mercredi 8 mars 2006

Hors Cuisine

Leeloo est révulsée et révoltée. Moi je m'interroge. Rien à voir avec la cuisine cette fois, mais j'ai des enfants aussi. Allez jeter un coup d'oeil à cet article et à cette pétition, lancée par de grands noms de la pédopsychiatrie.

Je crois que nos enfants sont suffisamment suivis déjà du point de vue psychologique par leurs enseignants, sans en rajouter à des fins incertaines. Il me suffit de discuter autour de moi, au travail ou dans mon train de banlieue - mon café du commerce à moi - pour me rendre compte que les parents et les enseignants sont sollicités très tôt par le monde des pédopsychiatres, psychomotriciens, orthophonistes. Déjà on ne laisse pas assez aux enfants le temps de grandir. Alors je crois qu'il ne faut pas en rajouter.


Copie de l'Article du monde.fr daté du 18 février 2006 : Le projet de dépistage précoce des troubles du comportement suscite un tollé

En moins d’un mois, le texte a déjà été signé par plus de 12 000 personnes, pour la plupart professionnels de la pédopsychiatrie et de la petite enfance. Intitulée "Pas de zéro de conduite pour les enfants de 3 ans", la pétition, qui circule sur Internet, s’insurge contre l’idée d’un dépistage des troubles du comportement chez les enfants en bas âge, préconisé par un rapport de l’Inserm (Le Monde du 23 septembre 2005).

Lancée par une dizaine de praticiens, dont Pierre Delion, pédopsychiatre au CHU de Lille, Bernard Golse, pédopsychiatre à l’hôpital Necker, à Paris, Boris Cyrulnik, neuropsychiatre, Christine Bellas-Cabane, présidente du Syndicat national des médecins de protection maternelle et infantile (PMI), Sylviane Giampino, présidente de l’Association nationale des psychologues, et François Bourdillon, président de la Société française de santé publique, la pétition a dépassé le cercle médical et circule désormais chez les enseignants et les parents.

Très controversée dans le milieu psy, l’expertise de l’Inserm préconisait "le repérage des perturbations du comportement dès la crèche et l’école maternelle" pour éviter la survenue de comportements délinquants à l’adolescence. "Faudra-t-il aller dénicher à la crèche les voleurs de cubes ou les babilleurs mythomanes ?", s’insurgent les pétitionnaires, qui récusent la "stigmatisation comme pathologique de toute manifestation vive d’opposition inhérente au développement psychique de l’enfant". "Plutôt que de tenter le dressage ou le rabotage des comportements, il convient de reconnaître la souffrance psychique de certains enfants à travers leur subjectivité naissante et de leur permettre de bénéficier d’une palette thérapeutique la plus variée", affirme le texte.

L’expertise de l’Inserm suscite d’autant plus d’inquiétudes que ses orientations ont été reprises dans un rapport rédigé par le député Jacques-Alain Bénisti (UMP) et remis au ministre de l’intérieur, Nicolas Sarkozy, puis dans l’avant-projet de loi sur la prévention de la délinquance.

Actuellement en discussion à Matignon, ce texte souligne ainsi "l’importance de la détection précoce des troubles du comportement" pour éviter plus tard les "comportements autodestructeurs ou agressifs pouvant conduire (les enfants) à la délinquance".

cécile Prieur

21 comments:

Anne-Cé a dit…

Je n'ai pas d'enfants (pas encore !) mais je dois bien dire que moi aussi ça me révolte !

euh, au fait, merci pour la pâte de pistache !!

soizicuisine a dit…

ça serait presque risible si c'était des bêtises. Mais on va u? Commenyt se fait-il que des gens hyper qualifiés dans le domaine de la petite enfance aient pu concevoir un tel projet? c'est ridicule et pathétique, je fonce signer la pétition. Bis'

Scherneel a dit…

Quand j'ai vu ça hier, j'ai été vraiment choquée...en ce moment j'ai vraiment du mal...entre toutes ces manifs (pour rien) et là maintenant "ça"...pffff.....

