jeudi 5 septembre 2013

Les petits pains du 15 Août


C’était il y a longtemps déjà, vous étiez encore en vacances, loin des préoccupations du quotidien. Une tranche de jambon de Parme, quelques tomates simplement assaisonnées d’huile d’olive, un quartier de melon bien mûr, faisaient votre bonheur.

Pourtant certains étaient rentrés déjà, rapportant avec eux ces mêmes envies de nourritures simples et ensoleillées. 15 Août, la semaine morte. Dans Paris les rues sont vides, seuls les hauts lieux touristiques vivent encore. Dans les villages d’ile de France, on se croirait revenu au temps d’avant l’automobile. Calme plat. Et pas de pain. Nulle part.

Mauvaise humeur des aoutiens. Le pain devrait être un service public. Mais avec quoi vais-je donc saucer l’huile d’olive de ma salade ?

La solution ? Ces petits pains ronds tout moelleux et craquants, aussi bons que faciles à faire, même avec le minimum de bases en boulange. Ici pas de levain (désolée, mais il a explosé dans son bocal sur le sol de la cuisine, RIP), pas de pâte très humide, pas de farine spéciale. Juste un peu de patience.

C’est une recette du Pétrin que j’avais déjà faite avec succès il y a quelques années et avec laquelle je fête le retour de Sandra derrière le clavier.




Autre avantage, ces petits pains, inspirés des dinner rolls américains, se congèlent parfaitement bien. Réchauffés à 190°C pendant quelques minutes ils développent alors une jolie croustillance. Parfaits comme pains individuels pour un diner de fête.

Petits pains / dinner rolls
(pour 12 pains)
  • 750g farine T55 ou T65
  • 2,25 cc levure sèche instantanée
  • 2 cc sucre
  • 1 cs sel
  • 1 tour de moulin de poivre (facultatif)
  • 2 cs huile olive
  • 280ml lait
  • 200ml eau
Dans le bol du robot, verser d’abord le lait, l’eau, l’huile d’olive, le sucre et le sel. Ajouter 1/3 de la farine et commencer à pétrir à vitesse lente. Ajouter la farine jusqu’à épuisement puis la levure jusqu’à ce que la pâte s’amalgame. Pétrir pendant environ 10 minutes jusqu’à obtenir une belle boule de pâte qui se détache des parois.
Pour la façon de pétrir à la main, aller voir chez Sandra.
Mettre la pâte en boule dans un saladier huilé en la retournant pour qu'elle soit entièrement recouverte d'huile. Couvrir avec un film alimentaire et un torchon de cuisine et laisser lever 1h30.

Au bout de ce temps faire un rabat : soulever la pâte doucement avec les mains sur tout le pourtour et la laisser retomber. Reformer une boule et laisser de nouveau lever 1h30.

Verser la pâte sur un plan de travail fariné. La replier plusieurs fois sur elle-même (avec les mains farinées) pour lui donner plus de corps. La couper en 12 parts égales et bouler chaque morceau. Les déposer sur une, ou deux, plaques de cuisson recouvertes de papier sulfurisé, soudure au-dessous. Bien les espacer pour éviter qu’elles ne se collent entre elles (bon, là je n’avais pas fait ça, j’ai donc eu des pains collés en bisous, comme dit si bien une de mes copines – mais très bons aussi). Couvrir d’un linge et laisser lever pendant 45min/1h00.

Préchauffer le four à 250°C avec la lèchefrite posée au fond. Juste avant d’enfourner verser un grand verre d’eau au fond de la lèchefrite pour humidifier le four. Enfourner les pains immédiatement. Au bout de 5 minutes, baisser la température à 210°C. Laisser encore cuire 15 minutes ou jusqu’à ce qu’ils soient dorés à point et sonnent creux quand on les tapote au-dessous. Laisser refroidir sur une grille.

PS : je les ai incisés pour faire une grigne juste avant d’enfourner, mais ça n’a pas très bien fonctionné, à mon avis ce n’est pas très utile.

24 comments:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Superbes ces petits pains! Les villes mortes, c'est bizarre. Ici, il semble que Genève ne désemplit jamais (à part le dimanche)...

Bises,

Rosa

Gracianne a dit…

Rosa, ça doit être typiquement français je suppose…
Remarque, en Italie ce n’est pas mal non plus à cette période là – tout le monde est à la plage :)

Gabie a dit…

Ils sont très tentants ces petits pains !
Souhaiterais-tu participer à notre ronde d'octobre sur le thème "La pomme sous toutes ses formes" sur http://escapadeencuisine.wordpress.com/ ?
A bientôt !

Gracianne a dit…

Oh, ça fait longtemps que je ne joue plus a tout ça, mais amusez-vous bien.

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

Dommage pour le levain... Il m'en reste du séché, on va voir s'il aura résisté.
Pas encore tenté cette recette il me semble, parfait pour ma sandwicherie ;-)

Gracianne a dit…

Le levain, j’en referai un autre, j’ai déjà fait. Mais j’en étais arrivée à un point où je n’avais plus le temps de faire du pain, je ne faisais que le rafraichir régulièrement, du coup je n’en ai pas refait un tout de suite.
Ceux-ci seraient parfaits pour des sandwichs oui – surtout à la sortie du four quand ils sont plus tendres. Si on les utilise en version congelés puis repassés au four, ils sont plus croustillants, peut-être un tout petit peu trop pour des sandwichs.

