mercredi 29 octobre 2014

Le très gros gâteau d’anniversaire : Chocolate Irish whiskey cake


Vous savez ces très gros gâteaux à étage, tels qu’on les voit dans les magazines anglais ou les séries américaines, tout beaux, gonflés, mousseux, de vraies stars. Et bien, j’avais très envie d’en faire un, depuis longtemps. Plutôt pour le fun que pour le goût d’ailleurs. La carte postale : le gros gâteau d’anniversaire, les bougies et toute la famille autour.

Ca, c’est fait. Et finalement il était bon aussi, moelleux, mousseux, moins sucré et beaucoup plus léger qu’il n’y parait. Pas aussi impressionnant que sur la photo du fine Cooking magazine,  il ne faut pas rêver, je ne risque pas de m’inscrire au casting du Meilleur Pâtissier, mais pas mal.

Pour les amateurs d’Irish coffee…


Ma recette est en cups, spoons et ounces – je vais essayer de vous la traduire au mieux

Chocolate Irish whiskey cake 
(pour 10 ou 12 parts)

3 moules de 22-23 cm de diamètre

Les cakes
  • Beurre pour graisser les moules
  • 290g de farine (2 ¼ tasses)
  • 380g de sucre semoule (2 tasses) – j’en ai mis 330g, j’aurais pu en mettre un peu plus
  • 75g de poudre de cacao amer (3/4 tasse)
  • 1 ½ cc de levure
  • 1 ½ cc de bicarbonate
  • 1 cc de sel (pas mis – le bicarbonate est assez salé)
  • 2 gros œufs
  • 245g de lait entier (1 tasse)
  • 105g d’huile de colza (1/2 tasse) – j’ai utilisé de l’huile de tournesol
  • 1 ½ cc d’extrait de vanille 
  • 240 ml de café chaud (1 tasse) – pas trop fort, c’est un gâteau américain
Crème fouettée café-whisky
  • 1 cs de café expresso instantané
  • 60 ml de whiskey irlandais (1/4 tasse)
  • 3 cs bien tassées de sucre brun de canne
  • 580g de crème fraiche liquide entière (2 1/2 tasses) *
* Je sais,  ça peut paraitre énorme, mais il s’agit d’un gros gâteau.  Les américains utilisent de la « heavy cream » à  36% de matière grasse ou plus. Pour celui-ci, j’ai utilisé un gros pot de double cream de chez Marks and Spencer (48% de matière grasse). Elle est plus grasse que notre crème liquide entière et très facile à monter en chantilly. De plus elle se tient bien. Pour ce style de gâteau c’est parfait (si vous en trouvez). A défaut on peut mélanger un peu de mascarpone à la crème fleurette entière comme le fait Christophe Michalak (il me semble que j’ai lu 10% de mascarpone, mais pas essayé), ou bien encore utiliser du fixe-chantilly pour que la crème se tienne bien.

Décoration
  • 100g de chocolat noir
  • 100g de chocolat blanc
(en tablette épaisse si possible)

Positionner 3 grilles dans le four et préchauffer à 175°C. 
Beurrer les 3 moules, foncer le fond de chaque moule d’un cercle de papier cuisson. Beurrer le papier cuisson.

Les cakes : Dans le bol du robot (ou dans un grand saladier si on utilise un batteur à main) mélanger rapidement à petite vitesse la farine, le sucre, la poudre de cacao, la levure et le bicarbonate. Ajouter graduellement les œufs, le lait, l’huile et la vanille et continuer à mélanger au fouet, à petite vitesse, jusqu’à ce que le mélange soit épais et crémeux (environ 5 minutes). Ajouter toujours en fouettant la tasse de café chaud jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Le mélange doit être assez liquide. Répartir le mélange dans chacun des trois moules (en pesant les moules pour une répartition égale).
Enfourner les trois moules en même temps, en intervertissant la position des moules inférieur et supérieur à mi-cuisson. Laisser cuire pour environ 20-25 minutes, tester la cuisson au moyen d’une brochette en métal. Laisser refroidir complétement dans les moules.

