vendredi 11 mai 2012

A Sunday in Yorkshire

Dehors, il pleut. Mais la cuisine est chaude, encore parfumée de cette odeur particulière, et pourtant si familière, mêlant bacon, œufs frits, toasts et café, une sorte de concentré d’Angleterre.

Dimanche. Le temps s’écoule doucement. Les hommes sont au pub, real ale et match de foot. Les femmes à la cuisine, pour la lente préparation du Sunday dinner, prétexte à un confortable après-midi de discussion. Classique.

Le rôti de bœuf, massif, est local et superbe. Massé d’un peu d’huile, sel, poivre et de quelques pincées de moutarde en poudre, il part dorer à four chaud pour un bon bout de temps. Longtemps, beaucoup trop pour moi. Mais nous sommes en Angleterre.

Leçon de Yorkshire puddings, accompagnement indispensable au rôti et à la gravy. Je repense au farz de Patrick, c’est un cousin celte, assurément. Du lait, des œufs, de la farine, battre longtemps, laisser reposer et faire gonfler au four en le versant dans la matière grasse fumante. Même technique, même tradition rustique. Ca gonfle, et ça remplit, une cuisine de petites gens.

Caroline’s Yorkshire puddings
  • 8 cs de farine
  • ½ cc de sel
  • 1 cc de poudre de moutarde (Colman’s)
  • 3 œufs
  • ½ pinte  / 284 ml de lait (environ)
Verser la farine dans un grand bol. Ajouter sel et moutarde. Faire un puits et y casser les œufs. Battre comme pour une pate à crêpe. Ajouter graduellement le lait jusqu’à obtenir une consistance lisse, sans grumeaux (pour la quantité de lait évidemment, c’est à l’œil, comme pour le farz, tout dépend de la taille des œufs, il faut le sentir).
Verser dans un pichet. Laisser reposer au moins 1 heure.
Verser un peu d’huile, de graisse de bœuf, de saindoux ou de graisse d’oie dans chaque moule d’une plaque à Yorkshire puddings, ou à muffins, en métal. Enfourner à four chaud jusqu’à ce que la graisse fume. Verser la pâte dans les empreintes à mi-hauteur. Enfourner de nouveau à four chaud pour environ 20 minutes, jusqu’à ce que les puddings soient dorés et bien gonflés. Attention, ne pas ouvrir le four en cours de cuisson, ce qui risquerait de les faire retomber.

Et puis tranquillement, épluchage en commun des légumes d’accompagnement. Les pommes de terre rôties, les bâtonnets de carotte à la vapeur, le brocoli, le chou poêlé au bacon, un gratin dauphinois. Des casseroles partout, un festival de petits légumes.

Les anglais aiment l’abondance, en matière de sauce aussi. Il suffit de déglacer le plat de cuisson du rôti avec du bouillon (ici tout simplement le liquide de cuisson des légumes), de rajouter du vin, des épices, et de laisser bouillonner, doucement, jusqu’à la consistance voulue.  

Et soudain, après un après-midi entier de préparation tranquille, tout s’anime, la table se dresse, les assiettes se remplissent d’abondance et les mangeurs attaquent, avec détermination.

J’ai faim, rien que d’y penser.


Bonus : les Yorkshire puddings de Deborah.

Autre recette, autre dîner, tout aussi convivial et abondant. Un délicieux poulet rôti au citron, pommes de terre, carottes croquantes et pois gourmands, une belle gravy et les fameux Yorkshire puddings. Plus légers ceux-ci, plus soufflés, une consistance de pâte à chou. Deborah, en bonne Yorkshire girl, ne mesure pas, elle fait la pâte à l’œil, au feeling. Mais elle m’a donné sa recette de base, la même que celle de la BBC. The secret is in the eggs, she says.

