vendredi 28 septembre 2007

Le four à pain de Stéphane

Stéphane et Coco sont nos voisins. Des voisins de village, on se connait depuis des lustres. Corinne et moi, on est même allées en primaire ensemble, chez Monsieur Vasseur. Ca crée des liens, forcément. Stéphane, il a toujours des projets passionnants, comme refaire à lui tout seul le ravalement de sa maison, paver sa cour à l’ancienne, fabriquer un appentis à bois. Le projet cette fois, c’était un four à bois.

Des mois qu’on en entendait parler de ce four, qu’on le voyait se monter, brique à brique. Stéphane, quand il fabrique quelque chose, c’est du sérieux. Son four, il l’a monté de toutes pièces, précisément, comme un collectionneur ferait d’une maquette. Et ce jour là, c’était le grand jour, l’inauguration.


Impressionnant non? Encore tout neuf, mais on sentait déjà qu’il allait remplir son office.


Il faut dire qu’il y avait là un spécialiste pour aider au lancement. Jean Paul (ici avec Corinne, la maitresse de maison), pizzaiolo de première, et Corse de surcroit. De ces gens qui savent le goût des bonnes choses.


Passons aux choses sérieuses. La première pizza de Stéphane. On s’applique.


Ca y est, elles sont enfournées. On est comme au spectacle. Quatre à cinq minutes de cuisson, pas plus.


Le geste auguste.


Elle est belle non? La plus simple, anchois, olives, origan. La pâte était parfaite, la cuisson aussi. C’était la première d’une longue série, toutes plus belles les unes que les autres, dix-neuf en tout je crois.

Les autres, on ne les a pas photographiées, on les a mangées. Et en musique, s’il vous plait! Merci encore au cousin musicien.

video

La première fournée de pains, en fin d’après-midi, ceux de la maison, ceux des amis et voisins. Un succès pour une première fois. La croûte a ce goût caramélisé que j’aime. Décidément ce four est une merveille, je sens qu’on va s’éclater. Stéph, c’est promis, la prochaine fois j’amène un pain aussi.


Il était déjà tard quand on a mis l’épaule d’agneau au four. Je l’avais simplement frottée d’ail, massée à l’huile d’olive, poivrée, espelettée, parsemée de thym et de romarin frais. Et puis laissée macérer une heure. Elle a cuit parfaitement, entourée d’oignons, de pommes de terre et de tomates. Reposée 10 minutes à la sortie du four, elle était croustillante et tendre à la fois. Dévorée en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.
La prochaine fois on se fait un cabri, c’est Jean Paul qui l’a dit.

La soirée s’est terminée en beauté, à la Gauloise, autour de blagues et de chansons à boire. Merci encore, Coco et Stéphane pour votre accueil. Bravo à toi Stéphane pour ce four, tu as vraiment de quoi être fier. Et merci à Jean-Paul pour la journée passée au four, les excellentes pizza, les conseils et le délicieux fromage corse (je veux la recette de la pâte).

Quand est-ce qu’on le refait?

62 comments:

caroline_8 a dit…

Il est dix heures du matin et j'ai l'eau à la bouche... Belle ambiance et quelle chaleur conviviale et de ... four.

auré a dit…

C'ets un p'tit joueur le voisin!!!! Il est balèze son four, beau travail, rien ne remplace la cuisson au feu de bois, j'imagine très bien les délices que vous allez y cuire!

Mijo a dit…

Manger des pizza dans un four vexin avec un chef Corse, de la musique celte, j'aime ce genre d'ambiance.

Rosa's Yummy Yums a dit…

Rien de meilleur que du pain ou des pizzas au four à bois!!! J'adore la cornemuse...
Pourquoi est-ce toujours une torture de me promener sur ton blog ;-P?!? Maintenant, j'ai faim!!!

Bises et bon weekend,

Rosa

Laëti a dit…

Ca fait rêver....l'ambiance est chaleureuse, on a envie d'y être..en plus il commence à faire frais et tes photos réchauffent, les plats aussi.

stef a dit…

Tu féliciteras SStéphane pour ce travail titanesque!! une pizza dans un four à pain, le paradis!!!

anne a dit…

j'adore ce genre de moment convial à souhait! Le four est absolument superbe et tout ce qui en sort me donne l'eau à la bouche!

Paprikas a dit…

Oh Gracianne, ca c'est mon rêve, avoir un four en bois rien qu'à moi, c'est le pied.
Ca me rappelle tellement mon enfance et en plus la cuisson est tellement tellement meilleure dans ce genre de four.

Patrick CdM a dit…

Cà c'est du voisi! la prochaine fois qu'on déménage je ferai plus attention!
Parce que manger de la pizza corse d'un four arisanal du Vexin en écoutant une Highland great bagpipe, c'est quand même la grande classe!

