mardi 5 juillet 2011

Les bouquins des copines: Tomates anciennes de Lilo


Lilo et les tomates, c’est une vieille histoire. Elle est tombée dedans quand elle était petite, elle a aimé apprendre à les cultiver avant d’aimer leur goût. Quel privilège que de découvrir le goût des tomates dans le potager familial, de cueillir les fruits gorgés de soleil, si odorants, et de croquer dedans immédiatement.

C’est elle qui m’avait fait découvrir il y a quelques années, en nous envoyant quelques graines de son jardin, les tomates poires jaunes, les prunes noires, les petites tomates cocktail jaunes et oranges, et surtout ces tomates ananas, juteuses et douces, joufflues, énormes. Cette année, plantées trop tard, nos tomates ne sont encore que des bébés. Alors impossible de résister à la tentation, aux magnifiques tomates ananas du maraicher, pour tester enfin une recette de son dernier livre, Tomates anciennes et gourmandes, qui attendait depuis deux mois que les tomates soient enfin là.


C’est le livre d’une passionnée, qui traite de tous les aspects de ce fruit merveilleux, de la culture aux desserts assez étonnants (smoothies et confitures), en passant par les conserves (coulis, ketchup, chutney) et les plats colorés mettant chacun en scène une tomate différente. Un petit livre simple, aux recettes rigoureuses (comme toujours) qui mêle, comme souvent chez Lilo, tradition bien comprise et modernité. Un livre qui donne envie, surtout, de cultiver soi-même ses tomates, pour retrouver leur goût, perdu en route dans les méandres de l’industrie agro-alimentaire.

Rentrée à la maison avec mes tomates ananas, j’ai ouvert le livre à la page tarte fine à la tomate ananas, poireau et camembert. Pas de poireau et de camembert ? Peu importe, j’avais des oignons rouges doux, du St Nectaire fermier, et de quoi préparer une pâte feuilletée. La déception, en l’occurrence, vint des tomates. Elles avaient l’aspect, la couleur, la texture des tomates ananas, mais ni le parfum ni le goût. C’étaient de fausses tomates anciennes. Dommage, cette tarte aurait pu être bien meilleure avec de vraies tomates. Raison de plus pour en planter l’an prochain.


Tarte fine à la tomate ananas, poireau et camembert
  • 1 petit poireau (ou 1 oignon rouge)
  • 1 belle tomate ananas (500g)
  • ½ camembert au lait cru (ou St Nectaire fermier)
  • 200g de pâte feuilletée artisanale (ou faite maison)
  • Farine
  • 1 noix de margarine
  • 1 petite cs de moutarde
  • Sel, poivre
  • 1 cc de thym frais

Préchauffer le four à 180ºC (190 pour moi). Couper le bout terreux et les parties abimées du poireau. Le fendre en quatre, le découper en tronçons de 1 cm. Laver abondamment et essuyer (alternativement, éplucher et émincer finement l’oignon rouge).
Laver la tomate ananas et la détailler en tranches fines. Les éponger avec du papier absorbant.
Emincer le camembert (ou le St Nectaire)
Etaler la pâte feuilletée sur le plan de travail fariné. Beurrer et fariner le moule. Abaisser la pâte dans le moule et retirer l’excédent.
Napper le fond de tarte avec la moutarde. Disposer les deux tiers du poireau (ou de l’oignon) émincé. Ajouter les tranches de tomate et de camembert (ou de St nectaire), en les alternant. Ajouter le reste du poireau émincé. Saler, poivrer et saupoudrer de thym.
Enfourner pour 35 minutes.

Imprimer la recette.


Linda Louis - Tomates anciennes et gourmandes - Editions La Plage

26 comments:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Un bouquin bien sympathique. Ta tarte est fabuleuse et tellement tentante! J'adore ce genre de tomates...

Bises,

Rosa

Dr. CaSo a dit…

Ton bouquin me donne bien envie, tiens! Au cas où tu retomberais sur des tomates héritages (je suis en train d'en faire pousser sur mon balcon!!!), voilà une recette super facile et délicieuse pour les utiliser: http://cestpasmoijeljure.wordpress.com/2008/09/03/chic-planete-dansons-dessus-oh-oh-oh/

Marmitedecathy a dit…

il est trop trop bien son livre et là je défaille devant ta tarte à la tomate, mais tu es malade de mettre des trucs come çà sous mes yeux à 6h du soir ?

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

je ne le connais pas mais je craquerais bien pour ce livre, j'adore les tomates, toutes les tomates, pourvu qu'elles aient mûri au soleil et qu'elle soit gorgées de saveurs. La tomate ananas est une de mes favorites, si douce, fruitée...

