dimanche 29 juin 2008

Ginger caprese

On partait en 4L, vers le sud, sur la via Pontina. Passées les dernières banlieues ocres, la vieille route romaine s'étirait toute droite, entre ses rangées d'arbres. Une campagne plate, écrasée de soleil, quelques pins parasols de loin en loin. La vieille 4L vibrait de partout, on n'entendait pas la musique, mais peu importe, elle roulait.

Passé Cisterna, on quittait la Pontina direction Sabaudia. Le ciel s'éclaircissait sur la mer. Là, pas la plage de luxe, non, pas de chaises longues ni de parasols, juste une longue et étroite bande de sable qui s'étirait à l'infini derrière les dunes. Et la Méditerranée.

L'endroit était pratiquement désert, à part la baraque du vendeur de boissons, de glaces et d'éternels sandwichs tomate-mozzarella. Comme ils me paraissaient fades au début, pas de sel, pas d'huile d'olive. C'était de la mozzarella di bufala, celle de la région, fraiche, moelleuse, suintant le lait. Elle se suffisait à elle même. On mangeait nos sandwichs, face à la mer.
.....

C'est fou comme même les saveurs fades peuvent vous manquer quelquefois. On trouve à Paris de la mozzarella di bufala artisanale, dans quelques crémeries italiennes dont le décor, la musique, le crémier qui s'adresse au client en italien, te font faire tout à coup un bond en arrière - cette impression d'être dans un film italien des années 60.
"Dopo, Signora? Basta cosi?"

Merci à Estérelle, géniale pourvoyeuse d'adresses parisiennes.

Cooperativa Latteria Cisternina
48 rue du Faubourg Poissonnières
75010 Paris

mon adresse:
Cooperativa Latteria Cisternina
37, Rue Godot de Mauroy
75009 Paris

Cette fois-ci, la mozzarella, j'ai voulu la préparer à l'huile d'olive parfumée au gingembre, sur une idée du livre de Philippe Delacourcelle, Cuisiner avec des épices. Encore un livre fourmillant d'idées, écrit par un chef au goût voyageur, et offert par Marion, ma complice gourmande du vendredi.
C'était bon, différent et pourtant à peine surprenant. Mais je crois que la prochaine fois, je retournerai à mes premières amours: rien ne va mieux à la mozzarella qu'un simple filet d'huile d'olive, juste parfumée d'olive.

La recette est sur la Fureur des Vivres...

25 comments:

Provence a dit…

Je retiens cette idée d'incorporer le jus de gingembre à ce délice simple mais que j'adore!

lena sous le figuier a dit…

Tes mots si justes, j'y suis!
Plus que le sandwich , c'est ce moment de bonheur simple qui s'y rattache qu'on aimerait retrouver... aujourd'hui nous en mesurons la pleine valeur...

Sophie a dit…

Comment ne pas te suivre... La coopérative est une excellente adresse et les tom-mozza au gingembre, faites et approuvées. Miam !

Colette MARTINIC a dit…

Bon dimanche ..bisou

menus propos a dit…

Nous avons la chance d'en trouver sur Grenoble qui vient de Sicile. Rien qu'à te lire je sens le goût dans ma bouche. Et en plus de l'huile d'olive, un léger "saupoudrage" d'origan, huuuuuuuuuumm! Bonne fin de dimanche!

Brigitte a dit…

Forza Italia alors !!
je rentre mollement, toute "enrêvassée" encore
baci

senga a dit…

A essayer le gingembre tout à fait insolite ! Mais surtout le carpaccio de canard me tente, avec du basilic je suppose ? Beaucoup de nostalgie et de plaisir aussi sur ton blog en ce moment...

mayacook a dit…

Voilà de quoi donner du peps à ce classique estival!

Mamina a dit…

Je ferme les yeux... j'aurai presque envie d'avoir à nouveau une 4L... mais entendre des mots d'Italien, ça oui, j'ai TOUJOURS envie. Baci... forse, a domani.

Rosa's Yummy Yums a dit…

Tu me donnes envie de m'asseoir dans une 4L et voyager!

