mardi 16 février 2016

Crêpes favorites


Mais où ai-je encore mis la recette de crêpes de Caroline? Me dis-je à chaque fois que l’envie me prend d’en faire sauter quelques-unes. En général une fois l’an, aux environs de la Chandeleur, pas forcément le jour J. Et toujours avec la même recette, adoptée depuis que Caroline l’a publiée en 2005. La recette minute, sans temps de pause, hyper facile à faire, qui donne des crêpes fines qui ne se déchirent pas, se retournent sans problème, un peu croustillantes sur les côtés et moelleuses au centre. Je ne sais pas si ce sont les meilleures crêpes, mais certainement mes favorites. 

Oui d’accord, il y a du beurre. Et beaucoup d’œufs. Et alors ? Une fois par an…

Bon, cette fois-ci je la range, la recette de Caroline.

La pâte à crêpes de Jean-André Charial
Pour 8 grandes crêpes (crêpière de 28 cm de diamètre) ou 12 petites :
  • 1/4 de litre de lait demi-écrémé
  • 60 g de beurre
  • 3 œufs
  • 125 g de farine
  • 20 g de sucre semoule
  • 1 pincée de sel
  • 1 rasade de rhum
  • 1 trait de fleur d’oranger
  • Bière blonde

Chauffer ensemble le lait et le beurre dans une casserole (ou au micro-onde, c’est plus rapide et ça refroidit plus vite)
Dès que le beurre est fondu, retirer la casserole de la plaque de cuisson, et laisser tiédir-refroidir.
Battre les 3 œufs avec une fourchette. 
Mettre la farine en fontaine dans un récipient, ajouter dans le puits les œufs battus, 20 g de sucre semoule, 1 pincée de sel, et mélanger à l'aide d'un fouet.  Ajouter rhum, fleur d’oranger (ou vanille, au gout).
Incorporer le mélange lait-beurre petit à petit tout en fouettant énergiquement. 

La pâte est prête. Si elle vous semble un peu épaisse, ajouter un peu de lait et rebattre.

Notes :
- A ce stade, souvent, je rajoute un peu de bière blonde pour obtenir la consistance optimale. Là c’est à l’œil – mais vous savez faire. J’aime bien le coté dentelle que ça donne aux bords de la crêpe. 
- Cette pâte ne nécessite pas de temps de pause, mais elle attend très bien et se conserve parfaitement au frais pour le lendemain, s’il en reste. Là encore, je rajoute un peu de bière pour l’alléger un peu si elle s’est épaissie.

21 comments:

Helene Picken a dit…

Tiens, je testerai ta recette à la bière la prochaine fois. A la maison, nous n'attendons pas la chandeleur pour faire sauter des crêpes.
Des bises.

Rosa a dit…

Jolies photos et magnifique crêpes!

Bises,

Rosa

irisa a dit…

Ça risque bien de devenir ma recette favorite aussi , tant tes photos sont appétissantes, et je suppose que tu ne lesines pas non plus sur le beurre pour graisser poêle à la cuisson

Hélène (Cannes) a dit…

T'inquièhtes, on essaiera cette recette à l'oeuf ! :-) Pareil que chez Hélène, on fait sauter les crêpes n'importe quand ! :-)
Bisous des terres glaciales toulousaines ...
Héllène

Gourmand'Iz a dit…

Ah oui, c'est le fait de faire chauffer la pâte qui fait gonfler rapidement les molécules d'amidon et évite le temps de repos ( pendant lequel ils font le même travail mais tranquillement) , ça tombe bien c'est mercredi et j'ai une copine de ma fille à la maison cet après midi, je sais quelle recette je vais tester ! Belle journée!

Gracianne a dit…

Irisa, je n’en fais pas si souvent finalement, alors je ne « lésine » pas sur le beurre, non  Par contre elles n’ont pas besoin de beaucoup de beurre dans la poêle pour croustiller un peu. Ce que je fais, j’enferme un morceau de beurre ½ sel dans une feuille de sopalin, je fais chauffer la poêle et je passe rapidement mon beurre au fond, entre chaque crêpe – ca suffit pour graisser un peu le fond et donner ce bon goût de beurre.

Hélène, ici aussi ce matin, un froid glacial, -6°C sur la plaine. Je serais bien restée au lit.

Gourmand’Iz, je ne suis pas chimiste, je ne sais pas expliquer pourquoi elle n’a pas besoin de temps de pause cette pâte. Caroline explique qu’il faut laisser refroidir le mélange beurre/lait avant de le verser, au risque de faire « prendre » la pâte trop vite. En tout cas, avec le mélange juste tiède ça marche très bien. Tu me diras :)

Hélène, Rosa, merci et belle journée à vous.

