mardi 19 octobre 2010

Sambos



Tiens, si vous avez un moment à perdre un dimanche matin, entre la douche, les devoirs de la cadette et la table à mettre pour 14 personnes (heureusement qu’il y a de l’aide), vous pouvez toujours faire un peu de pliage. C’est un peu comme des origami, on coupe une bande de feuille de brick, une cuillerée de viande épicée, on plie, on colle au blanc d’œuf. Et d’un. On recoupe une bande, une cuillerée, on plie, on colle, et de deux. Le poulet massalé cuit tout doucement dans un coin, les achards sont prêts, on recoupe une bande, une cuillerée, on plie, on colle, et de trois. Il faudrait s’habiller, et faire chauffer les haricots rouges. On recoupe une bande, une cuillerée, on plie, on colle, et de quatre. Au début, c’est détendant…
Mais ca va être bon, délicatement épicé, croustillant. Et même s’ils vont être dévorés en cinq minutes, ca vaut la peine de les faire ces sambos.

Sinon, vous pouvez toujours aller manifester pour vos retraites, ou essayer de monter dans un train en grève a St Lazare, ou patienter dans les embouteillages derrière les routiers, en paniquant un peu parce que toutes les pompes a essence étaient a sec sur la route, ou bien attendre que les élèves de votre lycée aient fini de lancer des œufs sur les CRS. On a le choix des festivités en ce moment. A part ça tout va bien.

J’ai pris la recette de Pascale, qui s’y connait en douceurs des iles, mais j’ai rajouté mon grain de sel, ou plutôt mes tiges de coriandre. Et j’ai gardé le nom malgache, ça sonne bien sambos, non ?




Sambos ma façon
(pour environ 30 pièces)

  • 450g de viande de bœuf hachée
  • 2 paquets de feuilles de brick
  • 3 oignons nouveaux (avec les tiges)
  • 2 cc de curcuma
  • 3 gousses d’ail pelées et émincées
  • 1 cc de gros sel
  • 2 cm de gingembre frais râpé
  • 10 grains de poivre
  • 1 poignée de tiges de coriandre émincées

Piler ensemble dans un mortier les gousses d’ail, le gros sel, le poivre, le gingembre râpé et les tiges de coriandre (vous pouvez rajouter quelques piments rouges frais si vous aimez) jusqu'à obtenir la consistance d’une pate homogène. Réserver.
Dans un fond d’huile, à feu doux, faire revenir la partie blanche des oignons émincés jusqu'à transparence. Ajouter le curcuma et faire revenir encore une minute. Monter le feu, ajouter la viande hachée, faire revenir rapidement, ajouter la pâte épicée et laisser cuire cinq minutes. Ajouter une bonne poignée de tiges d’oignons vert émincées. Eteindre le feu et laisser refroidir.
Tailler trois bandes dans chaque feuille de brick. Poser sur chaque bande une cuillérée de viande et plier comme là par exemple. Coller au blanc d’œuf.
Au moment de passer a table, faire dorer les sambos a la friteuse, quelques minutes de chaque coté, et les faire égoutter sur du papier absorbant. Pour les allergiques a la friture, vous pouvez les faire a la poêle ou au four bien sûr, mais vous n’obtiendrez jamais le même gonflant croustillant. Désolée...

Imprimer la recette.

34 comments:

Au gré du marché a dit…

Les sambos ou samoussa, voilà un plat apprécié de tous!
Bon courage pour la suite des choses!
Lou

Enitram a dit…

Hum! j'adore! A Saint Gilles je les achetais, ils étaient fort bons et je n'avais pas l'odeur de friture mais ici, je les fais moi-même et tant pis pour l'odeur!
Merci pour la recette que je réalise quasiment comme toi!
A bientôt

Paprikas a dit…

On remplace le gingembre frais par des pistils de safran et on ajoute un oeuf pour que la farce ne soit pas sèche à l'intérieur et on obtient des briouates :p
Miam !

Rosa's Yummy Yums a dit…

Cette grève est horrible... Jeudi je devrais aller à Lyon, mais il semble que je ne pourrais pas....

Des sambos bien appétissants!

Bises,

Rosa

Gracianne a dit…

Exact Nadia, meme origine au depart je suppose qu'ils viennent tous d'Inde (il faudrait verifier). Moi je les aime tous, mais j'ai un faible pour ceux-ci, je ne mets pas beaucoup de farce a l'interieur, j'utilise une seule bande de pate sans la doubler, du coup ils sont legers (du moins en apparence). ceci dit, Requia en a fait recemment avec du fromage fondu a l'interieur
qui me tentaient beaucoup.

Chris a dit…

Je fonds pour ces sambos légers et parfumés...qui aident à faire oublier (au moins quelques minutes) la morosité ambiante...
Bon après-midi à toi

Anonyme a dit…

Je me promène sur votre blog depuis quelques temps et je m'y sens bien. J'aime votre "littérature", et votre façon de parler cuisine ...J'ai découvert vos gouts littéraires qui sont exactement les miens Kazanzaki,Yourcenar, John Irving... et surtout Celine (patientez j'ai du attendre d'avoir 50ans pour arriver
à le lire...)
Continuez à ensoleiller les paged'internet par votre intelligence et votre sensibilité.
Heloise

maloud a dit…

Après une semaine de "festivités", tu te reposes à faire des sambos?

