vendredi 9 mars 2012

Bribes

Un quotidien comme anesthésié; le froid, la fatigue, la monotonie des jours. Des trains gelés, supprimés, vidés par les vacances. Etrange impression de vivre à reculons. Fin d’hiver.


Quelques pauses cependant, il en faut.

Une invitation surprise à déjeuner chez Hélène Darroze, dans un salon calme et sobre aux coussins de cuir moelleux. L’assiette de tapas était belle comme une palette de peintre, sans préciosité. Soupe au pain grillé, porc basque pané et mayonnaise à l’encre de seiche, daube de joue de bœuf aromatique surmontée d’une mousseline de carottes aux agrumes, mousse de foie gras et gelée de vin doux (Maydie), parfaitement accordées au pain au levain rustique et odorant. Surtout deux très subtiles compositions de poisson, filet de maquereau fondant sur une purée de chou fleur onctueuse et légère, petite pomme de terre confite et noisettes du Piémont et saumon sauvage confit, billes de mangue, grains de passion et mousse de haddock, le tout à la fois typé et doux.

De belles bribes de cuisine, accompagnées d’un verre de Jurançon sec. Un délicieux moment de repos.

Un autre moment amical partagé avec Hélène chez Toraya, une de mes lieux préférés, déco 70s, terres cuites d’une beauté brute et service charmant immuables. Saumon cru, crevettes et anguilles laquée, œufs de saumon, pois gourmands pour l’amertume et lanières d’omelette japonaise, servis sur un riz blanc au sésame à la cuisson parfaite, une saveur de noisette.

Wagashi tout doux, ce jour là un inédit dont je n’ai pas noté le nom pour célébrer la fête des petites filles. Une fois encore je fonds pour ces textures moelleuses, pour la finesse de la pâte d’azuki, petits plaisirs sucrés qui s’accordent si bien à l’amertume du thé vert mousseux à l’odeur de prairie.

(mes photos téléphonées ne font pas honneur à la beauté graphique de ces plats. Je n’en prends pas d’habitude, mais cette fois-ci je n’ai pas résisté. Toutes mes excuses aux cuisiniers…)


Petit détour. Metro Lamarck ou Riquet, je ne suis pas venue dans ce coin du 19ème depuis des années.  Un autre Paris, populaire, coloré, gris mais vivant. Le pont désert au dessus de la tranchée ferroviaire de Paris Nord me semble interminable, encore des rails, décidément.

Au bout du Pont, le 104, ancien établissement de pompes funèbres, architecture de la fin du 19ème, magnifiquement rénové, lumineux, transformé en un lieu de culture. Le salon du livre culinaire s’y tient ces jours-ci. J’ai survolé, un peu, je n’étais pas venue pour ça. Des livres chinois aux reliures étonnantes, une démonstration qui sentait bon la vanille de Christophe Felder, une autre, aux aromes puissants de poisson,  d’un chef chinois étrangement habillé d’une veste moulante de satin blanc à brandebourgs dorés. L’Almanach des gourmands de Grimod de la Reynière auquel j’ai résisté sur le stand des éditions Menu Fretin (qui font par ailleurs de très jolis livres délicieusement illustrés). A la Table du Rêve dans le pavillon Rouge, que je convoitais depuis longtemps et auquel je n’ai pas su résister et un nouveau livre de Véronique Chapacou, Les outils du fromager, parce que c’est une amie, que j’aime les outils et que les illustrations de Frédérique Decré sont belles. Un bel objet, un livre de l’Epure.

16 comments:

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

tu aurais pu intituler miscellanées, presque... les japonaiseries m'auraient plu, surtout en bonne compagnie !

Gracianne a dit…

Miscellanées, pourquoi pas? Je le garde pour une prochaine fois.

Rosa's Yummy Yums a dit…

Oui, on a tous besoin d'une pause de temps en temps! Mmmhh, appétissant tout ça...

Bises et bon WE,

Rosa

gabriella a dit…

En effet, belle poterie japonisante, je
note le décor engobé sur le bol.
Je me souviens de cette patisserie non loin de la Concorde.

Paprikas a dit…

Des pauses comme ça moi j'adore !

Marielle a dit…

Des petits moments entre parenthèses qui redopent le moral jusqu'au printemps !!
Tes photos, même téléphonées, metteent bien en valeur la gourmandise des plats.
bises

Patrick Cadour a dit…

Hinamatsuri, non ? En tous cas un bon jour pour aller chez Toraya, où c'est effectivement de la nourriture pour filles (me souviens de notre déj. avec Estérelle, j'étais à nouveau affamé dès 16H...)

Helene Picken a dit…

C'est sympa ces repas entre filles. Je me serai incrustée, mais Hélène me snobe quand elle monte à Paris ;-)Des bises

Enitram a dit…

Une pause bien sympa et gourmande, ça me plait !!!
Chez Hélène Darroze, j'irais bien aussi !!! Ah le sud-ouest !
Merci pour toutes ces références!
Bonne semaine à toi !

Mijo a dit…

De belles balades gourmandes.
Des photos téléphonées, hi hi, j'adore l'expression.

Sophie a dit…

Comme Mijo j'aime bien le concept des photos téléphonées. Elles sont belles ces pauses, plein de sérénité et de gourmandise.

Gracianne a dit…

Rosa, elles sont rares finalement, les pauses, et d’autant plus bienvenues.

Gab, bon, pas japonisants les bols, mais japonais tout courts. J’ai pensé à toi en prenant ces photos.

Paprikas, moi aussi :)

Marielle, Mijo et Sophie, tant mieux si ces photos vous évoquent quand même quelque chose. C’est drôle, alors que comme vous je prends régulièrement mes plats en photos, j’ai beaucoup de scrupules à le faire avec ceux des autres. Surtout quand ils sont si esthétiques. J’ai l’impression qu’ils sont là pour être regardés, admirés en trois dimensions puis dégustés lentement, pas pour être pris en photo avec un téléphone qui ne donne qu’un rendu assez banal. Bref, j’ai quand même osé cette fois-ci. Mais j’ai demandé la permission chez Darroze.

Patrick, hinamatsuri, c’est ça oui. Mais je n’ai pas noté le nom des wagashi si kawai, qui n’étaient proposés que ce jour là. Je sais, c’est un restaurant pour filles, et moi aussi j’ai faim quelques heures après. Mais j’aime beaucoup la finesse de leurs plats, leurs thés et leur sens de l’esthétique.

Hélène, hum, je ne voudrais pas me mêler de vos histoires (de filles) ;) la prochaine fois ?

Enitram, de rien. Les bonnes adresses, il faut les partager.

dumè a dit…

que de jolies balades gourmandes... ça donne envie ; vraiment ;

Estérelle a dit…

La seule différence c'est que moi j'ai finalement acheté l'almanach des gourmands. Bises.

Gracianne a dit…

Dumè, c’est vraiment dommage que tu habites si loin.

Estérelle, mince alors, toi aussi ? On aurait pu faire la route ensemble ! Tu me le prêteras l’Almanach, quand tu l’auras terminé ?

Recette de cuisine a dit…

Et bien finalement j'ai trouvé comment réaliser une bonne Bribes, je vous remercie!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...