Tit' a dit…

Whouaouh, tu l'as acheté où ton four à pain ?...
Hihihi ! ;o)
Plus sérieusement, quelle chance d'avoir pu le temps d'un week-end bénéficier d'un vrai four à pain ! La pizza était sublime et le pain était bon. Voilà donc de beaux souvenirs pour toi !

Mamounette a dit…

Toutes mes félicitations ce four est magnifique et en plus fait maison quoi de mieux ! ça me manque terriblement ce genre de cuisson, on repousse à chaque fois l'élaboration du four à bois, ça viendra peut-être un jour qui sait !!! Régalez-vous et l'odeur hummmm bises bon week-end

bergeou a dit…

Cool tu vas pouvoir aller faire cuire tes pains dans un vrai four, c'est génial ta campagne !

Delphine a dit…

ooooh!!! Félicitations à ton voisin! C'est génial!!! J'adore!!! C'est un concentré de tout ce que j'aime ^^

Hilda a dit…

Je crois que si c'était moi, je pourrais passer ma vie devant un four comme ça à faire des expériences et tentatives, rien que pour voir le résultat. Quelle chance!

lolie a dit…

olala le reve! c'est trop beau! felicitations à ton voisin!!!!
je sens que tu vas t'eclater autant qu'eux!!!
et puis pense au baeckoff!!! parfait après la fournée de pain!

maycook a dit…

Rien de tel en effet que les pizzas au feu de bois....notre rêve!

Flo a dit…

Qu'est ce que je donnerais pour avoir un voisin comme le tien !!!

Gracianne a dit…

Excellente idée le Baeckhoffe, Lolie, je n’y avais pas pensé. Merci.

N’hésitez pas à suggérer si vous en avez d’autres dans le genre.

T’as vu Steph, ils veulent tous venir habiter a côté de chez toi :)

gabriella a dit…

Quelle belle idée que la construction de
ce four et surtout de réunir ces voisins pour profiter d'un moment de convivialité !
et en musique !
Amitiés et bon week-end

Mercotte a dit…

Je vois qu'il a su t'amadouer tout de suite avec des pizzas....ma parole il lit ton blog !!

bea at La tartine gourmande a dit…

Ah c'est superbe cela. Le meilleur. Mon père en a aussi fait un, mais bien moins grand, mais il en est si fier!

marion a dit…

c'est complètement fabuleux !!!!
Là où je vais en Haute Loire, il y a un four à pain dans le hameau qu'on allume 1 we par an où chacun vient cuire son pain et c'est l'occasion d'une grande fête.
Ton épaule là ... j'en bave.
vraiment merveilleux Gracianne, mille mercis de nous montrer ça !

Kevin Kossowan a dit…

Wow. That is truly stunning!! It's inspiring to see someone create such a beautiful oven, and wonderful to see it put to such great use!

Claude-Olivier a dit…

Dis, Stéphane il se déplace pour monter des fours ^^! C'est juste parfait ca, et le pizza...trop beau! biz et bon week-end

Lena a dit…

Une ambiance si chaleureuse, une pizza merveilleusement réussie qui embaume jusqu'ici, un agneau doré et parfumé, Gracianne, c'est une véritable torture pour nous, tes lecteurs....

La pâte a l'air fantastique, Gracianne, la recette! la recette!

Merci de nous faire partager de si jolis moments.

Clairechen a dit…

Je veux habiter chez Stéphane!!! Promis, je fais le ménage!! Je suis propre, sage et très gentille!!! ADOOOOPTE-MOI Stéphane!!! ;-)
Nan, franchement, je t'envie Gracianne d'avoir un tel voisin!!! La chaaaaaance!!!
Vous vous êtes bien régalés!!! ;-)

Eliflo a dit…

Gracianne, tu racontes comme pas une! On aurait tellement envie d'y être. Les pizzas j'adore mais le gigot pleureur encore plus et par dessus tout les potes et l'amitié.

Natalia a dit…

Gracianne, ça sent la pizza jusque chez moi ! Comme j'aimerais avoir un four à pain... tu crois que c'est possible dans ma cheminée parisienne ??;-))

Mimine a dit…

Alors rien que pour cette soiree le four aura servi a quelque chosem entre les pizzas et le reste.
Et quoi de mieux que de passer une soiree avec de la cornemuse?!

samania a dit…

Ah, le voilà le fameux four!
Je vais en rêver toute la nuit maintenant c'est malin, ça!
Je peux apporter du pain moi aussi?

maloud a dit…

Je peux venir pour le cabri?

confituremaison a dit…

Il y en a qui en ont de la chance! Je veux les memes voisins;-) Et la pizza toute simple aussi! Quant au pain, la j'en reve, oui, vraiment!

