faut et la crème d’amande délicieusement mêlée aux fruits.

Tartelettes aux myrtilles
(pour 3 grandes tartelettes)
Pâte sucrée de Christophe Michalak
(j’ai divisé les proportions de Natalia par deux)
  • 95g de farine
  • 10g de fécule de pommes de terre
  • 45g de sucre glace
  • 65g de beurre bien froid (salé pour moi)
  • 17g de poudre d'amandes
  • 1 oeuf de 25g – pesé sans la coquille *
Crème vanille-amande
  • 60g de poudre d'amandes
  • 1 oeuf
  • 30g de beurre
  • 1/2 gousse de vanille
  • 40g de sucre
  • 1 c. à soupe de crème fraiche (faute de mascarpone)
  • 250g de myrtilles
  • 100g de gelée de groseille
Tamiser la farine, la fécule et le sucre glace. Couper le beurre et le travailler à la main. Ajouter l'œuf.
J'ai fait la pâte au robot. Lorsque tous les ingrédients sont mélangés, former une boule, filmer et stocker au minimum 1 heure au réfrigérateur avant utilisation.
Malgré deux heures de réfrigération, la pâte s’étalait très mal. J’ai fini par l’étaler directement dans les moules beurrés du bout des doigts, le résultat est plus rustique mais ça marche.

* Vous allez me demander où je trouve des œufs de 25g ? Et bien dans le poulailler des voisins, dont nous avons la garde en ce moment. Les poules cayennes pondent des œufs juste à la bonne taille. Sinon, battez un œuf et pesez ce dont vous avez besoin.


Etaler la pâte dans les moules. Les réfrigérer le temps de préchauffer le four à 190ºC.
Faire chauffer à feu doux la gelée de groseille jusqu’à ce qu’elle soit liquide. Mélanger les fruits à la gelée liquide.
Napper la pâte de crème d’amande. Recouvrir des fruits. Enfourner pour environ 30 minutes jusqu’à ce qu’elles soient un peu dorées. Laisser complètement refroidir avant de déguster.

Imprimer la recette.

26 comments:

Paprikas a dit…

Que des bons souvenirs apparemment !
Il y a 3 ans, j'ai passé mes vacances d'été en Haute Savoie et tout les matins je me gavais de brioche aux myrtilles qu'une boulangère aux mains d'or vendait, ca partait à une telle vitesse tellement c'était bon :)
Du coup tes tartelettes me rendent nostalgiques !

Rosa's Yummy Yums a dit…

De beaux souvenirs! Tes tartelettes me font saliver. J'adore les myrtilles sauvages, mais il faut aller en montagne pour en trouver...

Bises,

Rosa

Emily Vanessa a dit…

Malgre un an en Alsace je n'ai jamais mange des myrtilles sauvages et maintenant je le regrette vraiment. Je vais voir s'il on en trouve a Brandenbourg. Les bleuets sont delicieux mais comme tu dis, c'est trop doux et j'etais un peu decue quand je les ai pris pour un crumble recemment. Tes tartelettes sont exquises!

Ariane a dit…

j'adore les myrtilles et hélas je ne vis pas dans une région à myrtilles. Je fais le plein quand je "monte" de quelques kilomètres, dans la montagne. Ta recette et ton historiette donnent l'eau à la bouche

Camille a dit…

ça devient compliqué, tes recettes, s'il faut des poules cayennes et de petits marchés de Haute-Savoie.
Je vais souvent trop tôt en Alsace pour profiter des cueillettes de fruits sauvages, mais garde un souvenir indélébile (comme leur jus) d'une tarte aux myrtilles dans un refuge anonyme, en Alsace justement. (étaient-elles sauvages ? elles étaient du moins plus fines que les bluets à la peau rugueuse)

Marielle a dit…

Je n'ai jamais voulu aller en colo. Ais je eu raison ou tort ?
Mais je ne dirais pas non pour tes tartelettes, tu as bien fait de "sauter" sur cette barquette unique.
bisous

Sophie a dit…

Comme tu racontes bien tes souvenirs d'enfants. Ce tee-shirt devenu tout mauve, je crois que cela aurait pu m'arriver aussi. Bisous.

