mardi 23 juillet 2013

Les groseilles le retour; tartelettes et gelée




Il vous faut :

- De la patience : 2 heures pour les cueillir, les dénicher entre les branches des petits buissons bas, le matin au plus tôt avant que le soleil ne se mette à cogner et ne chauffe trop les fruits. Résultat : 4,6 kgs de groseilles, sacrée récolte ! Ça c’est fait…

- des petites mains pour les égrener dans la bassine en cuivre, parce que quand même 4,6 kgs, c’est un peu long à faire tout seul. Solution : inviter plein de potes citadins qui trouvent ca fun et le font avec bonne humeur en s’extasiant du côté vintage de la chose. Ça c’est fait…merci les potes !

- Une pate sucrée préparée d’avance au frigo, parce que ce serait quand même dommage de les cuire toutes, ces petites groseilles, on va en mettre un peu de côté pour garnir des tartelettes pour les potes citadins.

- Encore de la patience : il faut être fou pour essayer d’étaler de la pâte sucrée par une chaleur pareille. Elle fond. 

- Une certaine constance : une fois les potes partis après avoir dûment dévoré leurs tartelettes (je sais, il n’y en avait pas assez), il en faut pour passer toutes ces groseilles à la moulinette, récupérer le jus et le filtrer. Ca nous a mené jusqu’à 1h00 du matin cette affaire. Ça c’est fait…
Et rebelote pour cuire la gelée et mettre en pots le lendemain soir après le boulot, parce que décidément il était trop tard pour le faire la veille. 14 pots de gelée. Ouf, fini.

Vous me croirez si vous voulez, je ne mange pas de confiture.



Pour la recette de la gelée de groseilles, voir ce billet. C’est toujours la même, simple et efficace : cueillir le matin à la fraiche, égrener, passer à la moulinette, filtrer le jus, peser le jus, cuire avec le même poids de sucre et le jus d’un demi citron. Après c’est à l’œil, au feeling, il faut la rater plusieurs fois pour la réussir à coup sûr par la suite.

Les tartelettes, je les ai prises chez Puce Bleue et je ne l’ai pas regretté (le résultat est à la hauteur de la jolie photo sur son blog). Une pate sucrée délicate, un fond de crème d’amande, une petite couche de gelée de groseilles maison et des groseilles qui craquent sous la dent en équilibre sur le dessus. Non décidément, je n’en avais pas fait assez.




Mini tartelettes aux groseilles
(pour un vingtaine de mini-tartelettes - environ - je n’avais que 15 petits moules et il m’est resté de la pâte et de la crème d’amandes)

Pâte sucrée
  • 140 g de beurre mou
  • 75 g de sucre glace
  • 1 pincée de sel
  • 25 g de poudre d'amande
  • 1 oeuf (calibre moyen)
  • 250 g de farine

Travailler le beurre tempéré coupé en petits dés avec le sucre glace et la pincée de sel jusqu'à obtention d'un mélange crémeux. Ajouter l’œuf, et la poudre d’amande, mélanger vivement pour obtenir une consistance bien crémeuse. Incorporer alors la farine en 3 fois. Pétrir sans trop travailler la pâte. Ramasser en boule, filmer et réserver au frais 2 heures.

Une fois la pâte bien reposée, en abaisser des moules à tartelettes individuels. (Ça c’est la théorie, moi je n’ai jamais réussi à abaisser classiquement une pâte sucrée sans en coller partout sauf dans les moules. La méthode la plus simple que j’ai trouvée sur le net, c’est de l’abaisser entre deux feuilles de papier sulfurisé et de remettre cette plaque au frais pour la raffermir, pendant 20-30 minutes. Ensuite ressortir cette pâte étalée, ôter le papier sulfurisé du dessus et couper des cercles à l’emporte-pièce avant d’en foncer les moules. Remettre les moules au réfrigérateur le temps de préchauffer le four. Et éviter les températures caniculaires pour manipuler de la pâte sucrée).

Crème d'amande
  • 100 g de beurre mou
  • 100 g de sucre
  • 100 g de poudre d'amande
  • 1 oeuf

Dans un saladier, verser le beurre avec le sucre et travailler le mélange jusqu'à consistance crémeuse. Ajouter l'œuf et travailler vigoureusement. Incorporer la poudre d'amande. Mélanger l'ensemble bien à fond pour obtenir un appareil bien lisse et parfaitement homogène.
Préchauffer le four à 180°.
Piquer à la fourchette et enfourner les fonds de tartelette. Laisser cuire à blanc 15 minutes.
Verser la crème d'amande sur le fond de pâte.
Cuire 15-20 minutes puis retirer du four. Laisser refroidir et napper d'une fine couche de gelée de fruits rouges de votre choix (j’ai utilisé ma gelée de groseilles), couvrir avec les fruits égrenés.

En prime, tant qu’on est dans les rouges, une fleur dragon du jardin (merci pour la photo pote Eric).



Et pour finir mes bavardages, une fois n’est pas coutume, un petit coup de pub au hors-série »A Table » récemment publié par Le Monde. Parce qu’ils me l’ont envoyé, parce que mon petit blog est cité dedans au milieu de tout un tas d’autres blogs très respectables et que je me suis sentie flattée (Le Monde quand même !). Et aussi parce qu’il est très bien fait, bien écrit, intelligent, joliment illustré et que ça nous change des blablas habituels sur le sujet. Pour ne pas bronzer idiot sur la plage cet été.


27 comments:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Un travail qui paie! Ces tartelettes sont merveilleuses et tellement tentantes.

