lundi 23 janvier 2012

Poulet aux trois tasses


Des pétards et des explosions pour effrayer le dragon, du rouge pour la chance, de l’encens pour les ancêtres. Des tables chargées de mets symbolisant la richesse, l’abondance, la croissance. Des enveloppes rouges pour les enfants.
Toute une partie de l’Asie prise par les célébrations du Nouvel An lunaire.

Nous sommes loin de ce monde mais j’avais la nostalgie, comme ça me prend parfois, du parfum du gingembre mêlé au sésame, à l’ail et à la ciboule, de viande fondante et caramélisée, de sauce parfumée de badiane. Des envies moi aussi de fêter le dragon. Pour la chance. Parce que c’est mon année, notre année.

Le poulet aux trois tasses (San Bei Ji  三杯雞), n’est pas un plat traditionnel de Nouvel An. C’est un plat originaire du Jiangxi devenu une des spécialités de la cuisine Taïwanaise. Cette cuisine, avec ses influences de tout le continent venues en 1949 se mêler à la cuisine locale et aux influences japonaises, a la réputation d’être une des meilleures de Chine. C’est là que j’ai appris à l’aimer.


Le nom du plat viendrait de la quantité des ingrédients utilisés pour la sauce. Une tasse de vin de riz, une tasse de sauce de soja, une tasse d’huile de sésame (ou une tasse de saindoux, selon les sources), le tout mijotant longuement avec la viande dans un plat en terre. J’ai trouvé une telle quantité de versions différentes de cette recette, dans les livres et sur la toile, que je n’ai eu aucun scrupule à bricoler la mienne. J’en suis plutôt contente, pour tout vous dire.

Poulet aux trois tasses
(pour 4 personnes)
  • 4 cuisses de poulet
  • 1 ½ cs de maïzena
  • 4 fines tranches de gingembre
  • 2 gousses d’ail émincées
  • 4 ciboules coupées en longs morceaux
  • 3 cs de sauce soja claire
  • 1 cs de sauce soja sucrée
  • 3 cs de vin de Shaoxing
  • 100 ml de bouillon de volaille maison
  • ½ cc d’huile de sésame noir
  • 1 étoile de badiane
  • ¼ cc de 5 parfums
  • Quelques fleurettes de brocoli
  • 1 poignée de feuilles de basilic thaï
Désosser les cuisses de poulet et les tailler en morceaux de la taille d’une bouchée – j’ai demandé au boucher de me trancher chaque cuisse en larges morceaux, avec les os, et j’ai retaillé les morceaux en plus petites dimensions, de façon à conserver quelques morceaux avec os, pour le goût.
Dans un saladier, faire une pâte avec la maïzena et un peu d’eau. En enduire les morceaux de poulet et laisser reposer 10 minutes.
Dans une cocotte avec un fond d’huile, mettre à revenir le gingembre, l’ail et la ciboule. Ajouter les morceaux de poulet et les laisser dorer. Verser le vin de riz, la sauce soja et un peu du bouillon chaud. Déglacer et  baisser le feu. Assaisonner d’un peu de poivre, de 5 parfums et de l’étoile de badiane. Rajouter éventuellement un peu de bouillon si la sauce parait trop dense. Couvrir et laisser mijoter doucement environ 25 minutes, jusqu’à ce que le poulet soit tendre. Cinq minutes avant de servir, ajouter les fleurettes de brocoli. Au moment de servir, hors du feu, incorporer l’huile de sésame et les feuilles de basilic. Servir immédiatement avec du riz blanc.

Imprimer la recette.

P.S.: on trouve une version de ce plat (très bonne d’ailleurs) à Paris chez Zenzoo, sous le nom de Poulet sauté aux trois parfums.

30 comments:

MM a dit…

Gong xi fa cai !
Que cette année, la tienne, la nôtre, soit belle et flamboyante !

(Merci pour cette chouette bannière !)

Gracianne a dit…

Gong xi fa cai!
Flamboyante, ca me dit bien :)
Vive les dragons!

(j'aime bien, ce n'est pas tres Vexin, mais c'est de cisrconstance).

gabriella a dit…

Je suis rentrée hier dans l'année
du dragon avec une très belle sauce
épicée Thaï pour accompagner des filets de poisson. Recette extraite de ce très beau livre "Thailande" saveurs du boutdu monde.
J'ai enfin trouvé une petite superette
de produits asiatiques non loin de chez moi. Ce n'est pas le 13ème mais ce n'est pas mal.

Paprikas a dit…

J'ai une faim de dragon :)
Et comment ne ne pas l'être devant ce bon plat parfumé qui m'a fait voyager !