Camille a dit…

Tu sais quoi, idem chez moi : des tomates fort appétissantes mais sans aucun goût, même chez mes maraîchers préférés.
(je tente ta salade d'aubergine demain)

Ségolinette a dit…

Houlà là, voilà une recette qui a l'air belle et bonne...
Et que me donne envie d'acheter le bouquin. Mon mari adore les tomates!

Laurent [aka Kitchen Chick] a dit…

J'ai eu le même problème que toi, un jour, concernant ces tomates jaunes... Du coup, çà m'a un peu refroidi...

Bolli's Kitchen a dit…

voyons voyons, tu me parlais des tomates et ce que je vois?!!!

Sublime, je pourrais la faire, sauf, pas de camenbert à la maison, les tomates oui.

Enitram a dit…

Et si je l'a fait avec des tomates "coeur de boeuf" ???
En tout cas je note la recette, une de plus et le livre !
Bonne soirée

Sophie a dit…

le livre est déjà dans ma valise :-) et n'attend que les tomates du jardin pour être testé !

Cuisine Framboise a dit…

A défaut de fausses tomates ananas, pourquoi pas un vrai ananas!

Pascale (Snapulk) a dit…

J'ai craqué pour son Cuisine Campagne, il y a peu, on n'en fait pas le tour rapidement, c'est vraiment une mine! Alors celui-là... on verra, bientôt ;)
C'est super décevant, j'ai fait l’expérience aussi, d'acheter des "tomates anciennes", hors de prix généralement, et de constater qu'elles n'ont pas plus de goût que les autres. J'en ai replanté, cette année!

Gracianne a dit…

Dr CaSo, merci pour la recette de tarte multicolore, elle a l’air délicieuse, je tenterai si je mets la main sur des tomates multicolore (et goûteuse…).

Camille, je me demande à quoi c’est dû ? Est-ce que ce sont des hybrides déguisées en tomates anciennes, ont-elles été cultivées trop rapidement sous serre, ou conservées au frigo, ou tout ça à la fois ? Ca fait plusieurs années que je n’ai pas vraiment mangé de bonnes tomates, à part celles qui venaient des jardins (mais par chez nous le soleil n’est pas toujours au rendez-vous, et les plants de tomates sont fragiles, ne résistent pas toujours aux maladies).

Laurent, ça ne devrait pas nous refroidir, il faut insister. Je t’assure que ces tomates cultivées dans de bonnes conditions sont absolument délicieuses.

Bolli, toi déjà tu as les bonnes tomates. Essaie avec un autre fromage, il faut qu’il soit un peu typé.

Enitram, oui, je pense que ca peut aller très bien, surtout avec des tomates de ton jardin. Ce qu'il faut ce sont des tomates bien charnues sans trop de pépins qui détremperaient la pâte, les cœurs de bœuf me semblent tout a fait appropriées.

Bonnes vacances à la tomate Sophie :)

Claudia, essaie si ça te tente, moi je ne suis pas très sucré-salé, ma famille non plus. Et puis tu sais, les ananas ne sont pas toujours très bons sous nos climats.

Pascale, moi aussi j’aime beaucoup son premier livre, je le ressort régulièrement pour y trouver des inspirations saisonnières. Le deuxième sur les bonbons bio était très intéressant aussi, mais comme je suis moins bec sucré, je n’ai jamais trouvé le temps de tester les recettes. Celui-ci, forcément, me parlait plus. Et complètement d’accord avec toi, c’est la seule chose à faire si on a un petit lopin de terre, cultiver ses propres tomates.

Lilo a dit…

Ah Gracianne, tu es adorable :) En plus, tu as choisi une de mes recettes préférées ! Merci de parler de ce livre que j'ai adoré faire. Il a illuminé ma cuisine l'automne dernier (j'avais sur ma table de salle à manger des quantités astronomiques de tomates, les enfants et l'homme-ours étaient aux anges ^^). Je me suis fournie dans le potager de mon père et du conservatoire de la Bourdaisière... En tout cas, tes mots me font bien plaisir (tu te souviens des graines de poire jaune, c'est cool !).

Alors en effet, il peut arriver que certaines tomates aux formes et couleurs variées ne soient pas top. En fait, la tomate est un fruit qui adore le soleil et jusqu'au 15/30 juillet, elles n'ont que peu de saveurs. C'est au mois d'août qu'elles sont les meilleures. Autre point pouvant expliquer l'absence de saveur, c'est que les maraîchers, pour les conserver plus longtemps, les mettent en chambre froide. Et là, c'est la catastrophe (comme les fraises), le froid altère leurs qualités organoleptiques. Certaines variétés de tomates sont également cultivées pour leur grand rendement sur pied et au poids, leur résistance aux maladies et aux transports (ce sont presque toujours des hybrides). Et ces atouts coïcident raremement avec le goût. Pour l'avoir expérimenté, plus la peau d'une tomate est épaisse, moins elle est savoureuse. Par contre, une tomate hybride cultivée dans les règles de l'art peut être meilleure qu'une ancienne non hybride cultivée trop tôt au printemps et ramassée trop jeune ! C'est compliqué n'est-ce pas :s