Les copeaux de chocolat : poser chaque bloc de chocolat sur une feuille de papier cuisson et les faire ramollir 20-30 secondes au micro-onde à température moyenne.  Faire des copeaux au moyen d’un épluche légume au-dessus d’une assiette recouverte de papier sulfurisé.  Réserver au réfrigérateur pour les durcir.
Note : je n’avais à ma disposition que des plaques de chocolat à pâtisser, donc plus minces, et mes copeaux étaient plutôt tristounets. A améliorer ou trouver de nouveaux moyens de faire de jolis copeaux.

La crème fouettée : penser à réfrigérer à l’avance le bol et les fouets du batteur pour qu’ils soient bien froids. Au moment de monter le gâteau, dissoudre le café instantané dans le whisky. Battre ensuite en chantilly épaisse la crème, le sucre et le whisky au café. Réserver au frais.

Démouler chaque gâteau. Oter le papier cuisson. Garnir le premier gâteau d’une épaisse couche de crème montée. Poser le second disque et le garnir lui aussi de crème. Poser le troisième disque et le garnir de crème et de copeaux de chocolat. Se garde au frais pendant 2 heures avant le service.

Note : je ne sais pas si le temps de conservation serait le même avec une chantilly faite avec de la crème fleurette entière classique, je n’ai pas essayé. Je pense que dans ce cas-là il vaut mieux le servir immédiatement après montage.

24 comments:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Sublissime et si tentant!

Bises,

Rosa

Madeleine a dit…

Le tien est bien plus beau, Gracianne ! Celui du magazine a l'air en carton pâte.... Je le tenterai bien pour l'anniversaire de mon amoureux, en avril. Il va falloir être patiente... (tiens tiens, il y a l'anniversaire de ma soeur bientôt aussi....hin hin hin...)

dumè a dit…

pour avoir vécu (un peu) dans des pays anglophones, j'ai une attirance sans faille pour tous ces genres de layer cakes ; je suis également une fan de l'angel food cake ; j'ai d'ailleurs rapporté 2 moules spécifiques ; l'un pour ma maison de Fronce et l'autre pour ma maison dans le pays d'accueil ;
j'avais d'ailleurs un matos de compèt pour les décorer ; il a malheureusement disparu lors d'un de mes nombreux déménagements jeté - par inadvertance- dans la décharge d'un petit village de l'Aude..... (merci ma moitié d'orange....)
je vais peut-être m'y remettre grâce à toi ?

la nonna a dit…

ohhh lalala la tuerie ce merveilleux gateau,bisous

Marielle a dit…

Très gros gâteau au chocolat !!! tu m'as appelée ? ;o)
je plaisante mais il est sublime et oui il a l'air très moelleux, Humm
Peu importe qu'il ne soit pas parfait l'essentiel c'est que les convives soient heureux. Moi je te dis bravo !!
bises

Babzy a dit…

wow , une vraie pro ! :)

Mairiuna a dit…


Tout à fait d'accord avec Madeleine. BRAVO pour ce très beau gâteau et MERCI pour la recette en français ;-)

Mairiuna

Helene Picken a dit…

Superbe et terriblement gourmand. Mes filles me réclament souvent des layer cakes mais ce n'est pas mon point fort.

haouchet khedidja a dit…

ah oui je confirme il est magnifique et peu sucré en plus pour mes petites filles c'est parfait...cependant pour les enfants et moi même que peux t'on mettre a la place de l'alcool?
merci a toi pour cette jolie recette. mamie Nina.

Gracianne a dit…

Merci Rosa, laisse toi tenter ;)

C’est gentil, Madeleine, mais celui du magazine avec ses gros copeaux de chocolat était tellement tentant, quand même…
La question est, vas-tu pouvoir attendre l’anniversaire de ta sœur ? Si tu essaies, en tout cas, et que tu n’as pas de double cream anglaise sous la main, prend bien de la crème fleurette entière avec le plus de matière grasse possible pour que la crème tienne bien.

Dumè, je me demande combien de cartons tu as laissé au bord de la route lors de tes pérégrinations ? Moi aussi j’ai toujours aimé le look de ces gâteaux, et leur consistance moelleuse. Les asiatiques aussi sont assez spécialistes de ces gros gâteaux, notamment des chiffon cakes que j’aime beaucoup aussi.

