vendredi 30 octobre 2009

Sarrasin, noisettes, amandes, myrtilles et quetsches


J’avais reçu au printemps un exemplaire du livre de Lilo, un chouette bouquin, à la fois rustique et inventif, en accord avec le rythme des saisons. Si joliment illustré, aussi, qu’il m’avait donné envie d’en essayer chaque recette. Un beau travail ce livre, mûrement réfléchi, exigeant, éco-citoyen ; je la reconnaissais bien dans ces pages.
Je me souvenais d’une recette de gâteau aux noisettes et à la confiture qui m’avait attirée, une recette du Trentino (Sud Tyrol) italien transmise par son amie Daniela.

Isabelle, mon amie du train Paris-Gisors, m’avait justement donné de belles noisettes du Poitou.

Loukoum, de sa lointaine Alsace, m’avait apporté un pot de confiture douce et acidulée, les myrtilles entières comme des petites pépites dans le moelleux des quetsches.



Il était temps de rouvrir le livre au chapitre Automne.

C’est un gâteau sérieux celui-là, bien rustique, il tient au corps. Un gâteau d’adulte. Les enfants n’ont pas aimé. Peut-être était-ce le goût du sarrasin ou le craquant des noisettes et des amandes qui ne leur plaisait pas. Il a fait le bonheur des copains de train et des collègues par contre, idéal pour le petit creux de 11 :00 ou le goûter dans le train du soir. Il est meilleur le lendemain, quand la confiture a eu le temps de bien parfumer l’intérieur.

Gâteau aux amandes et aux noisettes du Tyrol du Sud(pour 8 personnes)

250g de beurre pommade
250g de sucre en poudre
250g de farine de sarrasin
180g d’amandes entières
70g de noisettes
6 œufs
1 sachet de sucre vanillé
Confiture de mûres ou de myrtilles
Sucre glace

Préchauffer le four à 150°C. Faire torréfier les amandes et les noisettes pendant 10 minutes.
Clarifier les œufs et mettre les blancs de côté.
Travailler le beurre pommade avec 150g de sucre et les jaunes d’œufs de façon à obtenir un mélange homogène.
Sortir les amandes et les noisettes du four. Les laisser refroidir quelques instants et les mixer grossièrement. Augmenter la température du four a 170°C.
Ajouter au mélange de beurre et de jaunes d’œufs, la farine de sarrasin, la poudre d’amandes et de noisettes ainsi que le sucre vanillé.
Monter les blancs en neige. Lorsqu’ils commencent à mousser, ajouter progressivement les 100g de sucre restant. Les incorporer délicatement à la pâte, en deux fois (la première pour détendre l’appareil, la seconde pour l’alléger).
Verser dans un moule à gâteau (d’un diamètre de 26 à 28 cm) beurré et fariné. Enfourner et laisser cuire environ 50 minutes (la lame du couteau doit ressortir sèche).
Démouler le gâteau, le laisser refroidir sur une grille. Le trancher dans le sens se la longueur et napper l’intérieur de confiture. Reposer l’autre moitié dessus et saupoudrer de sucre glace.

La cuisine Campagne de Lilo – Editions Rustica



27 comments:

Sandra Avital a dit…

les enfants n'ont aucun goût, c'est bien connu.. heureusement, ils changent avec l'âge ;)
Moi je prends tout dans ce gâteau, le croquant des fruits secs, le moelleux & l'acidulé de la confiture et le gôut torréfié du sarrasin.
Et puis toi aussi..!!

Paprikas a dit…

C'est sur qu'avec les enfants, ils leurs faut les choses basiques !!
Par contre ce gâteau, je le veux !! Une bonne part avec un bon bol de thé sur un bon divan et avec un bon livre. Pur bonheur !

Sophie a dit…

C'est marrant comme dans un livre de recette on peut "imprimer" des choses que d'autres n'impriment pas pareil. J'étais complètement passée à côté de cette recette et pourtant... il est bien beau et appétissant. Ce devait être la fête dans le train ! Bises.

Gracianne a dit…

Mais si, Sandra, les enfants ont du goût. Pas le même, et en constante évolution. J’ai remarqué qu’ils n’aimaient pas beaucoup mes gâteaux, justement parce que les saveurs que je préfère sont les saveurs acidulées, le chocolat amer, ou les pâtisseries orientales de noix et de miel, dont ils n’aiment pas la texture.
Mais nous, on a ces goûts là en commun.

Et non Nadia, pas de basique pour les enfants, justement. Tout du moins pas tout le temps. Il faut qu’ils apprennent d’autres goûts.

