jeudi 20 septembre 2007

Pâte au saindoux contre pâte à l'huile d'olive

La meilleure tarte aux prunes, c'est celle de Mamie.
Ca c'est mon grand qui le dit, mais j'avais quand même envie d'essayer autre chose. Il y avait avalanche de prunes, et tout un tas d'idées circulaient sur la toile, à en donner le tournis, même à une piètre pâtissière.

Tentons donc la tarte aux reines-claudes et romarin, sur fond de pâte au saindoux, juste sucrée d'un peu de sucre rapadura au goût de réglisse.

La tarte est délicieuse, peu sucrée, la pâte a ce qu'il faut de croustillant. Le romarin n'apporte pas grand chose finalement, on le sent à peine. Mon fils ôte patiemment tous les brins avant dégustation. Mais il faut la manger rapidement. Cette pâte, même avec pré-cuisson à blanc, s'imbibe trop rapidement du jus des fruits.

Tarte aux reine-claudes et romarin

Pâte
  • 210g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 60g de beurre doux
  • 60g de saindoux
  • 1 jaune d'oeuf légèrement battu
  • 1 cs d'eau froide
Garniture
  • 500g de reine-claudes
  • 1 branche de romarin
  • 2 cs de sucre rapadura

Tamiser la farine et le sel. Faire un creux, y mélanger l'oeuf et le sucre, puis incorporer graduellement la farine. Incorporer petit à petit le beurre et le saindoux coupés en petits morceaux en sablant avec les doigts, puis ramasser en boule. Terminer en ajoutant l'eau pour obtenir une pâte lisse. Ne pas trop la travailler. Emballer la pâte dans du papier alimentaire et la laisser reposer au frigo une heure.
Etaler la pâte et la déposer dans un moule à tarte. La couvrir de papier cuisson lesté de riz et la faire cuire à blanc à four préchauffé à 210 pendant 10 minutes.
Pendant ce temps, dénoyauter et couper en deux les prunes les prunes.
Sortir le fond de pâte du four, ôter le papaier cuisson. Disposer les fruits peau au dessous. Parsemer de brins de romarin et saupoudrer de rapadura.
Enfourner pour 25 minutes environ, selon votre four.
Laisser refroidir et déguster sans attendre.


Deuxième essai, une tarte aux quetsches sur fond de pâte à l'huile d'olive façon Fabienne. Sacrifiant aux tendances, j'ai étalé un peu de purée d'amandes sous les fruits, et rapé de la fève tonka sur le dessus.


Alors? Une pâte facile à faire et agréable à travailler, mais qui se découpe assez mal. Dégustée tiède, la tarte est moelleuse, presque fondante. On sent bien le goût du fruit et de l'amande.
Le goût de l'huile d'olive est par contre un peu trop présent pour moi, je verrais mieux ce type de pâte avec des figues, par exemple.
Mon gamin, testeur attitré en gâteaux, n'a pas fini sa part. J'ai idée qu'il n'apprécie pas l'odeur de la fève tonka.

Moi je préfère les tartes aux prunes de Mamie.
Finalement, je crois que je ne suis pas loin de penser la même chose.

Tarte aux quetsches, purée d'amande et tonka

Pâte à l'huile d'olive
  • 200g de farine
  • 50g de poudre d'amandes
  • 10cl d'eau froide
  • 10cl d'huile d'olive
  • 75g de sucre

Garniture
  • 600g de quetsches
  • 2 cs de purée d'amande
  • 2 cs de sucre en poudre
Mettre tous les ingrédients dans le bol d'un robot équipés de couteaux métalliques. Faire tourner environ 1 minute jusqu'à ce qu'une boule se forme. Recouvrir d'un fim plastique et laisser reposer au réfrigérateur une dizaine de minutes.

Préchauffer le four à 210°C. Couper les prunes en deux et les dénoyauter.
Etaler la pâte avec les doigts au fond du moule. La piquer à la fourchette.
Etaler la purée d'amande sur le dessus, disposer les prunes serrées les unes contre les autres. Saupoudrer d'un peu de sucre. Râper de la fève tonka sur le dessus (pas beaucoup).
Enfourner pour environ 25-30 minutes ou jusqu'à ce que les fruits soient bien cuits et la pâte dorée.

59 comments:

Chris a dit…

Elles sont magnifiques tes deux tartes, mais j'ai une petite préférence pour la version quetsches et pâte à l'huile d'olive...mais je prendrais bien une part de chacune pour comparer!
Et j'aimerais bien connaître la recette de Mamie...!