Bises,

Rosa

marion a dit…

Il FAUT que j'apprenne l'Italien, il FAUT que j'aille là bas, et il FAUT que j'aille à ces adresses pour acheter ce qu'il faut et me refaire une bonne tomate mozza huile d'olive basilic. Tu as des adresses pour les tomates ? :op
Bisous !

monique a dit…

Je suis tout à fait d'accord, rien ne va mieux à la mozza qu'une bonne tomate bien charnue qui n'a jamais connu le frigo et un bon filet d'une bonne huile d'olives avec quelques feuilles de basilic hâchées. Bonne soirée. Bises.
http://www.traiteur-a-domicile.net/pages/De_bonnes_huiles_dolives-54210.html

Bolli a dit…

Et il y a aussi une Cisterna dans la rue St. Hilaire, dans le 5ème, là, où j'y vais....

Trop bon, mais seulement, si les tomates et la mozza sont de très bonne qualité! Là, chez toi, jen suis sûre!

Gracianne a dit…

Malheureusement non, Marion, je n’ai pas encore trouveé la bonne adresse pour les tomates, elles n’auront jamais ici le goût que je cherche je crois. Et celles du jardin ne sont encore que de petites billes vertes.

Si l’un d’entre vous a une bonne adresse pour trouver de vraies tomates sur Paris, je suis preneuse.

Merci Bolli, j’avais vu en effet qu’ils avaient d’autres adresse, et ça ne m’étonne pas qu’une grande amoureuse de la cuisine italienne comme toi soit une habituée. Tu n’aurais pas une adresse pour les tomates par hasard?

Flo a dit…

Divin !!! Nous avons des adresses dans ma ville mais j'avoue n'avoir pas encore testé ... Biz

zab a dit…

Hum, cela sent l'ete. J'aime aussi le cote laiteux et fade de la mozzarelle. Je crois que tout simple, sans ginger me va bien. A consommer le plus frais possible, c'est tellement meileur, tout simple.
bises

Hélène a dit…

Ah moi, je me souviens d'une opel kadett sans climatisation. Steve voulait me faire découvrir le lac de Garde, ma première rencontre avec ce beau pays. Nous étions fauchés mais j'en garde de beaux souvenirs.
Bises

Le confit c'est pas gras a dit…

Pendant longtemps, la mozzarella a été pour moi un grand mystère : je trouvais ça franchement dégueu et je ne comprenais pas l'engouement. Je n'avais pas encore goûté la mozzarella "di buffala" ! Maintenant je sais et, comme toi, je l'aime avec un filet de bonne huile d'olive (et du poivre).

eleonora a dit…

Je sais qu’à partir d’aujourd’hui, certains blogs vont être en vacances. Quelques-uns partiront, d’autres resteront dans leur ville. Par ce message, je voulais vous souhaiter à tous de superbes vacances, avec si possible le soleil, un soupçon de bonheur, des rayons de joie de vivre…et un plein de souvenirs à raconter pour la rentrée. Repos, farniente, détente…, et je tiens bien fort la main de ceux qui ont des petits soucis dans leurs familles. Je suis de tout cœur avec eux. Bises et à bientôt.

Pascale (ivS) a dit…

C'est toujours un moment de douceur de passer par chez toi, culinaire, poétique, mélancolique juste ce qu'il faut... je suis d'accord pour l'huile d'olive seulement, sans gingembre, des fois, l'essentiel c'est la simplicité. Bises

Flo Bretzel a dit…

La simplicité de la mozza et de l'huile de l'olive, c'est en Italie que je l'ai découverte et à Munich que je la rédécouvre, une ville où la cuisine italienne est reine!

Minouchka a dit…

Tout d'abord merci pour cette adresse, mais je veux bien que tu m'y accompagne histoire de te voir faire un bond en arrière :-)
Mais ce serait plutôt pour autre raison celle ded partager ces doux instants que tu nous offre avec tes récits, tes recettes, tes histoires... ça m'appaise de venir chez toi.

Ester a dit…

Oh merci, je suis contente que tu aies aimé l'adresse. On passe tous les samedis chez Pino faire le plein de délices ! Quant à l'huile au gingembre, je l'ai essayée il y a longtemps, et je me souviens que finalement c'est plus concluant sur une simple "fior di latte" un peu banale que sur une "buffala" plus musclée.
Pour les tomates, j'ai des pistes, je te tiens au courant ;-), bises !

Natalia a dit…

Je suis tout à fait de ton avis : rien ne vaut la mozzarella SANS gingembre, juste avec l'huile d'olive. Et merci (à Estérelle aussi) pour l'adresse, je prends note...

Véro C.Métisse a dit…

Ca me donne sérieusement envie de prendre la route des vacances tout ça... Au lieu de ça je vais prendre la route de l'école (un mercredi, déprimant !) et finir de remplir mes dossiers scolaires !! Bouhouh...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...