Sophie, ça ne m’étonne pas, il y a tellement de choses dans ce livre. Ce sont les ingrédients que j’avais sous la main, la saison, qui m’ont rappelé cette recette.

Anonyme a dit…

je fais partie des heureux chanceux à avoir gouté le gâteau de Gracianne et je confirme qu'il était savoureux!! un délice! Moi cela ne me gène aucunement que les enfants de Gracianne ne mangent pas ses gateaux :-)

Gracianne a dit…

Merci Isa, mes testeuses sont sympa!

maloud a dit…

Les enfants ont du goût et des caprices. Le goût les accompagne toute leur vie, les caprices meurent.
Ton gâteau va plaire à tout le monde, sans les quetches. L'adulte que je sois les déteste en confiture:)))

Biscottine a dit…

Il me plaît beaucoup!

Vanessa a dit…

Oh Gracienne, tu ne sais pas quel plaisir de voir ce gâteau car j'étais il y 15 jours dans cette région si magique. J'ai hâte d'essayer cette recette en pensant au soleil, aux vignobles et aux pommes. Merci!

Nawal a dit…


: "J’ai remarqué qu’ils n’aimaient pas beaucoup mes gâteaux, justement parce que les saveurs que je préfère sont les saveurs acidulées, le chocolat amer, ou les pâtisseries orientales de noix et de miel, dont ils n’aiment pas la texture."




Mais Gracianne, ILS sont Merveilleux Tes Enfants, ils n'aiment pas tout ce que j'aime :-) Ça en fait plus pour nous hu hu hu !

Choupette a dit…

Il est certain que vu les ingrédients il doit, comme tu le dis, tenir au corps ce gâteau, mais il faut savoir ce que l'on veut, et pour se régaler il faut parfois oublier les calories! ;-) Bon week-end Gracianne!

Hélène a dit…

Ah, les enfants, un casse-tête pour les nourrir. Liz a choisi des frites chez Angelina. Je baisse les bras...
Tu es bien gâtée. Les noisettes sont impressionnantes.
Contente de t'avoir revu lundi.
Bises et bon week-end

douxmets a dit…

biscuit chargé d'histoire que voilà ; l'histoire de Lilo entremêlée avec celle d'Isa, celle-ci entrelacée avec la confiote de Loukoum et préparée par Mamzelle Gracianne...
il ne pouvait qu'être délicieux ;
c'est certain que le goût des têtes blondes évolue ; rassurez-vous les Mamans ; mais c'est un travail de longue haleine ; et de notre patience et notre persévérance il restera toujours quelque chose ;
je vous l'assure !

Lilo a dit…

Gracianne, je suis heureuse que tu aies choisi cette recette qui me plaît tellement. Je ne l'ai pas encore refait depuis l'automne dernier mais cela ne saurait tarder.
J'ai déjà fait un essai en mettant la moitié de farine de sarrasin et une autre moitié de farine de châtaignes, avec un fourrage à la confiture de poires, divin !
Je ne suis pas étonnée que les enfants n'aient pas apprécié ce gâteau, le sarrasin n'est pas leur céréale préférée (à part dans les galettes bretonnes, bien entendu !). Comme le précise les autres personnes dans leur commentaire, leur goût s'affine avec le temps, c'est certain et la meilleure façon de le réveler, c'est justement de goûter à tout.
Encore merci Gracianne pour ce billet qui me fait bien plaisir :)
Ah oui, j'aime beaucoup l'assiette dans laquelle est posée le gâteau.

betterave.urbaine a dit…

Et bien moi, je n'ai pas d'enfants et ceux que je connais mangent soit tout, soit à peu près rien et surtout pas des gâteaux (si si j'ai un filleul qui n'aime que les pommes et les carottes en sucré). Et en plus, je n'ai toujours pas vu ce livre de Lilo qui me tente bien depuis que j'en ai lu le récit éditorial sur son blog. Vite vite ! Un tour en librairie ! Ta recette me confirme que je dois rattraper ce retard !

Marmitedecathy a dit…

C'est amusant car j'ai ressorti aujourd'hui le livre de Lilo, pour une pavlova automnale, on est vraiment en phase ;-)
PS c'est vrai qu'il est bien ce livre, je l'adore !

Éric derrière tout sauf les fourneaux a dit…

Peut être que je vais essayer de lire un livre de cuisine un jour. Peut-être même que je vais essayer une recette. Ça à l'air tellement bon. Gracianne j'envie ton aise à faire la cuisine et j'admire ton courage à faire des gateaux. Y a t'il un vaccin contre la cuillère maladroite ? Si oui, je ne serais pas le seul à m'en réjouir dans la famille...

bache a dit…

J'aime bien le goût du sarrazin dans les gâteaux (souvenir de Bretagne...), ainsi que le reste des ingrédients. Et puis, le livre de Lilo a l'air d'être une valeur sûre (et je ne parle même pas de la confiture de loukoum!)

qmmf a dit…

voilà qui me donne envie d'acheter le livre de Lilo!