Papilles et Pupilles a dit…

Elles sont très belles et difficiles à départager sur le papier !

brigitteguyane a dit…

je suis comme Anne faudrait gouter pour avoir une opinion sincère :-)

chat bleu a dit…

Les 2 sont superbes, mais j'ai tendance à préférer l'huile d'olive avec le salé. J'ai vu un conseil récemment pour les croûtes précuites et l'étanchéité. Il s'agissait de badigeonner la pâte au blanc d'oeuf avant de la précuire. Je ne sais pas ce que cela donnerait pour une tarte très juteuse.

caroline_8 a dit…

Aimant l'odeur et le goût du romarin et pour éviter les brins secs, je pile le romarin dans un mortier de bois et le réduis en poussière... ah, l'odeur du bois ensuite...

Rosa's Yummy Yums a dit…

Tes deux tartes sont sublimes! Moi j'adore la pâte au saindoux, sauf que je ne l'ai jamais mangée autrement que sous forme de pie chaud, servi immédiatement...

Bises,

Rosa

Estebe a dit…

Quel match haletant!

Choupette a dit…

Les mamies ne s'occupent pas des modes culinaires et ont bien raison,rien ne vaut les tartes de mamie, c'est une mamie qui te le dit! ;-))

mayacook a dit…

J'aurais bien joué les arbitres moi aussi ;)

Claude-Olivier a dit…

Quetsche, reine-claude, tonka, que de jolis mots à mes oreilles. Je n'ai jamais tester l'huile d'olive dans mes gâteaux mais c'est vrai que cela fait un moment que Fabienne m'en parle! A bientot, biz

Gracianne a dit…

Merci pour les conseils, Louise et Caroline. Je penserai au blanc d’oeuf la prochaine fois, on verra si ca marche. Et puis le romarin, le piler au mortier, l’odeur du bois, de la résine…mais j’utilise du romarin frais tu sais Caroline, j’en ai plein au jardin, et il est en general plus parfumé que le romarin séché.
Mamie Choupette :) En fait je crois que c’est une question d’expérience, moi je viens seulement de commencer à apprendre. Ma mère fait une pâte sablée traditionnelle au beurre, qui me semble plus adaptée pour les prunes. Et tout est dans la cuisson je pense. Il faudrait que j’essaie sa recette de pâte la prochaine fois.
Ceci dit la pâte au saindoux est parfaite avec les tartes crémeuses, style tarte au citron. Et celle à l’huile d’olive, je l’essayerais bien avec des figues et une crème d’amandes.

auré a dit…

En tous cas, elles sont belles l'une comme l'autre, tes tartes!
Le saindoux, ça me rebute, c'est psychologique, j'sais pas pourquoi mais ça me branche pas!

Paprikas a dit…

J'opte pour la tarte reine-claude et j'hesite moi aussi pour une tarte sucrée au goût d'huile d'olive. J'ai l'impression qu'elle va gâcher le goût des fruits.

paola a dit…

Je ne saurais laquelle choisir. Je gouterais bien aux deux !!!
Bises et à bientôt
Paola

marion a dit…

pas encore testé la pâte au saindoux mais ça ne saurait tarder :)
l'odeur de l'huile d'olive et son goût me plaisent beaucoup mais en fonctin des huiles, ça doit donner des résultats très différents j'imagine (on peut peut être essayer d'autres huiles sympas ?)
Le romarin, je suis comme ton fils, j'aime bien le goût mais c'est tellement raide en bouche que j'ai du mal :( Haché dans la pâte ?
A voir ...
En tous cas je me ferai bien goûteuse officielle moi :op

Laëti a dit…

Ca ne me serait pas venu à l'idée de mettre du saindoux dans une tarte.....en tout cas elles sont belles toutes les 2

Flo a dit…

Mmmmh ... s'il te reste de la tarte, je prends... le reste !!! Bizzz

lena sous le figuier a dit…

Gracianne, pour quelqu'un qui se dit "pas très sucré" tu te rattrapes bien ces temps ci... Pour mieux nous tenter!
Les enfants n'aiment pas trop être bousculés, une tarte aux prunes doit avoir un bon goût de prune.
Nous, on a envie de s'amuser un peu, de voyager en cuisinant...
Mais plus tard, tes petits enfants diront: Mamie, c'est une magicienne, dans son chaudron, elle nous emmène du Pays de Marco Polo aux confins de la Chine dans des vapeurs épicés...

irisa a dit…

chez moi dans le nord ma grand mère faisait ses tartes au " gras de poule " il n'y avait rien de plus croustillant ! maintenant j'utilise de la pâte sablée à l'huile d'olive mais en plus faible quantité que Fabienne . je m'accomode de cette pâte moins riche .... parce que .. surveillence pondérale oblige parfois !

