mardi 24 février 2015

Satay ayam – Brochettes de poulet sauce cacahuète


Fermez les yeux. Vous êtes dans un food court, quelque part en Asie. Il fait sombre. Vous avez déambulé dans les allées odorantes, hésitant entre les étals. Barbecue Coréen, humm, fondue mongole ? Ah, le teppanyaki japonais là, avec le cuistot qui fait littéralement voler la nourriture au-dessus des grandes plaques de fonte, pour la ramasser ensuite en un ensemble harmonieux. Hummm, une autre fois. Des nouilles chinoises, sautées à la minute? Un curry thaï bien relevé ? Le choix est presque impossible, une envie chassant l’autre.

Finalement vous vous asseyez sur un des hauts tabourets, devant l’étal indonésien. Le cuisinier, les cheveux serrés dans un bandana, fait griller rapidement les brochettes sur le brasero, les enduit de sauce cacahuètes, en même temps qu’il fait sauter les légumes dans un grand wok, remplit un bol de riz et dépose tout ça devant vous comme par magie. Ca fume, ça sent divinement bon. 
Vous pouvez ouvrir les yeux.

Ne cherchez pas. Si vous voulez goûter ces petites choses délicieuses sous nos contrées, il faudra vous les fabriquer vous-mêmes. Et la recette, celle avec le goût qui va bien, même pas difficile à faire, elle est chez Véro. Vous pouvez même vous faire la version végétarienne si ça vous tente, je suis certaine que c’est délicieux aussi.

Satay ayam – Brochettes de poulet sauce cacahuète
(Pour 4 personnes)
  • 4 blancs de poulet
  • 2 CS d’huile neutre
  • 2 CS de sauce de soja
  • 3 pincées de bicarbonate de sodium *
  • Petites brochettes en bois
* j’ai rajouté à la recette 3 pincées de bicarbonate qui contribuent à attendrir la viande. Plus le temps de marinade est long plus l’effet du bicarbonate est efficace.  J’ai trouvé qu’au bout de 2 bonnes heures, les blancs de poulet étaient bien plus tendres que d’habitude.

Couper les blancs de poulet en petits cubes. Confectionner des brochettes. Mélanger l’huile, la sauce soja et le bicarbonate au fond d’un plat. Ajouter les brochettes et les enrober de sauce. Couvrir et laisser reposer au frais une bonne heure, sinon deux, ou toute la nuit (si vous avez été prévoyant).

Sauce cacahuètes
  • 4 CS de beurre de cacahuètes chunky (avec plein de morceaux)
  • 1cm de gingembre frais râpé
  • 1 gousse d’ail écrasée
  • 1 CS de sauce soja
  • 1 beau piment rouge (avec ou sans les graines, tout dépend du piquant désiré)
  • 1 CS de vinaigre de riz
  • 2 CS de sucre roux (ou miel)
Dans un mixeur, broyer ensemble tous les éléments de la sauce. On obtient un mélange assez épais (cela dépend en fait du beurre de cacahuètes utilisé), que l’on peut diluer avec un peu d’eau chaude (j’ai utilisé de l’eau de cuisson du riz, pour une consistance bien onctueuse).
Réserver au frais.

Saisir rapidement à la poêle les brochettes, ajouter la marinade en fin de cuisson pour les caraméliser un peu. Badigeonner les brochettes de sauce cacahuètes, servir avec un bol de légumes sautés, des nouilles chinoises ou du riz blanc

Vous avez envie de légumes croquants-craquants tout pleins de goûts d’ailleurs ? N’hésitez pas, c’est cette recette là qu’il vous faut. 

Légumes sautés
  • 400g de pak choi
  • 2 carottes
  • 200g de germes de soja
  • 1 gros oignon – 2 gousses d’ail
  • 1 trait de sauce de soja claire
  • 1 trait de sauce d’huître
  • 1 trait d’huile de sésame
  • 1 trait de kecap manis (sauce de soja épaisse et sucrée, que vous pouvez remplacer par une touche de miel et un peu plus de soja claire)
Peler et laver les légumes. Couper les pak choi en 4. Détailler les carottes en bâtonnets. Emincer l’oignon et l’ail. 

Mettre une grande casserole d’eau à bouillir. Blanchir rapidement les choux (1 minute). Les sortir à l’écumoire et les déposer dans une passoire. Les refroidir rapidement à l’eau courante froide.  Dans la même casserole, blanchir les carottes 1 minutes, les déposer dans la passoire et refroidir de la même  façon. Faire de même 30 secondes avec les germes de soja.
Laisser égoutter un bon moment, il faut qu’ils soient secs avant de les utiliser.
Le blanchiment permet d’attendrir les légumes tout en gardant leur croquant. Le fait de les refroidir rapidement sous l’eau froide (ou dans un saladier contenant des glaçons, comme chez Véro) stoppe la cuisson et permet de conserver leur couleur. 
Faire chauffer le wok.
Ajouter un peu d’huile d’arachide, laisser fumer, faire revenir les oignons et l’ail jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Sur feu très fort, ajouter les légumes bien égouttés.  Bien mélanger et faire sauter tout ça rapidement (1-2 minutes).  Assaisonner avec les sauces : soja claire, sauce d’huître, huile de sésame (1 trait de chaque). En fin de cuisson, ajouter le kecap manis (il contient du sucre, ne pas le faire cuire trop).

10 comments:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Un plat dont je raffole. Vraiment savoureux.

Bises,

Rosa

Patrick Cadour a dit…

IL s'est passé un drôle de truc dans les ingrédients de la sauce ;-)

Gracianne a dit…

Ah oui, tu as raison. C'est réparé. J'ai eu peu, je croyais à une grave erreur :)

la nonna a dit…

miammm j adore ce genre de petit plat gourmands qui me font voyager

Helene Picken a dit…

Je voyage grâce à toi depuis quelques semaines. Que c'est appétissant!

Choupette a dit…

C'est bien chez toi on voyage devant son écran d'ordinateur, on sent presque les effluves.

Christine a dit…

Toujours aussi bon de te lire!
Et si on veut absolument le manger hors de chez soi, il faut aller dans mon pays (d'origine, puisque maintenant je suis en France), la Hollande... les "saté stokjes", les "petits bâtons saté", c'est la base de tous les bouibs indonésiens, qui sont le meilleur plan mangeaille qui soit aux Pays-Bas!

Mely a dit…

Quel beau plat ! C'est terriblement appétissant, j'en ai l'eau à la bouche.
Bon samedi !

Enitram a dit…

Oh que ce plat me fait envie !!!
Mais la cacahuète...

Hélène (Cannes) a dit…

Alors ça, je fais régulièrement ... On adore !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...