(pour 4 grands puddings ou 12 petits)
  • 140g de farine
  • 4 œufs
  • 200ml de lait
  • Sel/poivre
Préchauffer le four à 230ºC.
Verser un peu d’huile dans les empreintes à muffin. Placer la plaque au four pour la préchauffer.
Verser la farine dans un grand bol, faire un puits au centre, y battre les œufs jusqu’à consistance homogène. Ajouter graduellement le lait et continuer à battre jusqu’à ce que le mélange ne présente plus de grumeaux. Saler et poivrer.
Verser le mélange dans un pichet. Oter la plaque à muffins du four, verser avec précaution la pâte dans les empreintes.
Enfourner pour 20-25 minutes sans ouvrir la porte du four jusqu’â ce que les puddings soient dorés et bien gonflés. Servir immédiatement.

29 comments:

RoseNoisettes a dit…

En plus de me donner encore plus envie d'aller en Angleterre pour découvrir les beautés du paysage, vous me donnez envie d'y aller pour goûter encore plein de délicieuses choses encore inconnues à mes papilles!

Rosa's Yummy Yums a dit…

Ce Sunday roast est impeccable! Ah, que j'aime ça. Je suis une fanatique des Yorkshire puddings.

Bises,

Rosa

Babeth De Lille a dit…

à la maison, le yorkshire pudding est une tradition...mais je la fais en grand modèle dans la lèchefrite du four...j'ai essayé les petits modèles, mais MrD n'a pas beaucoup apprécié....ce n'est pas comme ça que le faisait sa maman!....

Saveurs Sucrées Salées a dit…

Tradition, convivialité et simplicité.
La cuisine, les paysage...tout est beau. Un jour peut être...
Bises l'amie et bon week end.

Marielle a dit…

C'est une découverte pour moi ces Yorshire puddings !! j'y gouterais bien.
Quelle ambiance chaleureuse et conviviale dans cette cuisine !! j'aimerais passer des dimanches comme cela, à cuisiner avec des personnes que j'aime et partager les mets avec toute la tablée.
bises

Reglisse a dit…

Ouhlala c'est vraiment très appétissant tout ça !!!

La cuisine des 3 soeurs a dit…

D'accord pour les Yorkshire pudding, et tu t'en doutes je laisse le rôti au bénéfice du poulet rôti.

Enitram a dit…

Tout me tente!!!!
Je suis très admirative en observant le "gonflement " des puddings !!! Admirable, vraiment ! quel est le secret ?
Bon week-end !

Emily a dit…

C'est chouette d'avoir un nouveau billet sur le Yorkshire! J'adore la tradition des Sunday Roast, même si je mange pas vraiment de la viande. J'adore des yorkshire puddings, le gravy et tout ce qui va avec. C'est bien réconfortant surtout quand il pleut.

Helene Picken a dit…

Il faut que je teste avec de la moutarde. Ils sont superbes les tiens. Ces puddings aident les filles à cipiner avec les légumes verts ;-)

Babzy a dit…

Tout ça à l'air à tomber par terre :) et la moutarde en poudre je découvre !

Paprikas a dit…

Au risque de me répéter encore et encore ! J'adore venir ici ...

Camille a dit…

Effectivement, le rôti est magnifique. Un rouge rare.
Et les différents puddings sont hyper tentants. Curieusement, j'ai l'impression que ça n'est pas si facile que ça. (j'ai toujours plus ou moins loupé mes soufflés, donc je suis très réticente sur ce point :)

(et j'aime beaucoup, tu t'en doutes, l'idée d'un festival de petits légumes)

Lefrancbuveur a dit…

Tout est super!

misa a dit…

Magnifique et tentant ! (tout cela me rappelle un échange Lille/Yorkshire au collège : 3 semaines dans une famille et retour en France avec la correspondante...) Quand je pense que certains osent prétendre que "la bouffe anglaise, c'est dégueulasse", honte à eux ;-)

Valérie ( Franche-Comté ) a dit…

Tout ça est terriblement festif et généreux, j'aime
Je te souhaite une bonne journée, en espérant que tu ais plus de chance que chez moi côté météo.

Valérie.