Gracianne a dit…

Lena, ton mot m’a fait sourire.
Effectivement je n’ai pas arrêté de faire des gâteaux ces temps-ci, je suppose que j’ai besoin de douceurs. Et puis il y a tellement de fruits a utiliser. Mais en fait je ne les mange pas, ou peu, d’ailleurs souvent on ne les finit pas chez nous. J’en donne aux voisins, ou bien je les emmène au bureau.
Des petits-enfants? Pas tout de suite alors. Ce qui me fait rire c’est quand mon fils me dit: “Alors, on mange quoi ce soir? Japonais, chinois, italien, portugais?”, ou qu’il arrive dans la cuisine en me disant “Ah, on mange portugais ce soir!”, “Comment tu le sais?”, “J’ai vu, tu as sorti le chorizo, la massa de pimentao, etc…”.
J’ai remarqué l’autre soir qu’il commence à très bien se débrouiller avec ses baguettes. C’est le genre de chose qui me fait plaisir.

A la graisse de poule Irisa? C’est pas triste ça non plus :)

Miss Diane a dit…

Moi j'échangerais bien une tarte au sirop d'érable contre une des tiennes, peu importe laquelle, tu veux bien?

maloud a dit…

Je prends la pâte à l'huile d'olive. Les prunes cuisinées je passe.

jimmy a dit…

Je pencherais plutot pour la seconde avec la pate à l'huile d'olive. Accompagnée d'un bonne boule de glace, un régal!

samania a dit…

Et est-ce qu'on peut l'avoir la recette de la tarte aux prunes de mamie, nous?

bea at la tartine gourmande a dit…

Aha, tu t'y es essaye aussi! ;-) Moi je dois avouer que j'adore l'huile d'olive dans la pate (version sucree et salee ;-) Mais je n'ai jamais essaye le saindoux. Tu peux toujours courir pour en trouver ici!

Dorian a dit…

Hum tu as le teste redoutable en ce moment ! je sens que je vais mettre tes idées bien au chaud pour des temps meilleurs ou alors pour les faire pour d'autres... et finalement cuisiner pour les autres c'est bien aussi... je sens que la prune va être à l'ordre du jour !

tarzile a dit…

Le saindoux, ma Mémé en utilisait tout plein. Et ses tartes étaient les meilleures! J'aime ta dernière photo! Très appétissant!

Hélène (Cannes) a dit…

Chez moi , la pâte au saindoux, c'est pour les petits pork pies aglais. Jamais essayé avec du sucré !
Mais bon, pour la tarte aux prunes, après mille essais comme toi, c'est quand même la pâte levée qui me plaît le plus. Au beurre, en plus ..., l'huile d'olive étant "réservée" dans ma cuisine à des ingrédients plus méridionaux ... figues, citron, enfin, des trucs comme ça, quoi !
Bisous et bon week end
Hélène

Eglantine a dit…

Chez moi, la pâte était toujours faite au saindoux et tout le monde s'accordait à dire qu'elle était excellente ! Aujourd'hui je la fais au beurre ou à la margarine

nuage de lait a dit…

rooo la la que de bonnes choses,je ne sais laquelle choisir, peut être un petit morceau de chaque????? c'est pas vraiment sérieux ,je sais mais là , trop difficile de résister

salwa a dit…

je prendrais bien une part de ta tarte aux reine-claudes et romarin, hummm

Patricia a dit…

Comme ton fils, je serais plutôt cuisine degrand-mère que cuisine branchouille, je crois...

Hélène a dit…

Ces enfants sont sans pitié ! Ma préférence va à la première : pour la pâte au saindoux (c'est celle de mon pépé), le sucre rapadura et le romarin.

Anonyme a dit…

Bonjour,

une petite astuce pour que la pâte reste croustillante, mettre du tapioca express sur la pate au moment de faire la cuisson à blanc. Bonne soirée Estelle h

Gamelle a dit…

Pas facile, en effet de choisir. Je fais les deux, au saindoux pour un sablage fin et qui laisse le goût des fruits bien présent. L'huile d'olive selon sa provenance peut être puissante et "déstabiliser" les jeunes goûteurs. Avec la figue, je viens tester quand tu veux...

agnes a dit…

Jamais je n'aurais osé ! je suis soufflée et très curieuse, quel plaisir tes photos du kouing aman et de la tarte aux prunes, un vrai régal en perspective !

Eliflo a dit…

J'avoue que je préfère la pâte pur beurre. Je sais bien que c'est la mode de tenter les parfums spéciaux mais je n'ai pas les papilles assez aventureuses pour tester tout ça. Ceci dit, tes photos sont bien jolies.

