lundi 10 décembre 2007

Mille et une escales: Sunday dinner


Qui n’a jamais déjeuné un dimanche dans une famille anglaise ne peut pas dire qu’on mange mal en Angleterre. N’en déplaise à mes collègues de train de banlieue, qui me lancent des réflexions ironiques quand je lis un livre de cuisine anglaise, et à tous les autres dont les souvenirs remontent aux petits pois trop verts et aux jelly tremblotantes de leurs voyages scolaires dans les iles britanniques, la cuisine anglaise n’est pas mauvaise, elle est différente.
Les anglais aiment plus que nous les goûts acides, les saveurs sucrées-salées, les épices dans la cuisine et les légumes croquants. Ce qui nous a choqué là-bas pendant notre enfance est devenue monnaie courante dans notre cuisine aussi.

On peut très mal manger en Angleterre, mais en France aussi. Certes ils passent moins de temps que nous à parler de nourriture, ils s’assoient moins souvent à table en famille, et les plats préparés ont envahi leurs cuisines depuis plus longtemps que les notres. Mais les temps changent. Leurs supermarchés sont devenus de véritables cavernes d’Ali Baba de la world food. Ils ont tout comme nous leur floraison de livres de cuisine et leurs chefs médiatiques. Les gastronomes anglais ne sont pas en reste.

Mon premier souvenir culinaire en Angleterre remonte à un voyage à Londres avec mes parents et à un steak pie croustillant absolument délicieux. Quelques mois plus tard, à peine débarquée à Douvres avec ma correspondante anglaise et ses parents, j’avais eu droit à mon premier fish&chips, mangé dans la voiture, à même son emballage de papier journal. J’avais refusé le vinaigre sur les frites, mais adoré le reste.
Mais le meilleur souvenir reste sans doute le rôti de boeuf du dimanche, avec ses Yorkshire puddings, sa sauce “gravy” et ses petits légumes, preparé avec amour par nos amis anglais. Des goûts simples, celui de l’amitié, d’une cuisine chaleureuse et des dimanches pluvieux du Yorkshire.

Moi j’aime bien la cuisine anglaise.


J’ai essayé de le refaire à l’occasion de l’anniversaire d'un amoureux de l'Angleterre, et du jeu Mille et Une Escales qui s’arrête en Angleterre jusqu’à la fin du mois. Pour le goût, je n’étais pas loin, même si mes Yorkshire puddings n’ont pas gonflé comme ils l’auraient du (je pense qu’ils étaient placés un peu trop haut dans le four, seuls les côtés ont gonflé). L’odeur dans la cuisine était bien la bonne, il ne manquait que les amis.

Roast beef and Yorkshire puddings

Ingrédients

1 bon rôti de boeuf
2 carottes
2 oignons
Huile végétale (ou graisse de boeuf)
20 cl de bouillon de boeuf
1 verre de vin rouge

Préchauffer le four à 220. Eplucher et couper les oignons et les carottes en deux. Les mettre a rôtir dans un plat à four. Faire revenir le rôti sur toutes ses faces. Le placer dans le four sur les légumes et laisser rôtir à votre convenance (on compte environ 30 minutes par kilo pour une viande saignante, 10 minutes de plus pour une viande à point).
Au bout de ce temps, emballer le rôti dans une feuille d’aluminium et le garder au chaud. Déglacer le plat avec le verre de vin rouge. Verser dans un casserole avec le bouillon et faire réduire (on peut ajouter un peu de maizena diluée pour épaissir la sauce).

Yorshire puddings

2 cs d’huile vegetale, ou graisse de boeuf
100 ml de lait entier
50 ml d’eau gazeuse
115g de farine
½ cc sel
2 oeufs battus
Poivre, 1 pincée de poudre de moutarde

Battre les oeufs avec le poivre et la pincée de moutarde. Tamiser la farine et le sel dans un grand bol. Commencer à incorporer la farine au fouet en ajoutant progressivement le mélange lait-eau gazeuse. Verser dans un picher.
Au four préchauffé à 220, faire chauffer de l’huile végétale, de la graisse de boeuf, ou un peu de graisse du rôti dans des moules à Yorkshire pudding, ou à muffin en metal. Quand la graisse fume, remplir les moules aux 3/4 et laisser gonfler 20 minutes, sans ouvrir le four.

Servir avec le boeuf et la gravy. J’avais preparé en accompagnement des brocolis gratinés dans une sauce au bleu, et des pommes de terre simplement enrobées d’huile d’olive, de poivre et de thym et rôties au four.

Pour finir, un trifle anglais presque totalement chimique: sponge cake, gelée à la fraise, custard en poudre pour la crème anglaise, agrémenté de vraies framboises et de vraie Chantilly. Un goût venu d’ailleurs.