Christine a dit…

Je retente un commentaire -- peut-être as-tu modéré le précédent mais je ne pense pas avoir dit quoi que ce soit d'immodéré! (J'ai du me planter dans l'enregistrement.) Si ce n'est que ça me rappelait à moi aussi un souvenir délicieux de sunday roast à la gravy et York puds, même si c'était dans le Cheshire, années 80, avec Wham, Aha, et nuage de Tchernobyl quelque part loin... C'était chez ma corres', comme on disait. J'en referai un de ces quatre! Kids gonna luv it. xxc

Bolli's Kitchen a dit…

my godness, j'ai faim!!!!!

dumè a dit…

tes photos, mon Dieu tes photos.....

Christine a dit…

On les a mangés ce soir -- delicious! Merci pour l'idée et la bonne recette.

Gracianne a dit…

Christine, c'est cool, je suis super contente que vous ayez aimé. Quelle recette as tu essayé ?

Christine a dit…

La première! Sans mustard, que je n'ai pas -- j'ai mis un peu de paprika... et du lait de riz au lieu de lait, pour cause de contraintes alimentaires à la maison. C'était indétectable. La seconde recette ne doit pas être très différente? Du coup, faut que je fasse des toads in the hole maintenant; obligé. C'est pareil mais avec une saucisse dedans, en gros, il me semble. J'ai vu ça dans les coms de la recette de la BBC et ça me rappelle des choses lointaines, qui méritent d'être testées quand il fait un froid de gueux et une pluie battante, que le chauffage est éteint et qu'il faut du chaud, du gras, du moelleux!

Easy kitchen a dit…

je reve de tester ces yorkshire pudding depuis que j'ai vu Jamie en faire. le rosbif tu as raison et un poil trop cuit pour des français mais le reste est superbe

bergeou a dit…

Lire ce billet un dimanche après-midi pluvieux en dégustant une tasse de thé est un vrai plaisir ...

Gracianne a dit…

Christine, la seconde recette contenait plus d’œufs, elle était plus soufflée, j’ai beaucoup aimé les deux versions je dois dire. La moutarde Colman’s en poudre, on la trouve en France aussi, dans certains hypers au rayon étranger, ou chez Marks and Spencer. Ce n’est pas indispensable, mais ça donne un petit goût particulier inimitable et typiquement british (en plus la boite est jolie).
Pour les toad-in-the-holes, tu as raison, la météo est parfaite. Il y a une recette chez Dorian qui m’a l’air tout à fait sympathique.

Gracianne a dit…

A tous, encore une fois je n’ai pas eu le temps de répondre à vos commentaires, mais je suis ravie d’avoir pu vous servir une petite tranche d’Angleterre. Je pense depuis longtemps qu’il faudrait expliquer aux français (marqués par de mauvais souvenirs de cantines scolaires lors de leurs voyages en Angleterre) que la nourriture british traditionnelle n’est pas mauvaise et insipide, mais simplement très différente. Les anglais eux-mêmes ont fait beaucoup d’effort ces dernières années pour la promouvoir, on trouve dans ce pays d’excellents produits locaux – de même que des produits du monde entiers – et même si les anglais dans leur ensemble ne sont pas obsédés par la gastronomie comme les français peuvent l’être, on mange bien, et de mieux en mieux, dans ce pays.

Riane a dit…

Depuis le temps que je bave devant à de nombreux endroits, je suis passée à l'attaque: Yorkshire puddings hier; avec porc aux framboises.
Mon père a tellement aimé qu'il a sorti l'appareil photo pour immortaliser...
(Et merci pour les voyages que tu me permets de faire derrière mon ordi même si ceux-ci sont teintés d'un peu de jalousie)

Gracianne a dit…

Oh tant mieux si tu les as réussis! Quelle recette as-tu faite? Tu nous montreras les photos ?
(Ne sois pas jalouse, tu feras tes propres voyages j’en suis certaine)

Riane a dit…

Une recette-mix de celles que j'ai trouvées; et surtout à l'oeil en fait...(pour 4 puddings: 1 oeuf, 40g de farine et environ 70 ml de lait; mais j'en ai fait bien plus de 4, évidemment)
Pour les photos, ce sera avec joie (et ça me fait plaisir que tu le demandes...)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...