Papilles et Pupilles a dit…

euh à vrai dire, ne me lynchez pas mais je ne sais pas quoi en penser.

J'ai des enfants petits et je peux dire que le comportement de certains enfants nécessiterait un suivi qui n'est pas fait aujourd'hui pour je ne sais quelle raison. Je vois mon petit voisin par exemple qui est scolarisé des jours oui des jours non ; l'ATSEM à la cantine est obligée de lui vider les joues parce qu'il ne sait pas mâcher et il a un comportement terriblement agressif.

Ou encore cet autre qui est arrivé dans la classe de mon fils quand il était en grande section . Un enfant qui est arrivé de Mayotte en l'occurence, qui ne parlait pas la langue, qui vivait là bas tout seul avec son grand père et qu'on met à l'école sans rien lui expliquer de ce qui se passe. Pendant des semaines ce gosse s'est roulé par terre pendant la classe ! Je pense qu'une aide n'aurait pas été de trop pendant quelques mois.

Après tout on dépiste bien les pbs d'optique, de surdité ...

Et je vois des enfants, à l'école toujours, qui j'en suis convaincue deviendront délinquants. Ils dégradent l'école, volent dans les cartables ... Cela concerne très peu d'enfants, je dirais 5 ou 6 (que je connais) sur les 200 que comptent l'école!. Mais c'est toujours les mêmes et ils ne viennent pas forcément de milieux défavorisés !

Je me souviens d'un jour en petite section de maternelle, donc des enfants de 3 ans : mon mari a réprimandé un gosse qui profitait de ce que la maîtresse était occupée à l'accueil du matin pour écrire sur les murs avec un feutre ! Vous auriez vu le regard du petit ! et toute l'année cela a été très difficile. La maman suppliait l'instit de ne pas convoquer le papa en disant qu'elle allait faire quelque chose mais il y avait un sérieux problème.

DOnc toujours pour parler de mon expérience, je vois des enfants qui ont 10 ans maintenant et que j'ai vu évoluer depuis la maternelle. Je peux vous dire que les enfants à pb de comportement sont toujours les mêmes 7 ans après. Après ce qu'il faut faire, je ne sais pas.

Donc ni pour ni contre pour moi. Je ne sais pas !

Gracianne a dit…

Il n'y a pas de raison de lyncher qui que ce soit Anne, ce qui est important c'est la discussion. Je ne suis aucunement contre une aide psychologique a l'ecole. Mais dans mon experience, et aussi autour de moi dans nos petites ecoles de campagne, elle est souvent suggeree aux parents par les enseignants. A tel point que des le plus petit probleme, la maitresse d'un air soucieux te conseille le psychomotricien ou l'orthophoniste. Je suis passee par la quand mon garcon etait en moyenne section :"Ah non il n'a rien votre fils, je ne sais pas pourquoi la maitresse vous a envoyee chez moi".
Quand l'aide psychologique s'impose, parce que l'enfant est effectivement perturbe, ou perturbateur, tres souvent les parents l'ignorent et soutiennent leur enfant. Je crois que ce sont les parents qui auraient besoin d'un soutien psychologique dans ce cas la.
J'ai hesite plusieurs jours a relayer cet appel sur un blog culinaire, mais le fait que des pointures telle que Boris Cirulnik l'aient initie me rassure sur son serieux.
Il ne s'agit pas de supprimer toute aide psychologique, mais de faire en sorte qu'elle soit menee dans une optique de soin et non de prevention de la delinquance.
Tu te souviens, George Orwell, le meilleur des mondes?

Papilles et Pupilles a dit…

Une optique de soin, c'est sur que c'est bien mieux, on ne peut pas dire le contraire. C'est mon "vécu" qui me pousse à m'interroger sur les moyens de nos ambitions.

