vendredi 4 juillet 2008

Le sorbet à la pastèque avec des grains en chocolat dedans

J’étais remonté pour la structure même de l’édifice aux temps primitifs et fabuleux de Rome, aux temples ronds de l’Étrurie antique. J’avais voulu que ce sanctuaire de tous les Dieux reproduisît la forme du globe terrestre et de la sphère stellaire, du globe où se renferment toutes les semences du feu éternel, de la sphère creuse qui contient tout. C’était aussi la forme de ces huttes ancestrales où la fumée des plus anciens foyers humains s’échappait par un orifice situé au faîte. La coupole, construite d’une lave dure et légère, qui semblait participer encore au mouvement ascendant des flammes, communiquait avec le ciel par un grand trou alternativement noir et bleu. Ce temple ouvert et secret était conçu comme un cadran solaire. Les heures tournaient en rond sur ces caissons soigneusement polis par les artisans grecs ; le disque du jour y resterait suspendu comme un bouclier d’or ; la pluie formerait sur le pavement une flaque pure ; la prière s’échapperait comme une fumée vers ce vide où nous mettons les dieux.

(Marguerite Yourcenar, Mémoires d’Hadrien, 1951, Plon)

Le Panthéon, c’est le prétexte de la balade. Beau prétexte antique que ce temple de tous les dieux. Sous la voûte étonnante ouverte comme un œil sur le ciel, le maladroit déguisement chrétien demeure transparent. Le temple continue d'abriter tous les dieux de Rome, dans un silence opaque.

Au dehors, la lumière. La petite place, la fontaine, les terrasses des cafés étincellent de vie. Il fait chaud, c’est l’heure de se diriger tranquillement – on ne marche pas vite à Rome, sous le soleil – vers l’Antica Gelatteria Giolitti. Un salon de thé tout de marbre et de miroirs, où les petites tables rondes attendent sagement les clients.


Mais les clients ne sont pas sages. Ils se pressent à la caisse pour payer leur glace : il faut d’abord choisir la taille, le contenant, en pot ou en cornet, avec ou sans crème fouettée.

Puis, dans un joyeux désordre, ils vont se faire servir. Et là, c’est la merveille, la stupeur devant tous ces parfums, l’envie de les goûter tous, l’hésitation existentielle : melone, amarena, limone ? ou bien cioccolatto, crema, caffè ? Frutti del bosco, mela, lampone ?

Finalement, je ressors toujours avec un sorbet coccomero, ses petits grains de pastèque en chocolat comme autant de surprises délicieuses, sous son nuage de panna. A déguster tranquillement, cuillérée par cuillérée, en déambulant dans les ruelles, comme font les romains.



Sorbet à la pastèque et grains de chocolat

500g de pulpe de pastèque
100g de sucre en poudre
300 ml d'eau
le jus d'une moitié de citron
2 cs de pépites de chocolat
1/2 paquet d gélatine en poudre (1 cc)
1 blanc d'œuf

Dans une casserole, mettre l'eau et le sucre. Placer sur feu modéré et remuer fréquemment jusqu'à ce que le sucre soit bien fondu. Amener à ébullition et faire bouillir 5 à 8 minutes, jusqu'à obtention d'un sirop léger (env. 110°C). Oter du feu et laisser complètement refroidir.
Passer la pulpe de pastèque au blender, ou au presse purée. La mélanger avec le sirop refroidi, le 1/2 jus de citron et la gélatine dissoute dans 1cs d'eau froide.
Mettre le mélange au froid pendant deux bonnes heures.
Turbiner ensuite pendant 25 minute en ajoutant les pépites de chocolat, puis le blanc d'œuf quand le mélange commence à prendre, environ 10 minute avant la fin de la congélation. Servir immédiatement, ou placer 1 heure au congélateur si vous désirez un sorbet plus ferme.

* le blanc d'oeuf allège le mélange et l'empêche de se transformer en glace si on désire le conserver plus longtemps au congélateur.
La gélatine permet au sorbet de mieux se tenir et de ne pas se transformer en eau trop rapidement.

37 comments:

Nathalie a dit…

Trop gourmand ce sorbet!!!J'en veux!!
Bon weekend
Bises
Nathalie

CoinCoin a dit…

Je craque !

Papilles et Pupilles a dit…

wow ! ca en jette ;)

La cuisine des 3 soeurs a dit…

D'une pierre deux coups, un voyage et une glace. J'ai enfin l'explication du blanc d'oeuf dans les sorbets.

Rosa's Yummy Yums a dit…

Un beau billet! Ce sorbet est fort alléchant!

Bises et bon weekend,

Rosa

Colette MARTINIC a dit…

Whaouhhh ,délicieux ...bisou

Annellenor a dit…

Je ne suis pas fan de pastèque mais si il y a du chocolat dedans, je révise ma position et j'en prendrai un grand cornet ! ;o)

Sophie a dit…

Toujours pas de sorbetière mais là tu me donnes une envie folle de goûter. Je prends direct un billet pour Rome...

Flo a dit…

Je ne suis jamais rentrée dans le Panthéon à Rome, tu sais pourquoi ? J'étais devant, prête à entrer, et un pigeon s'est (bien) soulagé sur mon cuir chevelu ... direction l'hôtel !