Bergeou a dit…

Oh pauvre levain :( le lien vient de sortir du frigo après 1 mois et demi d'hibernation ... En tout cas tes petits pains ont l'air très bons.

Hélène a dit…

Oui pas de pains pas de poissonniers rien d'ouvert. Nous avons fini à la pizzeria de Meulan. En tout cas tes petits pains sont superbes. Si j'avais su ;-)

Reglisse a dit…

Ils sont superbes ces petits pains ! J'aimerai avoir un peu plus de temps pour les faire mais je mets la recette de côté pour cet hiver (où le rythme sera plus calme)
Et désolée pour ton levain :(

McdsM a dit…

Ta multiplication des pains est craquante.
J'adore le pain...
Biz

Babzy a dit…

ils sont super beau ces petits pains ! :)

Gracianne a dit…

Bergeou, ce n’est pas trop grave, j’étais un peu furieuse contre moi-même, mais je n’ai pas versé une larme quand même ;) En plus j’aime assez le faire naitre à partir de farine et d’eau, le processus de fermentation est assez magique.

Hélène, la prochaine fois, passe un coup de fil, je te ferai une fournée :)

Reglisse, en fait ceux-ci ne prennent vraiment pas beaucoup de temps. Par rapport aux pains beaucoup plus complexes que j’ai pu faire ces dernières années, c’est presque des vacances. Il faut juste un peu de patience entre les levées.

McdsM, ah ah ! Ca va bien avec ma tête d’église ;)

Babzy, merci, ils sont craquants n’est-ce pas ?

Enitram a dit…

Oh, oh, j'enregistre de suite ta façon de faire des petits pains que tu multiplies à l'infini, n'est-ce pas !!!
Ton levain est tombé mais je suis sûre que tu sauras le relever bientôt !!
Bonne fin de semaine Gracianne !
Bises

Brin de cuisine a dit…

Des bisous comme ça, ils se laissent croquer ... très beaux et appétissants !

Pascale (Snapulk) a dit…

Mon levain aussi est décédé il y a pas mal de temps maintenant, je m'y remettrai un de ces jours... Mais ces petits pains-là sont très tentants, d'autant qu'ici, nous n'achetons jamais de pain à la boulangerie, ils ne sont pas très bons.
Bonne semaine Gracianne!

Gracianne a dit…

Enitram, décidément, on me prend pour ce que je ne suis pas ;)

Brin de cuisine, c’est clair, j’aurais dû intituler ce billet « Pains bisous »

Ah toi aussi Pascale, zut ! On en refera. Et puis il ne faut pas être sectaire, les pains à la levure sont bons aussi, différents, tout dépend de ce qu’on recherche. Je dois avouer que chez moi, même si j’adore la grosse miche au levain, les enfants ne courent pas après.

Paprikas a dit…

Ces derniers jours je suis à fond dans les tests de nouveaux pains ! Le tien je le fais dès demain, il me plait !

Marielle a dit…

C'est ça, quelle galère pour trouver du pain au mois d'août !! Dans ce cas , on n'est jamais mieux servi que par soi-même surtout quand je vois tes petits pains qui font bien envie.
bises

Gracianne a dit…

Nadia, quel enthousiasme!

Marielle, je ne suis pas au niveau d'un bon boulanger quand même, mais j'étais plutôt contente du résultat.

MM a dit…

Le mois d'août est assez, pour ne pas dire absolument atroce pour les Parisiens amateurs de bon pain. Surtout quand on a laissé mourir son levain et qu'on n'a de toute façon aucune envie de boulanger. Heureusement que certaines (bonnes) boulangeries restent ouvertes tout l'été (je pense à Landemaine Martyrs, qui a satisfait mes envies de pains au cacao et de pains au levain).
Mais bon, je devrais prendre exemple sur toi...

Gracianne a dit…

MM, déjà que je rapporte des tomates de Paris (et de la crème fraiche), je ne vais pas m’amuser en plus à aller acheter mon pain rue des Martyrs ;) je préfère la boulange aux trajets en métro.

Camille a dit…

Landemaine a aussi une adresse rue de Clichy qui fait mon bonheur absolu. (son pain brioché le matin, avec du beurre salé, est délicieux).
(RIP, François. Tu as adopté un nouveau levain ?)

MM a dit…

Camille : J'avoue que depuis quelques mois, je fais des infidélités à Landemaine Clichy car je traîne pas mal du côté de la rue des Martyrs... Mais je crois que l'adresse de Clichy était fermée pendant l'été de toute façon..
C'est pas tout ça, mais il est grand temps que j'aille faire un tour à Pelleport. Ça fait un bail que je n'ai pas mangé de pain préféré.

MM a dit…

(J'avais même emporté un quart de tourte de meule de chez Landemaine en vacances, avec quelques boîtes de la Belle-Iloise, en prévision des pique-niques. Je dois dire que j'ai bien fait, parce que franchement, on ne trouve pas du bon pain partout.)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...