vendredi 2 juillet 2010

Pizza bianca

pizza bianca 1


Assis à l’ombre sur la margelle de la fontaine, la pierre encore chaude du soleil matinal, on ouvrait le sac de papier brun et on déchirait les morceaux tièdes, un peu huileux sur les doigts, croustillants et moelleux à la fois. La meilleure pizza bianca de Rome, pour nous, celle du Fornaio de la Piazza Campo dei Fiori.
Elle fondait dans la bouche de la petite fille blonde aux yeux bleus pétillants qui la dévorait avec tant de gourmandise. Sa grande sœur, la fine brunette, buvait au jet de la fontaine.

C’était la fin du marché. Il se défaisait dans les cris et les rires. Il y en avait partout, des charrettes, des petits pick-ups remplis de cageots, des épluchures, des fruits jetés sur les pavés. Les reliefs de l’abondance de ce marché si plein de fraicheur, de belles tomates, de pêches avec un vrai goût de pêches, de petits artichauts, de rughetta, de verdures de toutes sortes, de poissons de la région. Le plaisir des yeux et des sens sous l’œil sévère de la statue de Giordano Bruno.

Bientôt la place allait retrouve la torpeur, écrasée de chaleur sous le soleil de midi. Il était temps de rentrer se mettre à l’ombre chez la Signora Anna, d’aller attendre notre panino a la frittata, un peu piquant, en faisant des parties de flipper interminables. En pensant, encore une fois, à la chance que nous avions de vivre là, dans La Ville.

pizza bianca


Pizza bianca

La mienne ne vaut pas la celle du Campo dei Fiori bien sûr, et puis je n’ai pas le four à bois sous la main. Mais elle se défend, surtout quand on n’en trouve pas à la boulangerie du coin.

Pâte

26 cl d'eau
1,5 cc de sel
3 cs d'huile d'olive
450 g de farine T55
1,5 sachet de levure de boulanger (soit 1 ½ cc ou 7g)
Romarin frais
Fleur de sel

Machine à pain programme pâte - 1h10.

Mettre tous les ingrédients dans la machine dans cet ordre, en terminant par la levure.

On peut aussi la faire à la main, en pétrissant longuement (environ 15 minutes), puis en laissant reposer sous un torchon, au tiède, pendant 1 heure. Une fois la pâte levée, la rabattre, la mettre en boule délicatement et la laisser reposer 5 minutes. Puis l'étaler à la main sur un carré de papier sulfurisé fariné posé sur un plateau de cuisson. Laisser lever environ une demi-heure.
Préchauffer le four thermostat 8 (pour moi 230°C/cuisson combinée)
Une fois levée, enfoncer le bout du doigt à intervalles réguliers dans la pâte. Passer de l’huile d’olive au pinceau sur toute la surface. Parsemer de romarin frais.
Enfourner pour environ 10/15 minutes, jusqu’à ce qu’elle soit dorée. A la sortie du four, saupoudrer de fleur de sel.

Imprimer la recette

Elle se mange encore tiède, en morceaux, pour l’apéro. Ou bien encore en entrée, tartinée de caviar d’aubergine, des petits champignons de Paris crus émincés dessus, comme à la Gazzetta.

pizza bianca au caviar d'aubergine et champignons


Caviar d’aubergine

2 aubergines moyennes
Huile d’olive
Sel, poivre, piment d’Espelette
1 cc de cumin
1 gousse d’ail écrasée

Laver et fendre les aubergines en deux. Entailler la chair sur environ 1 cm en diagonales avec un couteau pointu. Verser un peu d’huile d’olive sur le dessus.
Les faire cuire dans des papillotes de papier alu hermétiquement fermées (je sais, ça ne se fait pas, mais c’est pratique) sur un barbecue pendant environ 20 minutes. On peut aussi les faire cuire à four chaud (dans ce cas utiliser du papier cuisson), ou bien à la vapeur pendant 20 minutes.
Laisser un peu refroidir, détacher la chair de la peau. L’écraser à la fourchette dans un bol en ajoutant sel, poivre, piment d’Espelette, cumin et ail jusqu’à obtenir la consistance d’une purée. Ajouter éventuellement un peu d’huile d’olive.

Imprimer la recette

Ou encore en sandwichs jambon de Parme/mozzarella, a l’ombre, un midi, sur la Piazza Farnese. C’est comme vous voulez.

panini mozza prosciutto

31 comments:

Tifenn a dit…

Je veux tout.
La pizza blanche et le caviar, tout.
Et le parfum du romarin et les bruit de Rome.
On peut toujours rêver hein?

Mélanie a dit…

Très appétissant !

sab le plaisir de gourmandise a dit…

je me regalerai avec ça et quel dommage de ne pouvoir y gouter

Camille a dit…

tout est parfait.

Pratique, le Machine à Pain programme pâte, quand même :)
Et les trous dans la pâte, à coup de petits doigts. Hihihi.
hum

La cuisine des 3 soeurs a dit…

Comme Tifenn a déjà tout pris ou presque, je me contenterai de la Pizza Bianca. Tu as un vrai talent de conteuse.

Rosa's Yummy Yums a dit…

Sublime! Avec du caviar d'aubergine ou comme sandwich ça me convient à 100%! Je fais une focaccia aujourd'hui... Comme quoi les grand esprits se rencontrent ;-)!