Ana a dit…

Quel magnifique voyage ! Et ton sorbet est pour moi.... toute seule... je suis la seule à aimer la pastèque à la maison :-))))

lory a dit…

miam, quelle bonne idée!!

Marie-France a dit…

Je trouve la pastèque un peu fade, c'est par contre très rafraichissant quand il fait chaud. Je crois que je l'aimerais bien en sorbet, surtout avec le chocolat. Je me souviens de mon ébahissement la première fois que je me suis trouvée chez un marchand de glaces italiens : des couleurs, des parfums et mélanges incroyables, c'est génial pour une gourmande de glaces ou sorbets comme moi. Manger doucement une glace en déambulant dans les rues de Rome ou de toute autre ville italienne, ça c'est du bonheur !

bergeou a dit…

Eh bien moi j'adore la pastèque !

veronica a dit…

moi je suis une tres grande addicte a la apsteque en ete quand je suis en vacances dans un pays comme la turquie ou grece je ne mange presque que cela...
alors a essayer de suite...

tini a dit…

Moi j'adore la pastèque mais j'ai pas de turbine!!Bravo pour ton sorbet et ce qui va avec...

Paprikas a dit…

Waw tu nous épates là, ca doit être vraiment bon et tellement rafraichissant.

Colloquial Cook a dit…

C'est mimi tout plein!

Mercotte a dit…

même si je n'aime pas la pastèque la couleur de ton sorbet est très appétissante ! Et surtout la recette est originale, de l'oeuf, de la gélatine faut le faire mais avec toute l'eau que contient ce fruit normal probablement.... Peut être que quand même j'aurais choisi un autre parfum !!!!!!!!!!!!!!!!

marion a dit…

incapable de choisir un parfum, il me faudrait des semaines et des semaines à Rome pour réussir à n'en goûter ne seraient-ce que quelques parfums différents :)
Je prends la pastèque, avec grand plaisir, et note cette recette pour faire l'équivalent avec du melon.
Faut que je me mette à Yourcenar aussi, quand j'aurais fini Dosto :)

Tifenn a dit…

Mince, mon com n'était pas passé! bon, je disais que je n'aurais pas été étonnée que ce texte soit de toi...comme quoi, va falloir que je lise les classiques. et puis après je devais dire que cette recette doit plaire aux bambini! c'est comme ça qu'on dit?

Flo Bretzel a dit…

Une glace à Rome, voilà une jolie définition du bonheur selon moi!

Véronique a dit…

Tu as reçu le prix Arte y pico. RV sur Cuisine rebelle !

Ton sorbet est magnifique et merci pour les astuces blanc d'œuf et gélatine.

Natalia a dit…

Super, le coup de la gélatine. Je vais mettre ça en pratique si la température remonte un peu... Ah, Rome, l'Italie, les glaces dégustées en déambulant dans les rues...

maloud a dit…

J'adore l'anguria. C'est refraîchissante.

stef a dit…

Quelle merveille!! mais je n'ai touours pas de sorbetière...

Hélène a dit…

Alors, vraiment là je craque également devant ce sorbet. Je n'aurai jamais pensé à la pastèque. Vraiment hors du commun.

paola a dit…

Bellissima la Gelateria Gigliotti !!!
Ce sorbet à la pastèque et grains de chocolat me fait rêver...
Je te souhaite une bonne semaine.

Paola

auntie jo a dit…

j'ai toujours raté mes sorbets à la pastèque, jamais assez "plus près du goût!" - ta recette est à tenter et avec les grains de choco. humm et la panna hummm encore plus!!!

vanessa a dit…

c'est rigolo comme sorbet !

frederique a dit…

c'est un sorbet que je vais m'empresser de tester

Pascale (ivS) a dit…

Tu en parles si bien, de l'Italie; si j'y retournais, ce serait avec un autre regard, maintenant...
Et ton sorbet pastèque, là... je serais prête à utiliser une sorbetière manuelle pour en profiter!

Gamelle a dit…

J'enlève les grains de chocolat... et je le sers en rafraîchissement.. pour faire croire à l'été! Tiens!

zab a dit…

Quelle bonne idee ces grains de chocolat dans la glace a la pasteque. Avec l'Italie comme theatre en plus. Cela doit etre bien agreable de croquer dedans, nettement plus agreable que de croquer dans les vrais graines de pasteque. Ici a montreal, la pasteque n'a pas de graines, ni le raisin de pepins, seedless. Je soupconne des OGM, mais pas d'etiquetage donc impossible de savoir ... bises

Minouchka a dit…

je suis plus que surprise, je suis conquise.

Mingoumango (La Mangue) a dit…

Gracianne, j'adore les Mémoires d'Hadrien ! (mais moi, ça m'évoque non pas Rome, mais Helsinki et Tallinn ;-))
J'aimerais tellement t'avoir pour guide en Italie...

Je crois que je n'ai jamais goûté de sorbet à la pastèque, mais j'adore l'idée des grains de chocolat pour imiter les pépins !

Hélène (Cannes) a dit…

Et ça, c'est une des 5 portions de fruits et légumes donc tout va bien ! ;o)
Bisous
Hélène

Hervé de Them a dit…

merveilleux!
d'un seul coup , j'y suis!
sous cette coupole unique et magique!
et ... également tellement "bruissante" du brouhaha du monde rassemblé sous elle que le temple m'avait semblé envahi par les marchands, ce qui lui donnait une dimension encore plus étrange .
la bise!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...