Bises,

Rosa

Babzy a dit…

je craque , miam ! :)

Choupette a dit…

Pour la confiture je suis comme toi je n'en mange pas mais une tartelette je ne dis pas non.

margot zhang a dit…

Quel travail! J'ai hâte de lire ce hors-série! Bonne journée!

Brin de cuisine a dit…

quel dommage que nos pieds de groseilles aient disparu, envahis de pieds de mûres (tu me diras, avec les mûres, on fait de la bonne gelée aussi).
J'espère que tu as donné à tes petites mains des fourchettes pour égrener ... quel travail ! Bravo !
Et sinon, une cuisson géniale, surtout par ce temps : donner un coup de bouillon au jus, ajouter le sucre, mélanger, empoter, mettre les pots dehors plein sud, et laisser le soleil faire le travail ...

Christel a dit…

J'ai fait ma gelée de groseilles lundi, après une cueillette à la fraîche avec mon fiston la veille! 1,5kg sur un seul pied... Nous étions ravis, car nous, nous adorons la confiture et la gelée...
Bon certes, il 'en reste plus pour ces délicieuses tartelettes, dommage!

Enitram a dit…

Délicieuses groseilles !!! Comme toi j'ai fait mes gelées avec des groseilles blanches et rouges, les blanches sont plus douces...
Demain je fais des muffins aux groseilles.Tes tartelettes, je les ferais bien une prochaine fois tellement elles me tentent !!!
Bravo, être citée par le monde c'est quand même un monde !!!!
C'est vrai que les fleurs "croscomia" lucifer fleurissent quand les groseilles sont cueillies!!!
Bises

la nonna a dit…

superbes tes tartelettes on y croquerait dedans, miammm

Lefrancbuveur a dit…

je t'ai cité sur mon blog dans un billet sur le camion qui fume ;-)

Gabriella a dit…

Quel travail !! mais tout est réussi et
j'aime beaucoup le rouge flamboyant de ces
fruits.
Du coup j'ai acheté cet hors série du Monde très original et je suis d'accord avec toi sur tout. Ah, les querelles de cassoulet par chez nous, sont tellement vraies. Elles sont racontées avec beaucoup
d'humour.
Bravo d'être citée, tu le mérites bien.

Betty a dit…

Ohlala, des groseilles, l'un de mes fruits favoris, je tuerai pour en cueillir!

Helene Picken a dit…

Belle récolte de groseilles. J'adore l'acidité de ces petites baies. Bonne fin de week-end.

Riri-cuisine a dit…

Ca me rappelle la gelée de groseille que me faisait ma grand-mère!
Un vrai régal, ces tartelettes sont vraiment super gourmandes, d'un beau rouge brillant!
Merci pour ce bel écho à l'été ^^
Bonne journée :)

Hélène (Cannes) a dit…

De la constance et du courage. Voilà ce que j'ai de moins en moins. Et pourtant, je mange de la confiture ! Mais bon, le problème est réglé en ce qui concerne les groseilles. Ici, on n'en trouve pas à tous les coins de ... chemin ? ;o)))
Bisous
Hélène

Marielle a dit…

Même si tu en avais fait plus, il n'y en aurait pas eu assez tellement elles sont appétissantes ces tartelettes !!!
Pas de groseilles dans le coin pour moi, et je n'aurais pas ta patience ;o)
Passes de bonnes vacances, à bientôt
bises

lena sous le figuier a dit…

Te lire m'a épuisée...pourtant c'est toi qui a fait tout le boulot.
Ici les groseilles, c'est terminé depuis un mois. Et je n'ai pas eu ton courage, juste quelques modestes grappillages pour le plaisir.
Bises ensoleillées

Mijo a dit…

Oh la belle récolte de groseilles.
Bravo pour la citation dans le hors-série du Monde.

Enitram a dit…

Tu as toujours trop chaud ? C'est vrai, et je te plains sincèrement de prendre le train tous les matins...
J'ai enfin trouvé ce matin "à table" un hors-série du Monde, j'ai hâte de le lire!!!
A bientôt

Lefrancbuveur a dit…

bonnes vacances, Gracianne!

Cocopassions a dit…

Félicitations pour ta "citation" et bravo pour la patience mise à rude épreuve mais quelle récompense..
Doux été

Coco

Pascale a dit…

C'est décidé, je plante des groseillers au jardin! Tout cela fait trop envie!

Anonyme a dit…

Please excuse the fact that I am writing in English. Can you tell me if the butter you use, particularly for the pastry, is salted butter or unsalted? I want to have a go at these - I have just frozen a large amount of redcurrants.

Chris Peacock

Gracianne a dit…

Hello Chris, no problem, it's nice to have English speaking readers as well.
I use unsalted butter for this recipe, when I use salted butter it is mentioned in the ingredients.

I hope you'll like it, please come back and tell me how it went.

Veni, vidi, mais rien vici du tout a dit…

Miaaaaam ! Quand on voit le résultat on se dit que nous ne sommes définitivement pas restés assez longtemps ! En tout cas nous sommes heureux d'avoir mis la main à la pate...heu au moins à la groseille ;)

Gracianne a dit…

Salut les québécois – et non vous n’êtes pas restés assez longtemps. Mais suffisamment pour me donner un sérieux coup de main quand même, merci encore.
A bientôt j’espère.

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

redoutablement gourmand, ravissantes et appétissantes tartelettes. Ce HS du Monde m'avait échappé, je vais voir s'il est encore en kiosque...

ptitecuisinedepauline a dit…

Trop jolies ces tartelettes!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...