Regardeuse a dit…

Cette histoire me plaît beaucoup Gracianne. As-tu songé que dans longtemps, un monsieur dira devant ce four "c'était mon arrière-grand-père qui l'avait construit, en... 2000 je crois ? Et nous nous en servons encore".
Ce serait joli non ? Un four qui vivrait sur plusieurs générations. Savoir qu'avec un peu de chance et de respect, dans deux générations, ils mangeront les pizzas qu'ils fabriqueront, au même endroit que toi.

Chris a dit…

Le rêve...Les pizzas et le pain cuits dans ce four!! Et l'épaule d'agneau devait être particulièrement savoureuse!
J'ai faim, moi aussi en lisant ce beau récit!

Saperli a dit…

j'ai chez moi un four à pain mais je n'ai jamais osé l'allumer car je ne sais pas si je peux mettre le feu directement dedans ou bien si je dois y mettre des braises, car dedans il n'y a pas d'évacuation pour les fumées. Alors en attendant de trouver quelqu'un pour me dire, je fais cuire mon pain dans la machine à pain.... Si tu peux me donner quelques tuyaux, merci !

patoumi a dit…

Alors là... la vie à la campagne ne m'a jamais laisser autant rêveuse...
Merci Gracianne, et merci aussi pour tes mots gentils qui font plus de bien que tu ne peux l'imaginer.

Mamina a dit…

cette pizza du vendredi est différente de toutes le autres et cuite dans ce four, je sans qu'elles ne seront pas les dernières. Si ton voisin a du temps, il y a du boulot à faire chez moi. Je l'invite volontiers... et toi avec pour bavarder.

Hélène a dit…

Waouh ! je rêve d'un four à pain et je vais rêver encore longtemps... Vraiment même avec la machine à pain, la sauce tomate maison, il manque la cuisson au feu de bois. Vous avez dû passer une bonne soirée et en musique en plus. Mes voisins sont aussi Corses mais pas de four à pain chez eux.
Bises
Hélène

Gracianne a dit…

Je suis si contente que ça vous ait plu. C'est ce que je voulais, montrer à Stéphane à quel point son travail pouvait être apprécié par une communauté de gourmands comme la notre. Le four à pain est sorti du village :)

Regardeuse, ce four est construit pour durer bien sûr, il servira à plusieurs générations. Ils n'auront même pas à se demander à quelle date il a été construit par leur arrière-arrière grand-père. Si tu cliques sur la photo de Jean-Paul en train de sortir les pizze du four, tu verras que la date est inscrite sur la pierre, sous la porte du four - 2007.

Valperfi, je ne suis pas technicienne, mais je sais que Stéphane a plusieurs livres extrêment bien faits sur la construction ou la réfection d'un four et son utilisation (y compris les recettes, les durée de cuisson, la gestion de la température du four). Je lui demanderai les références pour toi. Envoie moi un message directement, je n'ai pas ton e-mail.

Merci encore de vos visites et bon weekend à tous.

JEAN-PAUL a dit…

Je viens de me connecter sur ton blog, je suis trés agréablement surpris, je ne pensais pas qu'autant de personnes pouvaient visiter ton blog. Cette journée passée tous ensemble a vraiment été réussie!Pour le Baeckhoffe, nous en avons parlé le jour même avec Stéphane nous pensions que c'était une trés bonne idée.
Pour répondre à Saperli au sujet de son four, il suffit de contrôler si à l'entrée du four en partie haute se trouve un orifice qui serait relié à une cheminée, si non je te déconseille de l'allumer car tu vas noicir ton intérieur, et en ce qui concerne les braises ce ne serais pas suffisant pour chauffer le four.
Pace e salute a tutti

Papilles et Pupilles a dit…

Ah ce que cela devait être bien. Mon âme de boulangère rêve d'un tel four. Peut être un jour. Merci pour ce très, joli billet !

Pascale (ivs) a dit…

J'adore ce récit, la copine d'école, le village , les amis, et le four à pain, quelle ambiance ça devait être!!! L'essentiel de la vie, tout ça!

Dorian a dit…

Je connais aussi un de ces curieux personnage constructeur... le mien construit des escaliers géant qui montent presque nul part... une vingtaine de mètres plus haut au pied d'un pommier, son pommier... bon j'aime mieux finir devant un bon four à pain surtout que je n'ai jamais eu la joie d'en croiser un !

chat bleu a dit…

Quel beau billet tu nous fais là, Gracianne. Ça sent le bonheur et les bonnes choses (et cette cornemuse!). Que du bonheur, cette journée!

tarzile a dit…

Merci pour le voyage!

Saveurs Sucrées Salées a dit…

Quelle merveille ce four, sans parler de tout ce qui en est sorti ! Quel beau moment si joliment raconté, comme toujours...

agnes a dit…

D'accord avec Patrick, la classe. J'ai eu l'occasion de déguster une épaule d'agneau boulangère cuite dans ce genre de four, une merveille !!