Les écoles de ville je trouve ressemblent de + en + à une jungle urbaine. Les enseignants sont là ou pas, (l'autre maitresse de CP culmine à plus de 10 jours d'absence tous les mois et n'est bien sur pas remplacée), ne sont pas toujours formés pour faire face.
L'année de ce1 de ma fille par exemple était assez révélatrice. L'instit sortait juste de l Iufm, toute jeune, toute mignonne et qu'est ce que lui avaient concocté les collègues, une classe où ils avaient réuni tous les pénibles, cas sociaux, turbulents, et en plus avait rajouté un petit garçon hyper actif. Allez zou, tout à la petite nouvelle et nous on est peinard ! Les bras m'en tombent. C'est comme le fait d'envoyer les petits nouveaux dans les banlieues difficiles. Est ce eux les mieux armés pour ça ? ne devrait on pas plutôt donner ces postes à des gens ayant de l'expérience ? Je ne sais pas, moi cela me semblerait plus logique.

C'est pour ça que tout n'est pas clair pour moi. Bien sur ça me révolte qu'on puisse penser qu'à 3 ans un gosse sera délinquant mais quand tu vois des enfants de cet âge qui ont pris le pouvoir sur leurs parents, je me dis quand même qu'il y a quelque chose, quelque part, qui ne va pas.
Et je trouve que nos hommes politiques devraient aller plus souvent dans les écoles. Cela doit être leur femme qui y va ;) D'ailleurs il devrait y avoir plus de femmes en politique :))

Je me souviens d'Orwell, tu as raison :) Je vais le relire quand même et mieux me renseigner sur ce projet de loi avant d'aller voir la pétition :=)


Je suis un peu longue à la détente ;)

Marmitedecathy a dit…

Pour moi aussi ce projet est très dangereux, on va étiqueter des tous jeunes enfants comme "futurs délinquants" dès leurs 3 ans. On veut trouver des solutions médicamenteuses à des problèmes sociaux. Ca me fait irésistiblement penser au "Meilleur des Mondes".
Anne, je suis d'accord avec toi sur les problèmes que posent certains enfants, moi aussi j'en ai vu dans l'école de mes filles, mais ce projet de loi n'est pas une réponse !

Anne (Chaud Devant) a dit…

Hello les filles, je vois que ça discute dur dur :-)

C'est vrai que c'est un sujet qui touche les racines de bien de maux de notre société d'aujourd'hui.
Pour moi, le plus grand problème réside dans l'attitude de beaucoup de parents qui ne remplissent tout simplement plus leur rôle d'éducateurs, et ceci indépendemment du milieu social.
Beaucoup de parents ne passent pas assez de temps de "qualité" avec leurs enfants. Ma fille de 15 ans a certains de ses camarades de classe, la plupart issus de milieux très favorisés, qui sont complètement livrés à eux mêmes, alors que matériellement ils ne manquent de rien.
Un dépistage psychologique à l'école ne changera pas les us et habitudes dans les foyers. Il faudrait un rééquilibrage de certains valeurs, à commencer par inculquer aux gens que devenir parent, cela implique la responsabilité énorme de guider son enfant continuellement pour l'aider à voler correctement de ses propres ailes ...

Gracianne a dit…

Ah je suis contente quand ca discute comme ca. Merci a toutes de votre participation.
Je suis d'accord avec les deux Anne, il faut faire des efforts, partout, ensemble. Une loi de plus n'aura aucun effet si elle est mal pensee, si les politiques ne vont pas sur le terrain, si les parents ne s'impliquent pas. On est loin du compte.

