mardi 13 octobre 2015

Le riz frit du lundi

Le riz frit, fried rice, chao fan. En Asie, il est de tous les coins de rue, des gros woks fumants parfumant les gargotes, fast-food de base pour mangeurs modestes, disponible à toute heure. Jamais le même, à chacun sa recette, bien loin de la version standardisée et pâlichonne qu’on nomme ici « riz cantonais ». 

A la maison, c’est le plat de recyclage par excellence, on y met tous les restes, même le riz est meilleur cuit de la veille. Quand le weekend a été abondant, riche en viande rôties (un petit bout de magret, un morceau de côte de bœuf, une carcasse de poulet rôti, rien ne se perd, et surtout pas le jus de cuisson), en légumes verts dont il reste une poignée, il est temps de sortir le wok. 

Plat complet, reposant après les agapes, il est toujours différent, mais savoureux, odorant, rassurant. Familial.

Je vous donne la recette du dernier en date.

Riz frit
  • 4 tasses de riz (cuit et refroidi)
  • 1 oeuf
  • 1 tasse de viande rôtie coupée en petits morceaux
  • ½ tasse de talon de jambon coupé en petit morceaux
  • 1 oignon émincé
  • 2 gousses d’ail en lamelle
  • 2 tranches de gingembre, en lamelle
  • 2 tasses de champignons de Paris émincés
  • 1 grosse poignée de haricots verts cuits, coupés en morceaux
  • 2-3 ciboules
  • 2 bonnes giclées de sauce soja claire
  • 2 pincées de 5 parfums
  • 2 pincées de piment d’Espelette
  • poivre

Battre l’œuf en omelette. Dans le wok, ou une grande poêle, le faire cuire rapidement en le détachant en petits morceaux. Réserver. Dans la même poêle, faire revenir dans un fond d’huile (pas trop) les oignons, qu’ils fondent un peu. Ajouter l’ail, le gingembre et les morceaux de viande, laisser dorer un peu, ajouter les champignons, les laisser dorer, puis les haricots verts et enfin les morceaux d’omelette. Assaisonner de 5 parfums, piment, poivre, saler de quelques giclées de sauce soja. 
Ajouter le riz, bien mélanger, laisser revenir quelques minutes en mélangeant, pour bien enrober les grains de riz de sauce.
Parsemer de ciboules émincées au dernier moment et servir fumant.

Pour une recette un peu plus orthodoxe, voir la version de Margot Zhang


18 comments:

Babeth De Lille a dit…

J'aime bien ce genre de recette....tu as su noter ce que tu as mis dedans! Ici, je ne sais plus vraiment à force de rajouter un peu de ceci ou de cela....

Somphet a dit…

Une recette gourmande, je m'inviterais volontiers à ta table ! ;-)

laura a dit…

il a l'air trop bon ce riz frit !! en tout cas tes photos me mettent en appétit ^^

Babzy a dit…

Yum yum! 😊

Helene Picken a dit…

Quelle bonne idée, je ne sais jamais trop quoi faire des restes de riz. Je me garde l'idée pour la semaine. Bon mercredi (frileux aujourd'hui)

Enitram a dit…

Voilà une belle façon de finir les restes !!!
Je retiens ! Et avec un reste de pâtes ? C'est possible d'employer la même recette ?
Bonne journée !

Gracianne a dit…

Babeth, je n’ai pas noté non, j’ai écrit la recette après coup, proportions “à la louche” – mais c’est une recette tellement habituelle chez moi que je n’ai pas besoin de trop réfléchir.

Hélène, chez nous il n’y a jamais assez de restes de riz pour faire une poêlée remarque, je suis toujours obligée de compléter. L’important c’est qu’il soit juste cuit, al dente, et complètement refroidi. S’il est trop récemment cuit il va s’agglomérer dans la poêle et coller.

Enitram, avec un reste de pates, tu peux essayer mais je ne suis pas certaine du résultat. Normalement pour un plat de nouilles sautées il faut précuire les pates juste avant, et finit la cuisson à la poêle en mélangeant avec les autres ingrédients. En général il faut aussi plus de sauce.

Margot Zhang a dit…

C'est tout à fait l'esprit du riz sauté, c'est vrai que sur mon blog la version est plus "orthodoxe" comme tu disais, mais dans mon quotidien, je ne respectais jamais trop la recette postée... Je fais toujours cuire le riz en grande quantité pour avoir assez de reste pour faire le riz frit. Bonne soirée ! Margot

Gabriella a dit…

J'ai fait presque le même plat hier ; c'est un classique chez nous.

Tu disais dernièrement que tu cuisinais un peu moins pour ton blog, mais
tes archives sont d'une richesse incroyable, très accessibles, cela fait
dix ans que tu nous régales !
Je t'embrasse.

Gracianne a dit…

Margot, c’est exactement ça, pas vraiment une recette, plutôt une formule – moi non plus je ne respecte pas de proportions, je fais avec les ingrédients du moment. Quant au riz, chez nous il en reste rarement assez, j’ai des gourmands à la maison ;)

Gabrielle, contente de te relire ! Chez nous aussi c’est un classique, ma mère en fait depuis des lustres, pas tout à fait le même (mais il parait qu’il est meilleur que le mien), et pourtant elle n’est pas chinoise. Elle appelle ça du frichti.
Dix ans ? pas tout à fait encore…(merci pour les archives, au moins ça c’est bien rangé)

Rosa's Yummy Yums a dit…

Merveilleusement goûteux! Une belle recette.

Bises,

Rosa

Camille a dit…

Chez moi, le bol de riz des restes est plus oriental, blettes et raisins de Corinthe.
Quand je vois les quantités, j'appréhende un peu mieux ce qu'est une famille (mes restes sont si petits)

The-foodtrotter a dit…

Ta recette est terriblement appétissante, je te la pique ça fait longtemps que j'en ai pas fait :)

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

un peu comme Babeth, le genre de recette que l'on fait sans trop réfléchir, un ordinaire, pour moi seule. Avec les filles ce genre c'est wok avec pasta chinoise et vermicelles de soja, les goûts évoluent pour certaines choses :)

McdsM a dit…

Un petit bol qui marche savoureusement à la baguette !
Biz

Christine a dit…

Nous, on appelle cela un fuzitu...
Bises rennaises et à bientôt devant tes plats fumants toujours magnifiques et, surtout, très chaleureux!

Gracianne a dit…

Hé hé, j’aime bien le « fuzitu », ça lui donne un petit air japonais.

Marielle a dit…

En voilà une super idée de recyclage, merci Gracianne, il faut que je teste.
bises

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...