Anonyme a dit…

STEF ET COCO

Merci à tous tes amis de leurs témoignagnes qui nous touchent beaucoup. Et encore merci à toi Gracianne de ta gentillesse et de ton super blog (félicitations)....

monique a dit…

Quelle journée magnifique, tu nous décris là! et en région parisienne en plus! décidément!!! Tout avait l'air parfait et un parfum d'amitié et de générosité flottait au dessus des plats exquis. Bises.

Marielle a dit…

J'ai appelé mon mari afin de lui montrer le four de Stéphane tellement je le trouve beau et bien fait. des fois que ça lui donne des idées ;o)
félicites ton voisin de ma part !! que les pains et pizzas doivent être encore meilleures dedans.

mingoumango a dit…

C'est drôlement chouette d'habiter à la campagne, en fait ! Je croyais que ce genre de scènes n'arrivait que dans les émissions de J.-L. Petitrenaud ;-)

cammu a dit…

Wow!
Quelle chance d'avoir un four à pain dans son jardin. Quel bonheur aussi pour toi qui êtes voisin. Les odeurs du pain frais, mmmmmm!
:)

ooishigal a dit…

ça laisse rêveur...

brigitteguyane a dit…

comment avais-je pu manquer ce billet ? il ne faut donc jamais s'absenter ?
nous avons un ami en provence tout près du Cabanon de Garance et Laurent, qui a aussi fait son four, alors, le cabri.....j'imagine bien oui.
Mes canistrelli auraient cuits à merveille aussi !!

Hélène (Cannes) a dit…

Le four à pain est vraiment la plus belle chose qui soit pour fédérer la communauté villageoise ! Cela a toujous été et c'est beau que cela perdure ! Ah, que j'aime ce billet !

françois M. a dit…

Ah, le four à bois !
Pour travailer avec Stéphane, je pourrai vous décrire en détail toutes les étapes de construction qu'avec ses collègues nous avons suivi (et parfois subi) en commentaires et en images.
Heureux que ce monument de convivialité rassemble aujourd'hui familles et amis dans cet irréductible village Gaulois, pardon, Vexinois!

Seul regret, ou je m'associe à ses compagnons d'infortune (de travail) avec un dicton qui n'est pas vérifié: La pizza, il vaut mieux l'avoir en photo qu'à table!

Stéphane, n'oublies pas que nous avons sur place tous les éléments pour rééditer les affres culinaires que tu fais partager autour de ce four à bois. (As-tu bien compris le fond de ma pensée?)

Et comme tous les lecteurs curieux ici sont de gros gourmands, voici un petit dessert normand qui peut se faire avec la chaleur résiduelle du four: la teurgoule.

Mettre au fond d'un plat en terre cuite (style plat à rillettes)
110g de riz rond, 160g de sucre (cassonade, c'est mieux), 4 à 6 cuillères à café de cannelle en poudre, 2 litres de lait frais entier chauffé préalablement avec les grains d'une gousse de vanille qui recouvrera l'ensemble.

La cuison se fera vers 150° pendant 5 à 7 heures, et vous découvrirez ensuite sous la croute qui se sera formée, une délicieuse créme onctueuse aux saveurs d'épices.

Allez à votre imagination, ce four promet de belles cuissons...

Gracianne a dit…

Merci François pour votre intervention (et pour la recette odorante) – je vois que la renommée du four s’est répandue loin au delà de notre petit village Gaulois :)
Stéphane, j’ai l’impression que tes collègues veulent goûter. Enfin, ce n’est qu’une impression…
Vous êtes bien équipés au boulot dites donc, je n’ai pas de four à pain à mon bureau moi.

zab a dit…

La qualite des commentaires est a la hauteur de la merveilleuse soiree... a revoir cela de Montreal, cela me rendrait meme un peu nostalgique ....
merci de nous faire vivre ces bons moments

eva a dit…

Quelle chance, on en rêve !

jacrevel a dit…

Bonjour
Dans le cadre d'un ouvrage sur la construction et l'usage d'un four à pain (grand public)
je recherche une photo un peu vivante pour la couverture (comme celle figurant sur le blog) :
Un personnage en activité devant un four (non professionnel), avec ou sans flammes (chauffage, défournement de pain, enfournement de pizza)
Merci (C'est urgent, bien sûr)

Jacques Revel
jacrevel@club.fr
04 91 64 39 07

Anonyme a dit…

bjr j'ai vraiment les pappilles qui salivent ou se trouve ce jean paul et son four, peut on le visiter???

plume_d_argent a dit…

Le four, trop trop beau! Et quel bel outil pour réaliser de bien bonnes choses!
bisous

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...