lundi 1 décembre 2014

Cocotte de pintade aux cèpes

Ce jour-là, je n’avais pas su résister aux jolis cèpes tout frais, dodus, à l’odeur de sous-bois. Pas plus qu’à la pintade fermière à la peau foncée,  à la chair de gibier. Il ne faisait pas très froid encore, juste une fraicheur automnale, une brume insistante, un temps à feu de cheminée.

Alors, j’ai ressorti la grosse cocotte rouge, la tranche de ventrèche, l’armagnac, pour une de ces recettes qui font aimer l’automne.

Elle vient un peu tard sans doute, le froid mordant de ce début de semaine aura certainement mis fin à toute velléité des cèpes de pointer encore leur nez. Elle sera pour les gens du Sud-Ouest, qui ont toujours dans leurs réserves quelques bocaux de la dernière cueillette. A défaut, des cèpes séchés feront l’affaire. Et pour les fêtes, un peu de foie gras dans la sauce, une assiette joliment dressée, l’affaire est faite.

Pintade aux cèpes
  • 1 pintade fermière
  • 500g de cèpes frais
  • 1 tranche de ventrèche
  • 4 échalotes
  • 1 feuille de laurier fraiche
  • 1 cc de thym frais
  • 1 giclée d’Armagnac
  • 1 cs de farine
  • 1 verre de vin blanc sec
  • 25 cl de bouillon de volaille
  • Beurre ½ sel
  • Huile
  • Sel et poivre du moulin

Couper la pintade en morceaux. Nettoyer les cèpes et les émincer. Eplucher les échalotes et les couper en deux. Oter la couenne de la ventrèche et la couper en lardons. 

Faire mousser dans la cocotte un peu de beurre et un filet d’huile. Faire revenir les lardons et les échalotes rapidement,  réserver.
Dans la même cocotte, faire dorer les morceaux de pintade avec la feuille de laurier. Saler, poivrer. Une  fois bien dorés, remettre les échalotes et les lardons dans la poêle et flamber à l’Armagnac (prendre soin d’éteindre la hotte avant de flamber). 
Saupoudre la viande d’un peu de farine, mélanger. Ajouter le verre de vin et laisser évaporer 1 minute en déglaçant les sucs du fond de la cocotte. Ajouter le bouillon et le thym. Couvrir et laisser bouillonner doucement.
Faire sauter rapidement les cèpes dans un peu de beurre. Saler, poivrer et ajouter à la cocotte. Couvrir et laisser mijoter tranquillement ¾ d’heure à une heure, jusqu’à ce que la volaille soit tendre. 

Servir comme ici avec des pommes de terre écrasées, ou des pâtes fraiches.

17 comments:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Un superbe plat de saison!

Bises et bonne semaine,

Rosa

Babzy a dit…

ça sent les fêtes ! :)

Enitram a dit…

Rien qu'en voyant le titre, tu m'as mis les papilles en alerte !!! Et pourtant je viens de sortir de table !!!
Ah les cèpes du sud-ouest et j'adore la pintade comme tu l'as décrite si bien...
A quel moment ajouterais-tu le foie gras ?
Belle semaine !

mijo a dit…

Oh, très joli !

Helene Picken a dit…

Oh! que ta cocotte est appétissante. La froid s'est bien installée, de quoi ressortir la mienne des placards. Merci de m'avoir ouvert l'appétit.

Bises

Gracianne a dit…

Merci Rosa, plus tout à fait la saison des cèpes frais non, mais on peut utiliser des cèpes en conserve.

Babzy, c’est la fête tous les dimanches alors :)

Enitram, quelquefois les titres les plus simples sont les plus attirants. Le foie gras, je n’ai jamais essayé, mais je le mettrais en fin de cuisson, soit coupé en petits cubes pour qu’il fonde dans la sauce, ou bien mixé dans une louchée de sauce puis reversé dans le plat.

Mijo, Oh, merci :)

Hélène, ah oui, effectivement, ce n’est pas la bonne heure pour trainer sur les blogs de bouffe.

Lavande a dit…

Comment résister à une telle recette??
Bonne journée.

McdsM a dit…

Moi j'ai la cocotte rouge ... c'est un bon début !
Pour le reste, je savoure ton blog.
Biz

Gracianne a dit…

Lavande, il ne faut pas résister, surtout.

McdsM, tu as fait la moitié du chemin alors.

Marielle a dit…

Les bons plats mijotés dans la cocotte en fonte et dégustés à côté de la cheminée, c'est tout ce que j'aime à cette saison. Et si en plus il y a de bons cèpes dedans...
merci pour ces bonnes recettes Gracianne

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

Cocotte ressortie bien sûr. J'adore ce plat, manque juste les cèpes :( à part séché, je n'en ai guère vu

Eugénie Pour AtelierEugénie a dit…

Roulala ça donne super envie, ça semble bien fondant et chaud ! miaaaaaam ^^

Christine a dit…

Ma cocotte est bleue... mais même contenance, même matériau (vivent les grosses cocottes!) Merci pour te super recette alléchante.

dumè a dit…

Vous rangez vos cocottes en fonte vous ? moi jamais ; elles sont toutes noires, rondes, ovales grandes ou moyennes et elles ont pour la plupart un bouchon de liège qui évite de se bruler ; elles sont culottées à souhait et on parfois plus de 100 ans ; et, avantage supplémentaire elles fonctionnent au four, sur le gaz et même avec l'induction ;
je vous dis ça pour oublier que ici, je n'ai ni pintade, ni cèpes et que cela me fait terriblement envie ;)
bizz ;

Choupette a dit…

On peut même faire la même recette avec un faisan. Quant aux cèpes je les congèle pas de bocaux. Bon week-end !

Lucie et Nicolas a dit…

Ce plat a l'air excellent surtout quand on est du Sud-Ouest! La photo avec la cocotte donnent terriblement envie et elle montre que ces plats ne prennent pas une ride

Gracianne a dit…

Marielle, on n’en est pas cuire directement sur la braise, mais par le froid qu’il fait, ça pourrait venir.

Tiuscha, ça doit dépendre des régions, j ;’ai l’impression d’en avoir vu plus et de meilleure qualité que d’habitude. On dit qu’il y en avait dans les bois près de chez nous (mais je ne connais pas les coins).

Eugénie, merci.

Christine, alors peu importe la couleur, l’essentiel c’est qu’elle soit bien culottée et qu’on mette de bonnes choses dedans (bleu c’est joli aussi).

Dumè, disons qu’on les utilise plutôt l’hiver, pour les mijotages saisonniers. C’est un peu trop encombrant pour les laisser toutes sorties. J’aimerais bien en avoir une plus petite cal dit, pour les plats plus courants (complètement d’accord avec toi sur les avantages de ces ustensiles, elles ont tout pour elles ces cocottes, à part le poids).

Choupette, ben voilà, avec un faisan, encore plus festif !

Lucie et Nicolas, bienvenue. IL est vrai que cette cocotte-là est très « sud-ouest » dans l’esprit, origines obligent.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...