Elvira a dit…

J'ai lu: c'est terrible! :-(

Papilles et Pupilles a dit…

Très enrichissant de lire les opinions de chacun

Patricia a dit…

De toute façon, pour l'instant, ce sont des idées lancées en l'air ! dépister, c'est bien, ça peut être utilie, mais encore faut-il qu'il y ait un suivi possible. Je travaille dans un collège ZEP de 800 élèves, dans la banlieue lyonnaise, on a une infirmière à mi-temps et on vient d'obtenir une assistante sociale à mi-temps (c'est la 3° de l'année...) Comment faire un travail de suivi des gamins dans ce cas ?

colette a dit…

Bon ,on discute et chacune à son opinion et c'est bien..Moi ,je pense que certains parents ne devraient pas être parents ou alors aller à une école des parents avant de mettre au monde des enfants .C'est vrai qu'il y a des enfants perturbés ,il y a toujours cause à effet .Alors des méthodes strictes peuvent êtres quelquefois dangeureuses.Avant tout soyons parents ,impliquons nous dans leur scolarité ,leur vie quotidienne ,faisons confiance à nos enfants ,c'est vrai ce n'est pas toujours évident .Moi j'ai 3 filles (35 29 et 19 ans ) et je ne peux agir de la même façon ,chacune d'elle a son caractère et son opinion.Mais la discussion est toujours présente ,oh bien sûr on est pas toujours d'accord ,mais il y a dialogue et cela est très très important .Nous sommes 2 parents et nous nous concertons toujours au sujet des enfants .La vie est parfois difficile ,car lorque l'on est parent on y est à vie et même pour nos petits enfants.Moi j'ai un petit fils de 5 ans et je lui parle beaucoup ,je fais aussi quelqufois le tampon entre sa maman et lui ,mais ii sait que quelqu'un l'écoute.Je sais tout ne pas être parfait ,mais être parents est un dur métier ET A VIE.

Leelooo a dit…

Bonjour à toutes ! Je n'avais pas vu que Gracianne avait relayé par un billet !
C'est sur France info que j'ai entendu un psychiatre signataire s'exprimer. Je n'ai jamais relayé une pétition, n'ai jamais participé à une manif, ne suis militante en rien, mais là ..
Dans la classe de mon enfant il y a en ce moment un gamin sans repère qui tape sans raison sur tout ce qui bouge et sur le mien en particulier. Discussion avec la maitresse, lettre à la direction, rien ne change bien que cet enfant soit un danger pour ses camarades, un vrai cas psy qui perturbe toute une classe ! Tout ça pour dire que je le vis au quotidien cette perte de respect de la vie (car il s'agit de cela, faire mal parceque c'est drôle ...), que cela risque de mal tourner (parceque 2 yeux au beurre noir, ce n'est pas assez pour sanctionner ce gamin dangereux), que chaque jour je me demande dans quel état je vais récupérer mon enfant..
Et pourtant ! Ce projet de loi me semble être la porte ouverte à tout. Traitement médicamenteux dès l'âge de 6 ans, mots utilisés tels que déviance, facteurs de risque prénataux, périnataux et génétiques ... imaginez cette proposition faite par un politique des extrêmes, ça vous ferait penser à quoi ? Moi, désolée, ça m'y fait penser ...

moony a dit…

Ce qui m'attriste moi dans ces phénomènes actuels,car tout cela ,bien que mis au point par des pedopsy,n'est qu'une mode liée à notre société pronant la performance(acharnée et arriviste) et le formatage intellectuel et culturel,c'est effectivement de vouloir arriver au "meilleur des mondes"(il me semble que c'est Aldous Huxley qui en est l'auteur).Je suis pharmacienne et je peux vous assurer que dans ma patientèle la majorité des cas "détectés" comme hyperactifs ou "à problèmes comportementaux"par le corps psychomedical scolaire est infirmé après visite médicale de l'enfant.
N'oublions pas que ns avons été ns-même des enfants avec des périodes plus ou moins difficiles .il faut laisser les enfants s'épanouir à leur rythme sans les stigmatiser et les aider médicalement slt si cela s'avère nécéssaire par un comportement trop marqué.Il ne faudrait pas qu'un enfant juste turbulent soit classé à jamais hyperactif ou délinquant en puissance...et pour cela il n 'y a qu'un petit pas à franchir avec ce genre de lois.Enfin essayons en temps que maman d'apporter le meilleur et d'accorder du temps à nos boutchous qui feront la société de demain...