47 comments:

http://je-mijote.asteur.info a dit…

Je ne connais vraiment pas la cuisine anglaise. Merci de nous y initier.

Mijo

Delphine a dit…

Moi aussi je l'aime la cuisine anglaise...elle est simple et généreuse... :) je meurs de faim...et j'ai tellement envie de ton assiette...va falloir que j'en refasse!

gros bisous!

douxmets a dit…

tu en trouves facilement par chez toi de la graisse de boeuf ?
ne crois tu pas qu'il faudrait rajouter un peu de graisse d'oie ?
: )

Eglantine a dit…

Assez d'accord avec toi. J'ai souvenir d'avoir passé une semaine dans une famille anglaise et la cuisine était plutôt bonne, notamment les petits déjeuners que j'adorais !
En tout cas, ce que tu nous présente est bien appétissant

Rosa's Yummy Yums a dit…

Je confirme et suis tout à fait d'accord avec toi! Mort aux vieux clichés concernant la gastronomie de ce superbe pays!

J'adore le roast beef avec les Yorkshire puddings et le trifle! Tu me donnes faim!

Bises,

Rosa

Brigitte a dit…

si tu le dis.....je veux bien te croire ! goûter ? soupirs.....

lory a dit…

mmmh, le roast-beef est ma viande préféré!
Et, je mange très peu de viande!Mon frère, qui a passé 4 mois en Angleterre,disait que les meilleurs choses étaient les gâteaux!

Estèbe a dit…

Quelques souvenirs de cauchemars culnaires à Londres à l'aube des années 80; mais aussi deux trois flashs heureux: comme un gros pie de viande exquis, avalé un dimanche au pub du coin sur une gueule de bois historique.
Miss Gracianne, bravo pour cette prise de position courageuse, voire suicidaire.

Mamina a dit…

Il n'y a pas que la cuisine des anglais qui est différente... les anglais sont différents... je
sais de quoi je parle! Et leur cuisine est parfois bonne, tu as raison, de le dire... acceptons toutes les différence sauf le gigot à la menthe!

Lolotte a dit…

Apres avoir vecu 4 ans en Angleterre, je confirme que leur nourriture n'est pas mauvaise a partir du moment ou les bons produits sont selectionnes. Par contre, il est plus frequent de mal manger dans un restaurant ou un pub qu'en France. Il n'y a pas de "moyenne", c'est plus ou moins soit tout, soit rien et c'est dommage, meme en payant tres cher parfois.
Tes brocolis n'ont pas l'air traditionnels;-) lol Mais le yorkshire pudding est tres reussi!http://blogalolotte.canalblog.com

$ha a dit…

J'adore cet article!

Clairechen a dit…

J'ai toujours aimé la cuisine anglaise et n'ai jamais compris pourquoi les gens râlaient tant contre elle...
Nous avons un souvenir en commun: Moi aussi mon meilleur souvenir est le rôti du dimanche avec son Yorkshire pudding!!! ;-)

Eliflo (Le cru et le cuit) a dit…

Je souscris à ce que tu dis, pour le principe d'abord parce que c'est vrai qu'il ne faut pas se laisser aller aux stéréotypes franchouillards; en plus le rosbeef saignant, j'adore et le yorshire pudding, je me promets d'en faire un jour.

lili violette a dit…

non, moi j'aime bien detester les anglais, par pur principe totalement injustifiable. Et j'adore les plaindre. Paauuuv' z'anglais. Moi j'ai des souvenirs de sandwich pain de mie avec petits vermicelles au ketchup, absolument pas excusable, et de réveillon de noel avec le fameux Christmas pudding (déjà pas très bon à notre goût) qu'on voulait noyer dans la "sauce", qu'était encore moins bonne que le pudding. Depuis, c'est un grand sujet de moquerie en famille, les anglais et leurs habitudes alimentaires... Tant pis si tout les autres me détestent, et même toi! J'assume mes prises de position rétrogrades! bises (même si tu pues la sauce à la menthe)

Anso a dit…

J'ai acheté il y a peu, un livre de cuisine anglaise et c'est drôle, mon mari il avait tout a fait la tête de tes voisins de train !!! Les clichés ont la vie dure, je le répète souvent !!! Merci pour ce repas so british, pour les goûts et les odeurs, pour ta façon de raconter si bien l'amitié autour d'une bonne table ...