La nonna, merci.

Marielle, j’aurais pu, on était nombreux mais il en restait encore beaucoup.

Babzy, ah non, ne dis pas ça ; c’est beaucoup plus facile à faire qu’il n’y parait.

Mairiuna, de rien (quoique, ce n’était pas si simple de traduire les conversions, j’espère que j’ai bien tout vérifié comme il faut). Tu ne serais pas la sœur de Madeleine par hasard ?

Hélène, franchement, tu fais des choses bien plus compliquées !

Mamie Nina, merci. Pour tout dire, quand j’ai vu la quantité de sucre, j’étais horrifiée. J’ai commencé par réduire de moitié, puis je me suis dit que c’était pour trois couches de gâteau, que la pâte contenait du cacao amer et du café non sucré, du coup j’en ai rajouté un peu. Au final il n’était pas très sucré, pas écœurant comme souvent ces gâteaux-là.
Je pense que si on veut se passer du whisky, on peut parfumer la crème tout simplement à la vanille, avec un bon extrait, la vanille s’accorde bien avec le café. Ou bien, plus sophistiqué, on pourrait imaginer de parfumer avec un sirop de sucre dans lequel on a fait infuser des épices – de la cardamome par exemple, qui va si bien avec le café (mais ça c’est plutôt pour une version adulte).

Kapriss a dit…

Ton gâteau est sublime, très gourmand !

Lysisca a dit…

Il est vraiment beau, la dernière fois que j'ai fait un truc a étage, y'a eu comme ... un glissement de terrain! ;). Comme un autre commentaire je préfère le tien très largement.
Je note la recette je le trouve joli et je suis sure qu'il doit être excellent.

Ann ie a dit…

Olala, il est a tomber ce gros gateau. Mon irlandais d'amoureux devrait adorer! :)

Christine a dit…

Il me plait bien ce gros gâteau

Choupette a dit…

Oserais-je dire que pour mi cela fait trop, mais je comprends que tu apprécies, pour ma part j'aime les desserts plus légers ou alors 2 fois moins épais! ;-))

Véro a dit…

Ouuuuh, un irish coffee en gâteau !!! Quelle belle idée ! Je suis d'accord avec une personne plus haut, je trouve ta version beaucoup plus appétissante. Ca déborde juste comme il faut, ça a l'air moelleux...
Voilà un gâteau qui donne envie !

Gracianne a dit…

Kapriss, merci

Lysisca, moi aussi j’avais déjà tenté de genre de gâteau qui s’était écroulé tristement. C’est pour ça que j’insiste sur le fait de prendre une crème liquide plus riche en matière grasse pour la crème, elle tient bien mieux.

Ann ie, spécial St Patrick :)

Christine, merci.

Choupette, mais il faut oser, bien sûr. Sérieusement, je pensais moi aussi qu’avec toute cette crème, tout ce sucre, il allait être écœurant, lourd. En fait, pas du tout, j’ai été agréablement surprise.

Véro, voilà, un irish coffee en gâteau – mais en moins alcoolisé quand même ;)

Hélène (Cannes) a dit…

Tu sacrifies donc aussi à ces layer cakes d'Outre-Atlantique ! Et avec un succèse certain, c'est sûr ! Il a l'air hyper-moelleux et le parfum "irish coffee" me convient très bien. C'est quand même chouette, ces gros desserts à partager ... Et puis pas toujours hyper-sucrés, tu as raison de le souligner. Et puis honnêtement, quand on voit ce que contient par exemple une crème brûlée bien française, en gras et en sucre, on ne peut que faire profil bas, au niveau de la richesse en calories ! ;o)) Bah, de toute façon, je crois que j'aime autant toutes les cuisines, du moment qu'elles sont faites avec coeur ... et je sais que tu es comme moi !
Bisous et bonne journée, Gracianne
Hélène
PS : ton gâteau pourrait bien remplacer la bûche, chez moi, à Noël ...