Nathalie a dit…

Les miennes pourraient aimer, je te dirai, car je crois bien avoir tout ce qu'il faut...
Et merci pour les cactus acérés qui piquent où ça fait du bien !

Tifenn a dit…

parfois, faut faire des gâteaux que les enfants n'aimentpas pour pouvoir en manger un epu et pourquoi pas, le partager...;-)
Tua s bien raison Gracianne ;-) et Lilo aussi ;-)

bergeou a dit…

C'est vrai que ce livre est un vrai bonheur, moi je croyais que ça s'arrangeait en grandissant, ne me dis que ce n'est qu'un mythe.......

Mijo a dit…

Et avec des noisettes estampillées Poitou en plus... Miam.

gabriella a dit…

Bon, je viens de commander le livre
de Lilo, j'y pensais depuis un bout
de temps. C'est fait.
Pour moi, les noisettes seront des
Pyrénées.

Scribacchini a dit…

Coucou! Belle interprétation de la recette traditionnelle qui est à peine plus simple. Le lien est pour toi qui comprend l'italien :-)
C'est vrai que c'est un gateau d'adulte et c'est aussi bien comme ça. Il est énorme, pourtant on n'en a jamais assez ! Bises. Kat

loukoum°°° a dit…

Merci pour le clin d'oeil, cette recette semble parfaite pour la météo du moment... et encore plus avec les suggestions de variante faites par Lilo en commentaire!

Gracianne a dit…

Loukoum, ce n’était pas un clin d’œil en passant, comme ça, c’était vraiment une bonne confiture, parfaite pour ce genre d’utilisation. Merci encore pour ce pot de douceur.

Kat, merci pour ce lien. Effectivement la recette semble être presque la même, avec quelques variantes dans la façon de faire qui rendent peut-être le gâteau plus moelleux. Je testerai la prochaine fois.

Gaby, tu ne le regretteras pas, tu verras. Ce livre est vraiment réussi. D’ailleurs je n’ai jamais réussi à le garder à la maison très longtemps, on me l’emprunte tout le temps, il part en vadrouille.

Mijo, je ne sais pas ce que vous leur faites, en Poitou, aux noisettes, mais qu’est-ce qu’elles étaient belles celles-ci !

Bergeou, mais oui ça s’arrange en grandissant, t’inquiète pas. Les dégoûts vont et viennent au fur et à mesure qu’ils grandissent, il ne faut pas baisser les bras, leur proposer de tout.

Tifenn, je t’assure, je ne le fais pas exprès…

Nathalie, si jamais elles ne le finissent pas, je suis certaine que toi, tu vas y trouver ton bonheur.

qqmf et bache, laissez vous donc tenter.

Eric, m’enfin, pas besoin de courage pour faire la cuisine, c’est rien que du plaisir. Si je peux te donner un conseil, commence donc par cuisiner un truc que tu aimes vraiment, ça devrait marcher.

Cathy, oui, il ressort régulièrement, au gré des saisons, c’est ça qui fait le charme de ce livre.

Tu sais, betterave, en fait ils sont tous différents, comme nous, sauf que leurs goûts sont plus marqués que les nôtres peut-être. Les miens sont assez omnivores, et passablement gourmands.

Lilo, de rien, vraiment. C’est ma pub à moi, gratuite. On pourrait penser que c’est du copinage, mais non, c’est juste un excellent livre, écrit par une copine. J’étais vraiment très fière de toi quand je l’ai reçu, il était à la hauteur de tout ton travail. Brava ! merci pour la suggestion à la poire, effectivement, ça me parait une bonne idée, je verrais bien une compote de poire à la badiane aussi.

Dumè, tu as tout compris, c’est ça que j’aime dans cette histoire, les recettes et les ingrédients qui voyagent.

Hélène, finalement, je me demande si Liz n’a pas eu raison, il vaut mieux des frites qu’un Mont Blanc chez Angelina.

Choupette, quelles calories ?

Nawal, oui, il me semblait avoir remarqué que nous avions les mêmes goûts. D’ailleurs, c’est ta recette de cigares aux amandes que je fais.

Vanessa, quelle chance une balade dans le Sud-Tyrol en automne.

Biscottine, essaie le.

Malou, tu as une certaine expérience de la chose on dirait. Le gâteau, fais le plutôt avec une confiture de fruits rouges un peu acide. Quoique, la poire, c’est une bonne idée aussi.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...