Gracianne a dit…

Merci d'etre venues discuter hors cuisine. Je pensais que je n'aurais aucun commentaire sur ce billet. Meme si nous ne sommes pas des professionnels de la petite enfance, nous sommes des parents, et des grands parents, concernes. A une toute petite echelle, je suis contente d'avoir participe au debat.
Moony, tu as raison, c'est Aldous Huxley. Mea culpa, j'ai une tres mauvaise memoire des noms. Mais c'etait bien de ce livre la que je parlais. Je l'ai lu ado, puis relu il n'y a pas si longtemps, il fait vraiment froid dans le dos.

Papilles et Pupilles a dit…

j'ai lu les 2 :)

madame l. a dit…

hi g.
seems to me that this proposed bill (or action) has such potential for racial and economic based discrimination. we know this is not going to affect rich or privileged kids. surely it's a thinly veiled proposal to control the increasing unrest in the suburbs. another cheap political move by sarkosy. why doesn't he just line all the "troublemakers" up in front of the grammar schools and "karsher the scum"? can you say n*zi?
what a boon day for the pharmaceutical industry, as well. france has the highest percentage of population who takes anti-anxiety and anti-depressive medication in the western world. let's just drug the 3 year old troublemakers and punish the parents if they disagree. jeez, this gets me mad.

(sorry about the english;)

Gracianne a dit…

Hi Madame l.,
That's exactly what Leeloo, who first told us about this, was saying, not as clearly though. I am not surprised you are commenting on such an issue. It doesn't get me mad, or revolted like Leeloo, but it scares me. That's why I had to post about it, even if it is not really the place for it.

That was better for your French than a recipe ;)

Tarzile a dit…

Lorsque ma Puce avait 2 ans, elle parlait peu. Elle disait quelques mots seulement. Elle en connaissait beaucoup. Elle pouvait pointer plein de choses dans un dico illustré. Je lis dans un magazine qu'un enfant de 2 ans doit avoir un vocabulaire de 200 mots. S'il n'en prononce pas autant, vite vite, il faut aller chez l'orthophoniste qui dépistera les pires maladies.

Je me suis dit qu'il serait temps d'agir plus tard. Elle était très physique. 6 mois plus tard, elle utilisait les 200 mots requis sans problème.

Je vois que les mêmes problèmes se jasent partout. Moi, ma crainte, c'est qu'on étiquète trop tôt des enfants qu'on devrait laisser grandir. On nepeut plus avoir de petits travers, tout de suite les grands savants qui s'excitent. Ici, au Québec, ils sont bons pour s'émoustiller devant des stupidités. Alors que les enfants qui ont réellement besoin d'aide, on ne les voit pas.

PS. Au jardin d'enfants, la jardinière était catastrophée parce que Puce découpait mal. Elle était super inquiète pour sa motricité fine. Je l'ai remerciée de faire autant attention à Puce et j'ai tourné la page. En me disant qu'elle ne serait pas recalée à la fin de l'année. Aujourd'hui, elle découpe super bien. Et tout le monde s'en fout!

Tarzile

Gracianne a dit…

Tarzile, merci de ton intervention. C'est intéressant de voir que les problèmes sont similaires des deux côtés de l'océan. Ici, s'y ajoute une dimension sécuritaire qui fait frémir, et rappelle de très mauvais souvenirs à certains.
Mon petit garçon aussi avait soit disant des problèmes avec sa motricité fine, il fallait aller voir le psychomotricien. Nous n'y sommes pas allés, et il ne s'en porte pas plus mal finalement.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...