Choupette a dit…

Tu es très active le dimanche matin, j'admire toujours toutes ces femmes qui travaillent et trouvent encore le temps, en plus de la maison et les enfants, de faire de la bonne cuisine. ;-)

loukoum°°° a dit…

Ils sont très tentants... j'ai toujours un peu peur de la friture mais je me soigne ;)

bergeou a dit…

Au marché j'en achète avec une farce à base de crevettes, porc et pousses de bambou, ils sont délicieux...

Anonyme a dit…

C'est sûr qu'ils étaient bons.
Et je sais de quoi je parle...
Une des quatorze... qui dit merci
Danièle

Gracianne a dit…

Merci Héloise, ça ensoleille une journée ce genre de commentaire. Pour Céline, on verra bien, plus que quatre ans à attendre alors :)

Gracianne a dit…

Maman, merci pour le petit mot, c'est toujours un plaisir de vous voir apprécier :)

A.P. a dit…

(ohhh la peur, quand j'ai lu "Pascale" !...) Maintenant que tu m'as fait baver, voire "gaché mon après midi"avec tes Sambos dont j'imagine presque Parfaitement le Goût, il ne me reste plus qu'à te rendre la pareille ! (ça va être très dur, je sais... :-(
...m'enfin... c'est pas "hyper" sympa quand même !

patoumi a dit…

Une vie de dingue, tu l'as dit! C'est épatant de trouver le temps de faire des sambos avec tout ça...
Ceux de ma mère, démoniaques, sont tout joufflus, de vrais édredons. Elle utilise les feuilles de bricks asiatiques, je ne sais pas comment les décrire. Et la farce est au porc, avec plein de légumes (du poireau notamment). Je vais lui demander d'en faire la prochaine fois pour être plus précise.
Mais les tiens ont juste l'air déments.

Ariane a dit…

Sambos et somossas tout ça c'est du soleil et de la chaleur dans l'assiette et moi j'aime quand ça réchauffe et que ça croustille ! miam ! il est tôt mais ça donne faim

Vanessa a dit…

Je suis toujours impressionnée par tes recettes et tout ce que tu arrives à faire! Bravo pour ces magnifiques sambos. Ça doit être très difficile en France en ce moment, surtout de mener une vie "normale" avec tout ce qui se passe. Bon courage!

Lefrancbuveur a dit…

Je ne les connaissais pas mais je voudrais les gouter tout de suite ;)

Paprikas a dit…

C'est vrai qu'il y a beaucoup de ressemblance avec certaines recettes, je me suis toujours dis qu'il faut faire des recherches pour connaitre les origines comme par exemple :
Sambos-Briouates
Paratas-Melloui

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

Argh, malgré la friture, je suis très tentée... Merci pour l'astuce du blanc d'oeuf, je crois que je ne l'ai jamais fait.

Hélène a dit…

Impressionnante la file d'attente lundi aux pompes d'Hardricourt. Je ne pouvais même plus sortir du parking.
Il faut vraiment que je me lance dans les sambos. Ah tu utilises du blanc d'oeuf à la place du beurre clarifié. C'est plus simple.
Bon courage pour la fin de la semaine

colibri a dit…

Wouiiii, des sambos, j'aime bien ce mot (un peu de parti pris !), je suis en pleine sambosmania depuis que j'arrive à les plier correctement !!! Manque plus que le zébu à attraper pour donner vraiment un goût local à ta recette, c'est comme ça que je le fais pour faire plaisir à mon blondinet qui est né là-bas !!! Sinon, j'en fait de toutes les sortie, au fromage, wouiiii aussi, avec une pincée de sucre ou du miel, ça me rappelle certaines pâtisseries crétoises ou corses comme je l'ai dit dans l'un de mes récents billets sauvages... Amitiés.

Camille a dit…

(j'aime bien tes photos)
là, j'ai fermé les yeux, tenté de retrouver le goût du gingembre, de la coriandre, la pointe amère du curcuma - délicieux

Edda a dit…

Et si je ne sais pas faire d'origami? ;-) J'aime ces petits triangles qui cachent un trésor des îles. Bises

delphcotecuisine a dit…

voilà qui me rappellent mon ile
bises
Delphine

Tifenn a dit…

Sambos, samba et samoussas. Tu me fait rêver là, même si dans les manifs je rêvais aussi :-)

christel a dit…

Je préfèrerai nettement faire du pliage...mais, vacances obligent, ce we c'est traversée de la France (ou presque ) en train, pour emmener les 3 chatons chez les grands-parents!!! Train annulé, bien sûr, oh joie des bousculades dans les gares...vraiment, si je pouvais faire du pliage... même pour 14 personnes!

Pascale (ivS) a dit…

Alors ça, ça fait plaisir de te voir les apprécier à ce point! Mais je crois vraiment que quand on a goûté à ceux-là, ils deviennent les préférés, en toute impartialité ;-) Je vais en faire une cinquantaine aujourd'hui pour mes filles qui pensent leur crémaillère, et je vais ajouter les tiges de coriandre!

pommes cannelles a dit…

Ils sont très beaux et certainement très bons !

Eglantine a dit…

la coriandre fait des merveilles dans ce genre de petite douceur

Mijo a dit…

Pliage et couleur parfaits.
Mon ventre grogne depuis que j'ai lu le mot coriandre...

Mercotte a dit…

Yep sambos, ça me rappelle Mayotte et ma découverte lointaine du cumbava, c'est si rare d'entendre ce mot à la place de samosas, j'en suis toute contente, ça mérite un commentaire !! pis la recette est en plus à conserver !

Hélène (Cannes) a dit…

Je ne suis pas très bien latéralisée et ces pliages me feront le plus grand bien ! Dis donc, tu as publié à la vitesse de l'éclair, ces temps-ci ! ;o)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...