vendredi 17 juin 2016

Coniglio alla cacciatora in bianco – le lapin chasseur à la romaine


Imagine. Une table avec sa nappe à carreaux rouges et blancs à la terrasse d’une hosteria de la place Campo dei Fiori. Le marché se termine, les vendeurs remballent dans une confusion de charrettes, de caisses de légumes renversées, d’interpellations.

Les antipasti étaient bons déjà, les petits artichauts, les aubergines et les poivrons à l’huile. Les assiettes de carbonara et de pasta caccio e pepe, belles, largement poivrées, avaient ce goût inimitable qu’elles ont ici. 

Arrive le segundo, du coniglio alla cacciatora dans une belle sauce aux herbes, d’un moelleux extraordinaire, tendre et parfumé, une merveille.

Ferme les yeux. Il y a là tous les arômes de la cuisine antique, l’aigre-doux, les anchois, les câpres, les herbes. Rien de plus. Une recette intemporelle.



Je me suis inspirée largement de La Cuochina Sopraffina pour cette recette. D’autres recettes aussi. 
Je me demandais depuis longtemps pourquoi le lapin cuisiné ainsi était si tendre, en fait c’est cette méthode de marinade dans de l’eau vinaigré, utilisée au départ pour adoucir le goût un peu sauvage de cette viande, qui la rend moelleuse. 

J’ai utilisé à la place du vinaigre du Melfor, que je trouve tout à fait adapté à ce genre de recette. C’est le petit ingrédient secret que je tiens de mon amie Camille.

Enfin, n’ayant pas d’olives noirs, j’ai utilisé des olives vertes, mais je crois que ce serait encore meilleur avec des noires.

Lapin chasseur à la romaine / Coniglio alla cacciatora
  • 1 lapin (1/1.5 kg)
  • Huile d’olive
  • 1 verre de vin blanc sec
  • Vinaigre de vin blanc (Melfor)
  • Olives dénoyautées
  • 2 anchois à l’huile
  • 3 gousses d’ail
  • 1 petit bouquet de sauge fraiche
  • Quelques branches de romarin frais
  • 1 cs de câpres en saumure
  • sel
  • poivre
Nettoyer le lapin et le couper en morceaux. 
Mettre à tremper les morceaux pendant environ 1 heure (certaines recettes disent ½ journée mais je ne pense pas que ce soit indispensable)  dans un mélange moitié eau, moitié vinaigre (ou Melfor) en ajoutant à cette marinade 1 gousse d’ail, quelques brins de romarin, trois-quatre feuilles de sauges et une dizaine de grains de poivre. 
Sortir les morceaux de la marinade, les égoutter et bien les essuyer.
Préchauffer le four à 180°C.
Dans une cocotte, faire revenir à feu moyen dans 3 cs d’huile d’olive une petite branche de romarin, quelques feuilles de sauge et 2 gousses d’ail. Oter le romarin, la sauge et l’ail des que celui-ci commence à dorer et ajouter les morceaux de lapin. Les faire dorer sur toutes leurs faces. 
Ajouter alors 1 verre de vin blanc et ½ verre de vinaigre blanc. Laisser évaporer 1 minute. Ajouter les filets d’anchois coupés en petits morceaux, environ 1 cs de romarin ciselé et 1 cs de sauge ciselée, la cuillerée de câpres et les olives.
Saler un peu (attention les anchois et les olives sont déjà salés).
Couvrir hermétiquement la cocotte et enfourner pour environ 1 heure (en vérifiant la cuisson de temps en temps), jusqu’à ce que le lapin soit bien tendre. Rajouter un peu d’eau si la sauce devenait trop dense. En fin de cuisson, goûter et rectifier l’assaisonnement en sel et poivre.

11 comments:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Excellent! Tu donnes faim.

Bises,

Rosa

mamie caillou a dit…

évidemment si en plus c'est sur la place de ce marché que j'adore, je dis OUI !

Christine a dit…

Faut trouver du BON lapin élevé bien comme il faut et c'est visiblement la recette la meilleure du monde! Du Melfor, mais c'est quoi?

Sémiramis a dit…

Bonjour! ça a l'air délicieux cette recette tout comme toutes celles que je vois sur votre blog que je viens de découvrir. En la lisant je me dis : pourquoi pas au Romertopf?!!! Moi aussi il faut que je l'utilise! Hihi

McdsM a dit…

Chasser à la Romaine...
Ne jamais hésiter.
Biz

Enitram a dit…

Super ! Tiens ça fait longtemps ! J'achète un lapin cette semaine ! Ta recette, encore une fois me donne envie de cuisiner !
Bonne soirée !

Marielle a dit…

Olives, anchois, câpres avec du lapin, ça me plait bien aussi ça !! je le note aussi celle-ci.
Bises Gracianne

Helene Picken a dit…

Mumm délicieux. Je testerai avec un poulet. Ils ne mangent pas de lapin à la maison. Des bises

Mag à l'eau a dit…

Eh ben, pas venue sur ce blog depuis presque un mois j'y trouve un paquet de belles et bonnes choses.
Et moi qui adore le lapin (dans mon assiette !), je suis ravie de trouver cette recette. Merci.

Hélène (Cannes) a dit…

Ah cette cuisine italienne ! Tout en simplicité et tellement savoureuse !

Anonyme a dit…

Je n'aime pas le lapin,rapport à une grand-mère qui nous faisait la même recette (dirais-je le même menu) à chaque fois que nous y allions...
Mais cete recette....il faut que je l'essaie et que je la fasse goûter à mon père qui a bien sûr toujours manger le lapin de ma grand-mère. Dommage car le lapin était élevé dans les clapiers de mes grands parents et donc il ne devait pas être mauvais.9

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...