Murielle a dit…

Encore une fois, tu ravis nos papilles et c'est toujours avec plaisir que je dévore tes articles.
Merci pour ce beau plat et le trifle !

maloud a dit…

Le fish&chips je passe. Le journal c'est mieux ne pas commenter, sinon je finirais sur la baguette et d'autres bizarreries.
J'essaierai ta façon de préparer l'Yorkshire pudding. La mienne est tout à fait différente.

lolie a dit…

faut que j'en fasse un jour des yorkshire puddings.... ça fait longtemps que ça me trotte dans la tete!

lulu a dit…

Pour dégommer les idées préconçues sur la cuisine anglaise, vous pouvez lire "un homme dans sa cuisine" de Julian Barnes. Sans prétention et quelques bonnes réflexions hilarantes sur les recettes contenues dans les livres de cuisine. Cela dit, je peux te passer une photo de mon assiette lors de mon dernier passage dans un pub : un meat pie pas assez cuit avec des petits pois très verts... Heureusement, il y avait la pinte!

Anonyme a dit…

Ton billet fait plaisir à lire. J'ai toujours très bien manger chez mes familles anglaises. Ils passent moins de temps à table mais l'assiette est copieuse. Je regarde une émission sur la bbc où des chefs s'affrontent. Ils ont vraiment beaucoup de talent.
Bonne soirée
Hélène
Chez Becky et liz

patoumi a dit…

Oh Gracianne, c'est tout ce que j'aime! Surtout les livres de cuisine anglaise, je trouve aussi que même les chefs "médiatiques" britanniques ont l'art de raconter les choses, on a tout de suite faim!
Décidément, les dimanches dans le Vexin sont réjouissants!
PS: j'avais fait un dessin du cassoulet canaille d'Hélène Darroze mais en fait, il est super moche (et j'ai fait des tâches de tarte à l'orange dessus). So sorry!

marion - il en faut peu pour ... a dit…

autant le fish & chips c'était pas possible, autant j'ai aimé un tas de trucs mangés en angleterre (un peu moins la mayonnaise liquide que j'ai versée dans un dessert à la cantine pensant que c'était de la crème anglaise ... enfin bref ...)
J'y ai découvert la jelly que j'adore, la sauce soja, les chips au vinaigre, les baked beans et les frites à la confiture :)
Jamais testé les yorkshire pudding, mais c'est une erreur ;)
merci gracianne pour le voyage !

Anonyme a dit…

je salive devant une si belle assiette!
je pense que les recetts de chaque pays ont leur originalité.
Je n'aime pas beaucoup les idées reçues!
Pour ma part je garde de très bons souvenirs gourmands de mes repas en Irlande!
Bises

Anne, cannelle et cacao

Patricia - http://macuisinerouge.canalblog.com a dit…

Comment, tu n'as pas testé le "yorkshire pudding" de Cecily ??? ;-)

lena sous le figuier a dit…

Les yorkshire puddings et le roast beef sont vraiment des plats goûteux. Ce brocoli gratiné au bleu est trop tentant. Et le trifle révèle ta grande ouverture d'esprit...
Bises

Paprikas a dit…

En tout cas nous les français on est des râleurs :)dans chaque pays il y a un bon plat et un mauvais plat. C'est juste question d'habitudes.
En tout cas j'aimerai bien passer les dimanches chez toi :)
www.paprikas.fr

salwa de sahten a dit…

Meme pas peur :) toutes les cuisines sont bonnes à decouvrir

Véronique a dit…

tu me donnes envie de me lancer dans le yorkshire pudding. Jusqu'à présent je n'ai pas oser, car mon cher et tendre comme tout bon Gallois aime la viande bien cuite et moi rouge, il va falloir que je trouve un compromis pour le rôti!
Tu as raison il y a des choses délicieuses en GB mais aussi des plats franchement d....
mais... j'adore la jello !

frederique gourmandises a dit…

je suis plus fan de leurs sucreries !!mais je goute à tout et veux bien aussi découvrir :)

Dorian a dit…

J'allais dire combien j'aime cette cuisine ! et partir dans un long chant d'amour pour les recettes, les plats, les ingrédients, les cuisinières et quelques cuisiniers célèbres... et puis finalement je crois que je vais plutôt retourner lire ton article et faire comme si j'étais là-bas à attendre devant la cuisinière... oui je crois que je vais plutôt faire ça...

gredine a dit…

Tout à fait d'accord. J'ai un souvenir ému de la courge farcie, et des pâtes à la tomate, mais aussi des fish & chips et des scones avec leur clottes cream. Et je ne manque jamais de poudre à custard, bonne à tout.
http://cuisinedetantine.canalblog.com/

Karine a dit…

Bon j'ai perdu tout mon commentaire, Blogger décidément nous fait des misères.
Donc pour résumer, moi non plus, je ne connais rien en cuisine anglaise et j'ai bien envie de tenter ton rôti.

gabriella a dit…

Moi aussi, je ne connais rien à la cuisine
anglaise, mais du temps de Marks et Spencer je trainais souvent dans le rayon
alimentaire à la recherche d'un peu d'exotisme british,!! Je craquais souvent pour leur marmelade d'oranges amères.

zab a dit…

Je suis super d'accord avec toi Gracianne. La cuisine anglaise a une mauvaise réputation non justifiée. J'ai de très bons souvenirs de repas en famille ou dans les pubs en pleine campagne le dimanche ... avec une bonne pinte... ou même deux. A Montréal, le passage des anglais a laissé bcp de pies salées. Certaines plats sont moins à mom goût mais c'est comme avec tout type de cuisine. J'ai aussi des souvenir de desserts à 3 couleurs de gelly d'un certain Alex et sa passion pour les flakes qu'il fallait toujours lui rapporter de nos voyages outre-manche.