Bises et bon WE,

Rosa

Choupette a dit…

Tout me plait! Tes souvenirs et tes différentes façons de déguster la pizza bianca! ;-)Passe un très bon week-end.

bergeou a dit…

Ah oui avec le caviar d'aubergines et les champignons c'était délicieux...merci de me le rappeler ;)

patoumi a dit…

Ah les petits sandwiches! Ils me font envie comme l'avait fait la photo du scone au cheddar fourré au saumon. Je vois bien aussi le fournil du Campo dei fiori...

sopadeajo a dit…

Je me permets de suggérer une sauce au camembert pour accompagner ou avec de la salade:

50 g de camembert dont on aura enlevé la croûte qu´on coupe en morceaux et qu´on écrase.Ajoutez 2 (ou 3)cuillères à soupe d´huile d´olive vierge extra (de qualité), le jus d´un demi citron, une cuillère à café de moutarde de Dijon, 1 cuillère à soupe (ou 2) de vinaigre balsamique de Módena ou d´un bon vinaigre de Jerez, 1 quart de verre de lait avec 2 (ou 1)cuillères à café de sucre. Salez et poivrez légèrement.Mélangez et gardez au frigo.

sopadeajo a dit…

Vous pouvez faire cela ausi avec des crèmes de fromage : crème de camembert ou crème d´emmental pour faire plus vite.Facile à faire mais bon.

Gracianne a dit…

Merci pour la suggestion, on essaiera, ça devrait plaire à tout le monde ici.

Marmitedecathy a dit…

j'en veuuuuuuuuuuuuux !! tu livres à nantes ou ill faut venir dans le Vexin ?

maloud a dit…

Pour demain:)))

Mamina a dit…

Dans le Trastevere il y a en a une aussi merveilleuse. J'ai oublié le nom mais j'irai les yeux fermés!
Bon w-e.

Gracianne a dit…

Je me souviens d'un fournil dans le Trastevere qui vendait un pain casareccio extraordinaire, mais pas de leur pizza bianca. Ce que je voulais dire Mamina, c'est que pour nous c'était la meilleure, la première que nous ayons goûtée. Elle a le goût du souvenir.

Babeth59 a dit…

il me semble la sentir d'ici!...le pouvoir des jolies photos sans doute!

Sophie a dit…

J'étais presque certaine que tu évoquerais Rome lorsque j'ai lu titre de ton billet. Merci pour ce moment et cette recette, tu racontes si bien les choses de la vie.

Hélène a dit…

Un instant, j'étais à Rome à toi. Steve rêve de cette ville mais l'été, je ne tiendrai pas le coup. Les sandwichs jambon et mozzarella commencent serieusement à titiller mes papilles. Il ne manque que le verre de rosé bien frais. Je t'embrasse, passe un bon dimanche.

menus propos a dit…

La pizza bianca, un souvenir, pas à Rome mais à Santa Margherita près de Portofino. Une boutique spécialisée en pizza bianca. Très, très bonne.
Je prends ta recette, y a longtemps que je n'en ai pas faite.

Saveurs Sucrées Salées a dit…

On est bien chez toi...

Paprikas a dit…

Simple, parfumé et surtout bon ! Mamma mia !

Pascale (ivS) a dit…

Ben j'avais mis un commentaire ici???
Je disais que j'aimais bien ce petit voyage ensoleillé en ta compagnie, et puis... je sais plus. en tout cas que cette pizza bianca va finir sur ma table très vite!!!

Vanessa a dit…

Oh mais ça donne super envie. Tu écris si bien, je me vois au marché en entendant ces cris. J'espère revoir la belle lumière d'Italie bientôt et surtout découvrir Rome. Ta pizza m'aidera à attendre jusqu'à l'automne.

Camille a dit…

voilà, j'ai une grande part de pizza bianca dans la main, et c'est délicieux. Elle se défend plus que bien! Merci !

christinecho a dit…

C'est parfait la cuisine pour voyager immobile. J'ai tout lu même les commentaires...

Mingou a dit…

Tu n'imagines pas à quel point je suis contente du retour de la pizza du vendredi...
"Le goût du souvenir"... J'étais à Vienne ces derniers jours, et je comprends parfaitement ce que tu veux dire...

Alain a dit…

L'eau à la bouche d'une Pizza bianca et je fonce sur "Un dimanche" pour y trouver...LA TRONCHE DE CAKE DE SARKO!!! J'veux pas un cake, j'veux une pizzagracianne! Bah du coup, moi aussi, ça m'le coupe, l'appétit! Vite...clic...et...
"...Assis à l'ombre sur la margelle de la fontaine... vivre là, dans la Ville." Cooooool, ça va mieux!
Mais que s'y passe-t-il, là, dans la Ville, Gracianne? J'aime beaucoup votre texte que j'ai lu comme une première page d'un roman qui vous embarque... appétit retrouvé, vers une Pizza bianca,une!

http://www.dailymotion.com/video/x3koka_esma-redzepova_music?start=7#from=embed

Gracianne a dit…

Ne vous inquiétez pas Alain, on va bientôt changer de sujet, désolée pour le choc visuel.
Et merci pour la musique.

Quant à la balade dans La Ville, à vous d’imaginer la suite.

Babzy a dit…

j'adore ton texte , merveilleusement écrit , ça donne vraiment envie d'Italie ;)

A.P. a dit…

Je viens de la faire, de la gouter et... validée ;-) Merci Gracianne !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...