Gracianne a dit…

Hélène, complètement d’accord avec toi. Je suis souvent effarée par la quantité de sucre et de matières grasses dans les desserts bien de chez nous. Et en fait celui-ci s’avère bien plus léger (certainement parce que le biscuit ne comporte que de l’huile, pas de beurre) et bien moins sucré (la crème est très peu sucrée, seulement 3 cuillerées à soupe) que bon nombre de nos gâteaux. Bon évidemment, il ne faut pas en prendre une trop grosse part ;)

Pour les fêtes de fin d’année ça me parait parfait – en plus il est facile à faire.

Jean-Michel 71 a dit…

Bonsoir,

Réalisé ce samedi 29, le "Chocolate Irish Wiskey Cake" n'est déjà plus qu'un souvenir, mais quel souvenir !
Une base au chocolat, onctueuse à souhait, une crème légère, parfumée, à faire damner un saint de bois, font de ce gâteau un vrai délice.
Avec, en plus, des copeaux de chocolat noir et de chocolat blanc pour apporter une note craquante.

Pour les amateurs d'Irish coffee, écrivez-vous, mais aussi à recommander à tous les amoureux éperdus du chocolat.

Deux précisions sur ma réalisation :
- Cuire trois gâteaux simultanément, c'est bien. Mais attention à l'intervalle entre deux grilles car les gâteaux "montent". Dans mon cas, l'intervalle, de 5 cm, s'est révélé insuffisant et les sommets ont été quelque peu rabotés.

- Plus que des copeaux, ce sont des "éclats" de chocolat qui ont garni le dessus (et aussi le pourtour) de mon gâteau.
J'ai étalé le chocolat fondu au bain-marie en couche "mince" sur du papier sulfurisé. Après solidification et refroidissement au réfrigérateur, il s'est facilement cassé en éclats plus ou moins réguliers.

En définitive, avec quelques précisions dans la recette et quelques pirouettes lors de la cuisson, j'ai réalisé un bon gâteau que mes convives ont apprécié. C'est bien là l'essentiel.

Encore merci pour cette recette et le temps que vous m'avez accordé.
Cordialement,
Jean-Michel 71

Gracianne a dit…

Jean-Michel, merci beaucoup pour votre commentaire enthousiaste, les photos que vous m'avez envoyées sont tout à fait éloquentes.
Je n'ai pas eu cette difficulté lors de la cuisson, mes cakes ont semble-t-il moins gonflé que les vôtres, mais ces précisions sont toujours utiles.
Et encore merci de m'avoir aidé à corriger les omissions que comportait cette recette, j'aurais bien besoin d'un œil averti pour me relire parfois :)
Bon dimanche!

Madeleine a dit…

Ca y est, moi aussi je l'ai tenté, pour le 31. Au top. Comme c'était un réveillon d'amoureux, j'ai divisé par trois les quantités, et il y en a eu pour le petit déjeuner le lendemain.
Contrairement à Jean-Michel, mon gâteau a très peu gonflé, j'ai même eu peur qu'il soit raté, tssss. En fait il était parfait pour l'empilement.
Crème fouettée faite au dernier moment, j'ai utilisé une crème fraîche liquide "crème pour professionnels" (oui, elle est étiquetée comme ça à mon supermarché...). 34% de matières grasses, ben ça donne envie d'en faire plus souvent des chantilly maison ! Et il en restait, filmée et au frigo elle a très bien tenu jusqu'au lendemain.
Bref, je suis conquise. En même temps, je suis rarement déçue par tes recettes, Gracianne. Ya pas à dire, en cuisine, tu touches ta bille !

Gracianne a dit…

Ah, tu n’as pas attendu avril finalement :)
Tu as du t’amuser pour diviser par 3 les quantités, tu avais 3 tout petits moules pour faire les 3 gâteaux ? En tout cas ravie qu’il vous ait plu, il n’y a pas de plus beau compliment.

Madeleine a dit…

J'ai tout cuit dans un moule, et découpé 6 beaux cercles. Mais je n'ai fait que deux couches, puisque sinon ça risquait de tanguer un peu trop...Les restes, pour le lendemain matin !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...