Anaik a dit…

100 % d'accord ! Moi je damnerais pour un "fish and chips", avec le vinaigre.

Chris a dit…

C'est vrai que la cuisine anglaise peut parfois nous surprendre agréablement et ton assiette en est un bon exemple...
Malheureusement il en reste souvent de très mauvais souvenirs après les séjours effectués dans le cadre scolaire!!
http://lesbonsptiplats.canalblog.com/

Bolli a dit…

En plus, les anglais ont le meilleur restaurant du monde: Heston Blumenthal, fat duck!!!

Comme tu dis, leur cuisine est différente, mais pas mauvaise...d'ailleurs, la cuisine allemande rencentre les mêmes préjudices....

Pascale (ivS) a dit…

J'ai gardé comme souvenirs des voyages linguistiques là-bas la jelly, le vinaigre sur les frites et je considérais ça comme des découvertes merveilleuses à l'époque. Bon, les petits pois étaient fluo mais le pain de mie génial, bref, pas mal de bons côtés, je suis d'un naturel positif sans doute. Et les restaurants indiens, alala!!! Mais c'est chez toi et Dorian que j'ai découvert le côté plus élaboré, donc je crois que moi aussi, j'aime la cuisine anglaise!

Anonyme a dit…

Ah, il ne faut pas que je montre ton billet à David il va manger l'écran :-) Merci pour ce billet plein de bon sens et de tolérance. Les anglais, contrairement à nous sont resté très tradionnels dans leur cuisine de tous les jours, la vraie cuisine familiale et sont également très ouverts à d'autres cuisines. A très bientôt.
Pascale Weeks

Minouchkah a dit…

je ne suis aps ttrès douée pour la cuisine anglaise bien que j'apprécie ses saveurs (sauf les légumes croquants :) T'en parle si bien que ça me donne envie de me lancer... vais-je être convaincue.

Bonne journée

Hélène (Cannes) a dit…

Et pourtant, le vinaigre sur ces grosses frites, c'était bon ! Ou peut-être était-ce le plomb de l'encre du jounal qui donnait ce petit supplément d'âme que je n'ai pas réussi à retrouver dans le fish an'chips d'aujourd'hui ... ;o)))
Quoiqu'il en soit, un bon Yorkshire pudding avec un roasbeef, le tout arrosé d'épaisse gravy, moi, ça me rappelle des tas de bonnes choses ! Et je te pique vite une cuillérée de ton trifle ( bien meilleur s'il est fait avec une vraie bonne jelly chimique, alors pourquoi se frapper ?) avant de partir travailler !
Bises
Hélène

Mingoumango (La Mangue) a dit…

C'est un peu comme le dédain avec lequel on regarde la cuisine allemande ou autrichienne... alors que comme partout, il y a du bon et du mauvais... Bon, j'arrête de saouler tout le monde avec l'Autriche ;-)

confituremaison a dit…

Je n'ai pas d'a priori sur la cuisine anglaise comme je ne connais pas, c'est meme plutot le contraire grace a ce que je decouvre chez toi ou chez Helene. Cette assiette me donne envie de prendre l'avion et d'aller frapper a la porte de mes parents dimanche a midi!

Natalia a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Natalia a dit…

Il y a de tout partout. Je connais quelques adresses parisiennes (dans des coins aussi mythiques que le quartier latin par ex.) qui servent une cuisine ignoble et traitent les clients avec un mépris souverain, surtout lorsqu'il s'agit de touristes. Alors, mieux vaut une roborative purée de pois de cassés - saucisse - bière dans le pub d'un bled paumé d'Angleterre où en plus, on sera content de vous servir. Ou une Weisswurst + bretzel + Weissbier à 6 euros dans une brasserie munichoise (j'y suis en plein). Au moins, c'est gemütlich !

Patrick CdM a dit…

Les livres de cuisine anglaise sont les seuls à ne pas être traduits en d'autres langues. C'est pour cela aussi que j'aime bien les anglais! OK, je sors...

Véro C.Métisse a dit…

Le custard en poudre, mon enfance dans une boîte... La boîte jaune, rouge et bleu du Bird's de Kraft...
Juste chaud, bien épais, à la petite cuillère...
Tu sais quoi, je vais m'en faire un en guise de repas...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...