Citron et citronnelle a dit…

Bravo pour ce joli récit et que cette recette me donne envie... !
Citron et citronnelle

Gracianne a dit…

Camille, je suis désolée d’utiliser des ingrédients trop “sophistiqués » - pour une fois…J’imagine que ça doit être bon aussi avec des bleuets (cela-dit, les seuls que je trouve chez mon maraicher viennent du Chili, et ceux-là je me refuse à en acheter). Quant à l’œuf, il suffit de faire le double de pâte avec un œuf de 50g non ? Elle se congèle très bien parait-il.

Marielle, je n’aimais pas vraiment la colo en fait. La vie collective, le sport, les longues marches, les jeux de piste, ce n’était pas trop mon truc. Mais certains enfants adorent. Les bons moments, surtout ceux liés à la nourriture, je m’en rappelle avec plaisir par contre.

Tellou a dit…

oh le délice des tartes aux myrtilles....le bonheur d'avoir les dents noires, mais on s'en f....parce que l'on vient de succomber et que c'est bon. Mon souvenir de camp catho et de myrtilles? Dans les alpes, une messe post-balade en pleine nature, au milieu des myrtilles. Nous sommes tous allés communier avec les dents noires...;)

Claire a dit…

J'adore ces oeufs minis mimis :) Quand aux souvenirs d'enfance, je suis comme toi : je me rappelle surtout de ce qu'on mangeait !

Marmitedecathy a dit…

Aaah les myrtilles.. mon cher et tendre est vosgien et il appelle çà des brimbelles, s'il voit tes tartelettes il va me supplier de fiaire les mêmes, elles sont hyper appétissantes

MM a dit…

Gourmande toi-même !

Enitram a dit…

"Les jolies colonies de vacances
merci papa merci maman..."
En tout cas il en reste toujours quelques bons souvenirs !
Et tes tartelettes aux myrtilles doivent être excellentes avec celles de Haute-Savoie, je connais!!!
Bonne soirée

poucinette a dit…

DIVINES TARTELETTES

Babzy a dit…

La tarte aux myrtille d 'Alsace c'est une tuerie , par contre le souvenir ravivé des pâtes de fruit et du pain ... un mauvais souvenir ;)

Lefrancbuveur a dit…

Quelle envie de vivre dans une région à myrtilles...

monique a dit…

C'est amusant, j'ai fait hier une tarte aux myrtilles pour le resto avec un kilo de myrtilles, j'adore mais je ne l'ai pas goûtée car tout le monde en a voulu et nous n'avons même pas pu satisfaire tout le monde! Bon weekend. Bisous.

Kokille a dit…

Magnifique tartes... ! Miam ! Bonne journée :)

valerie ( Franche-Comté ) a dit…

Elles sont débordantes de gourmandises
Je te souhaite un bon dimanche
Valérie.

Saveurs Sucrées Salées a dit…

Un jour on ira ramasser les myrtilles dans mes montagnes...Bises l'amie !

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

d'excellents souvenirs, parfois tenaces et même envoûtants, de colos, côté gastronomie pas les mêmes c'était entre Auvergne et Loire-Atlantique

"pose"gourmande a dit…

j'adore la tarte a la myrtillle! je prends note!

Mijo a dit…

Ce billet me ramène des années en arrière :

C'était dans le département voisin, les Vosges, que j'ai mangé mon meilleur goûter en vacances avec mes parents. J'avais une 10zaine d'années Une belle tarte aux myrtilles faite maison dans un café après une longue balade. Déjà, c'était la première fois que mes parents faisaient ce genre d'entorse, prendre un goûter dans un café et puis, c'était mes 1ères myrtilles, ma première tarte aux myrtilles.

Oh les belles mains qui tiennent ces oeufs.

Vero C.Metisse a dit…

Hmmm, des myrtilles... Il y a deux ans avec mon oncle et ma tante de Haute Savoir, on est allé en ramasser tout un tas dans la forêt. Mon oncle est cuistot, il nous a fait une tarte (of course) et des petit beignets délicieux. J'ai gardé les ongles noirs pendant 3 jours ! :)
Ils sont mignons les oeufs de tes voisins (enfin, de leurs poules !)La solution, sinon, c'est de multiplier ta recette par 2 ! :)
Bises madame

Anonyme a dit…

Ouah ! cette tarte est à tomber ! Je l'ai faite dimanche dans l'après-midi pdt que Mr regardait le grand prix... et à 20 h... elle avait disparu ! Merci pour cette bonne recette. Nathalie

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...