Juste pour info, j'ai une amie qui vit depuis peu au Japon et m'a confié qu'elle n'avait jamais mangé de tomates aussi bonnes. Je précise qu'à la base, elle habite Paris et achetait ses tomates anciennes bio au marché. Voilà ce qu'elle m'a écrit dernièrement :
"Concernant les tomates nippones, elles viennent plus ou moins de maraîchers en effet, mais c'est un peu compliqué. L'agriculture japonaise est assez différente de la France, en ce que la plupart du temps, il s'agit de petits producteurs spécialisés regroupés dans des coopératives. Les champs eux-mêmes sont sur de beaucoup plus petites surfaces qu'en France, mais j'ignore dans quelle mesure la production s'en trouve influencée. En tout cas, ça donne une diversité impressionnante en terme de variétés (mon petit supermarché du coin propose déjà une dizaine de variétés de tomates et distingue la tomate "légume" de la tomate "fruit"). L'État japonais étant toutefois bien plus sévère au niveau normes, je pense que la qualité est aussi au rendez-vous. Le plus étonnant pour un occidental, c'est sans doute qu'ici ou peut mettre jusqu'à l'équivalent de 10 ou 20 euros pour un fruit ou un légume d'une qualité exceptionnelle !

L'idéal, c'est de cultiver ses propres tomates, la récompense est à la hauteur de l'investissement et du temps passé. Quand on n'a pas la possibilité de le faire, il faut choisir de préférence des tomates anciennes et si possible en bio (celles du supermarché ne sont pas vraiment anciennes car créées par des labos indés et privés et surtout hybrides...).

Gracianne a dit…

Alors ça c’est du commentaire ! Pour ceux qui ne l’auraient pas encore compris, Lilo est vraiment une passionnée de la tomate. Merci M’dame :)

gabriella a dit…

Ici j'ai de la chance d'avoir un
vrai maraicher qui nous propose depuis
plusieurs années des tomates anciennes
assez grosses, une chair exceptionnelle
à la peau fine. Mais ici le soleil est
là depuis pas mal de temps et c'est en
ce moment qu'elles sont les meilleures.
Hier, avec une de ses tomates de 89O g
avons fait une entrée pour 7 convives !!
Je ne sais s'il a des tomates ananas. A vérifier.

Gracianne a dit…

Tu en as de la chance, Gab, à la fois le soleil et les bons producteurs. Ah, l’art de vivre du Sud-Ouest…

jp a dit…

tu as bien raison de faire cette note
j'ai reçu le livre de Lilo, elle a travaillé, ses photos sont bonnes
je ne suis pas 100% d'accord sur les bonnes variétés anciennes opposées aux vilaines modernes, c'est un peu schématique sa vision, et pas très vrai
mais bon c'est du bon militantisme de faire l'éloge de la tomate

Gracianne a dit…

Elle précise quand même que certaines variétés nouvelles sont meilleures que des variétés anciennes mal cultivées ou conservées au froid.

Tu sais, tu as oublié, tu vis dans un pays où les fruits ont du goût. Ici, ce n'est plus le cas, depuis longtemps.

Mijo a dit…

Il faudra que j'offre ce livre à mon producteur de l'Amap qui chaque semaine nous fourni en tomates variées, diverses et quelques fois anciennes.

Marie a dit…

Qu'est ce me plait cette tarte salée ... La priorité va être de trouver de savoureuses tomates (avec un minimum de goût, on ne va pas demander l'impossible !). Je me pencherais bien sur le livre de Lilo histoire d'étoffer un peu mes connaissances (qui restent encore trop limitées) sur le sujet.

Hélène (Cannes) a dit…

Ben , moi je mange des tomates mais ce n'est vraiment pas mon aliment préféré ... Pas terrible pour une fille du Sud, non ? Enfin, je ne suis qu'une fille adoptive, ce doit être pour ça ! Je goûterais quand même bien cette tomate ananas ... Je suis curieuse, malgré tout ... ;o)))

Gracianne a dit…

Oui, ca c'est très étrange. Mais ça c'est parce que tu en as de bonnes par chez toi, tu es habituée, tu n'y attaches pas d'attention :)
Essaie les tomates ananas, elles sont délicieuses quand elles sont bien élevées.

Linou a dit…

c'était prévu dans mes prochains achats de livres. Vu que j'ai déjà ses deux premiers

laurence a dit…

Superbes ces tomates, j'adore, merci bien!

Tit' a dit…

Mon pater s'étant mis à la culture des tomates depuis deux ou trois ans, tu peux être sûre qu'il a adoré quand je suis arrivé avec dans les mains le livre de Lilo. Un petit bijou de simplicité, comme on les aime, non ?

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...