Véro a dit…

Je connais pas la tarte de mamie, mais je goûterais bien celle avec lapurée d'amandes, moi! Ah, les petits doigts qui enlèvent patiemment la petite touche finale qu'on aimait bien! :-)

Grand Chef a dit…

J'ai une passion pour l'huile d'olive dans les gâteaux ou tartes sucrées (pas pour le saindoux! ;o) ), même si en ce moment je suis plus dans les fritures au miel!

pascale a dit…

J'adore tes photos, il y a une ambiance.

Delphine a dit…

Merci pour le comparatif! :)
Vu comme ça, je ne sais laquelle choisir...j'ai envie de goûter la pâte au saindoux...et pis la fève tonka aussi ^^ Trop dur ;)

Je viens à peine maintenant...la rentrée a commencé à 100 à l'heure :)
Gros bisous et bon courage pour cette nouvelle semaine :)

Bolli a dit…

J'ai envie de deux!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Marmitedecathy a dit…

mmmm ! depuis le temps qu'elle me fait de l'oeil cette pâte au saindoux, je vais bientôt essayer (j'ai enfin trouvé du saindoux - ay rayon rillettes)
alors je pense comme léna et Gamelle, en général les enfants n'aiment pas trop les innovations, une tarte doit avoir un bon gout de tarte mais rien de plus, les miennes n'aiment pas non plus la tonka,
la pâte à l'huile d'olive je l'ai faite avec des figues et c'était vraiment vraiment excellent, un gout très puissant que tout le monde a apprécié

Pen Prad a dit…

Je n'ai jamais essayé la pâte au saindoux. Peut-être unjour, pas certaine. Enfin, une jolie pensée pour toi en ce lundi, c'est LAPIN à la maison ce soir!

annie dedicacessen a dit…

Il a raison ton petit, il a compris qu'on a une tendance un peu précieuse ridicule à cuisiner surtout des mots, ces temps. Une pâte au beurre (dis le, patobeur) ça fait pas rêver. Mais qu'est-ce que c'est bon sous des prunes confites... mmmmmmmmmmmm.... trop simple sûrement. ;)

Gracianne a dit…

PATOBEUR :)

guylaine a dit…

Trop belles ces tartes ! je me souviens que ma mère mettait aussi du saindoux dans sa pâte à tarte mais je n'ai jamais essayé !
Bises !

Mimine a dit…

Je ne vois pas d'autre solution que de gouter les 3 pour etre sure...je te dis quand j'arrive!

lolie a dit…

pour nous c'est la plus basique de chez basique! sur une pate feuilletée mettre les prunes, enfourner et laisser cuire...pour le sucre ça dépend de qui la mange....

penglobe a dit…

c'est toujours Monsieur Gracianne derriere l'objectif?
tres tres gourmandes, ces photos...

Gracianne a dit…

Ca dépend des fois Penglobe, c’est souvent une collaboration. Quand je n’y arrive pas, je lui demande de les faire. Il a, beaucoup plus que moi, le sens du cadrage. Celles-ci étaient de moi.

anne a dit…

Mes pâtes à tartes je les fait avec du beuure. Avec l'huile d'olive pour les tartes sucrées, j'ai du mal et les hommes de la maison n'aiment pas.
L'idée du saindoux me plait bien, je vais essayer!

$ha a dit…

Intriguante la pâte au saindoux, pour aimer, faut goûter! Je suis sûre d'en redemander!

Mijo a dit…

Pâte au saindoux. Je pense que c'est la première fois que j'en entends parler.

J'arrive pour y goûter et je n'enlèvrai pas les brins de romarin.

Patrick CdM a dit…

Arf... Pour moi, ce seraient plutôt les mérites comparés de la congelée de chez Picard par rapport à la semi-fraîche de chez Marie ;-))

aurélie a dit…

Moi ma mamie excelle dans le gâteau à la brousse... et si elle venait à changer de recette, je suis sûre que j'aimerais moins (et que je serais super triste !).
Tendance ou pas moi je préfère la première, ou à la limite, un mix des 2 : pâte à l'huile d'olive et garniture prunes-romarin...

vanessa a dit…

oui, mais celle de mamie, tu ne l'as pas d�voil�e si j'ai bien suivi !!?

Elvira a dit…

Et vive le saindoux! Réhabilitons ce produit merveilleux qui fait des pâtes exceptionnelles! ;-D

Et à bas la cuisine de pouffes! :-D

La Baronne a dit…

Moi qui croyais que plus personne ne faisait de pate au saindoux !! C'était le truc de ma grand-mère et il faut dire que c'est incomparable !!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...