Isa Gourmand'Iz a dit…

Hervé This qui est chimiste le dit très bien dans ses bouquins de cuisine, je suis tombée dans ses premiers livres quand j'étais plus jeune, ça m'a passionnée parce que j'aime bien savoir pourquoi et comment et d'où ça vient ;) Alors, bien sur, j'ai déjà testé le principe de la pâte à crêpes sans repos avec le lait chaud/tiède pour assouvir une envie subite mais pas avec la recette d'André Charial. Comme les Baux de provence ce n'est pas si loin de chez moi, ma foi, je vais tester ses crêpes comme un clin d'oeil ( mais il fait froid aussi chez moi, 3° ce matin à 8h)

Gabriella a dit…

Je vais faire comme toi, ressortir cette recette que je connaissais et la garder
bien classée !!
Tout est harmonie sur ta table ! merci pour le clin d'oeil.
Bises. Gab

Gracianne a dit…

Isa, j’avais bien pensé à Hervé This quand j’ai lu ton commentaire. J’ai un de ses livres, je vais regarder si je trouve son explication. Ça m’intéresse aussi, si on avait lié la cuisine et la chimie dans mes cours de lycée, j’aurais sûrement été meilleure élève.

Gab, je n’ai pas trouvé meilleur rangement pour mes recettes préférées que les tiroirs de mon blog. Tu as vu comme tes jolies tasses font bien dans le décor ? Merci à toi !

Marielle a dit…

Elles sont belles les crêpes de Caroline, elles ont l'air fondantes.
Et maintenant tu sauras où retrouver la recette c'est l'avantage du blog ;o)
bises

La cocinera loca a dit…

N'étant pas une amatrice de beurre, il n'y en a pas dans les miennes. Je ne fais jamais reposer mais de temps en temps, si j'ai une bouteille de cidre entamée, plutôt que de la bière, je les fais au cidre pour la légèreté. Mais pas de recette sur mon blog, je les fais toujours au pif ! Ta photo est très appétissante.

Camille a dit…

Je saurai où trouver une jolie recette en cas d'envie de chandeleur, je te fais confiance. (moi aussi j'adore la pointe de bière à la fin)

McdsM a dit…

Et qu'ça saute ?
Biz

Caroline a dit…

Quand je pense ! Je n'en ai même pas fait cette année. C'est honteux !
C'est vrai qu'elles sont délicieuses, depuis dix ans je n'ai plus fait d'autre recette que celle-là et on se régale.
PS. Tes photos sont magnifiques, boudiou !!! :-)

lilizen a dit…

Oulalala ! magnifiquement dorées les crêpes favorites de gracianne avec la recette de caroline vont devenir celles de lili... ;) très jolie photo, les crêpes sont douillètement installées sur ce plat ! J'ai une folle envie de mordre dedans...

La cuisine des 3 soeurs a dit…

Crêpes à la demande, je vais pouvoir régaler mes petits-enfants. En remplaçant la bière par de l'eau gazeuse, car je n'en ai qu'en été. Cela fait aussi des crêpes légères et croustillantes.

Gabriella a dit…

Et voilà qui est fait : une douzaine qui ont été dégustées par mes petits neveux
dans le Tlse-Bdx de 14h2O d'aujourd'hui !! Un goûter du train du sud quoi !!
Ils ont aimé.

mijo a dit…

Oh bon sang mais quelles photos !!!

Gracianne a dit…

Marielle, fondantes et croustillantes à la fois – une top recette !

Pia, des crêpes sans beurre ? Même pas un tout petit peu ?

Camille, merci pour la confiance, ça me touche.

Martine, et fissa !

Caroline, franchement, pourquoi en changer, celle-ci elle est tout comme on aime (nous qui n’avons pas peur du beurre).

Lili, douillettement, j’aime bien :)

La cuisine des trois sœurs, je n’aurais jamais imaginé utiliser de l’eau gazeuse tiens. Pourquoi pas ? Mais j’aime la petite amertume de la bière.

Gab, je suis ravie pour eux ! Nous aussi on se fait des gouters de crêpe dans le train de temps en temps, c’est Catherine qui les apporte, elle en fait des tonnes, avec du bon lait entier normand.

Mijo, merci my friend.

Gunn a dit…

Wow, this looks so fantastic, and it probably taste as good as it looks!

Gracianne a dit…

Hi Gunn, yes they are lovely, quite easy to make as well. Try them :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...