Rosa's Yummy Yums a dit…

Un brin de nostalgie, ça fait toujours du bien. ;-P

Ce plat me fait saliver! Tu me fais voyager...

Bises et bonne semaine,

Rosa

Enitram a dit…

Ton poulet aux trois tasses me paraît excellent rien qu'à regarder la photo ! Et moi, je suis entrée dans l'année du dragon avec un shop suey de crevette chez mon ami vietnamien au "Palais d'Asie" et il nous a offert tout un assortiment de fruits exotiques confits (gingembre, graines de lotus, liserons d'eau, vermicelles de noix de coco...Qu'on présente ce jour-là!
Bonne année de la chance !

bergeou a dit…

Ah je me disais bien que ça ressemblait à ce que nous avions mangé ensemble chez Zenzoo, j'en ai l'eau à la bouche d'y repenser. Bonne année du dragon à toi.

Famille Gerdel a dit…

Bon année du Dragon!

Alors là, je suis épatée devant la vue de ce plat tout à fait extra. J'aime!

Anne
Ville de Québec

Marielle a dit…

J'aime beaucoup aussi cette belle bannière !!
Que cette année du Dragon qui est la notre nous soit favorable, pleine de bonheur, d'amour et de curiosité assouvie ;o)
Humm !! ça me donne envie de manger asiatique, il faut que je me programme cette belle recette.
bises

Pascale (Snapulk) a dit…

Très belle année du dragon à toi Gracianne!
Quelle belle recette! Mais c'est vrai qu'une tasse d'huile de sésame, ça emporterait tout le plat... je vais me fier à ta version!

BEA a dit…

Miam à tester !

Mijo a dit…

Tu es une Dragonne ?!!
Oui peut-être. Dragon de bois.
Tout comme plus jeune fils.

Bises de la chèvre de feu qui cabriole partout tellement elle a envie de dévorer ton plat.

Mijo a dit…

OUbli : Bonne année à toi.

Camille a dit…

Lue ce matin, et adaptée ce soir à mon frigo (plutôt carottes que brocolis, plutôt blanc que cuisse), tout à fait délicieux.
J'aime beaucoup ta nouvelle bannière aussi!

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

Une recette à tester ici en ce moment, jusqu'à ce que ma tribu en ait assez des "chinoiseries" (moi je ne m'en lasse pas, surtout que nos "restaurants" ne sont vraiment pas terribles) ; j'ai prévu des nems à 4 ou 6 maisn avec les filles ce matin.
Bonne année, fille du dragon !

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

je crois que je panacherais saindoux et huile de sésame (difficile cette saveur quand c'ets trop marqué)

Helene Picken a dit…

Belle année du Dragon très chère voisine. Vous me donnez envie avec vos plats asiatiques.

Gracianne a dit…

Merci pour vos voeux (excellente année à vous tous aussi, c’est sympa de pouvoir la souhaiter deux fois au mois de janvier) et pour la bannière. J’ai toujours aimé ces papiers découpés chinois, c’est une petite merveille de détails et de précision, tellement éphémère.

Dragon de bois, oui Mijo, c’est bien ça. Pour ce que ça veut dire, je n’ai pas beaucoup de foi dans les horoscopes en général. Enfin il semblerait que ça porte chance, autant y croire :)

Pascale et Tiuscha, effectivement j’ai préféré utiliser une recette plus light en huile et en goût. Le bouillon était parfait pour ça. L’huile de sésame est très puissante, et je suis certaine que ma famille aurait trouvé ça trop écœurant (moi aussi d’ailleurs).

Camille, tu m’en vois ravie. J’ai hésité à ajouter un peu de carottes aussi. En fait, cette recette en général ne contient pas de légumes. Mais j’avais bien aimé la version goûtée chez Zenzoo avec Bergeou et qui en comportait. Par contre, au choix je préfère toujours utiliser la viande des cuisses, beaucoup moins sèche et plus moelleuse que les blancs, que ce soit pour les plats chinois comme pour les curries.

Laure a dit…

Merci et bonne année du Dragon d'eau !!!

Bisous, Laure
http://suivre-mon-etoile.blogspot.com/

MM a dit…

Tu as raison, Gracianne. Un vrai Chinois ne cuisine jamais avec du blanc de poulet :-)

Edda a dit…

J'aime son nom mais surtout j'en ai l'eau à la bouche même à cette heure-ci ;-) Moi aussi des fois j'ai envie de ces saveurs lointaines...

Hélène (Cannes) a dit…

UN dragon de bois te salue, chère Gracianne ! ;o)
Bisous et merci pour cette jolie recette ...
Hélène

Gracianne a dit…

MM, c’est beaucoup d’honneur, je sais bien que je ne suis pas une vraie chinoise ;)

Edda, avoir les pieds bien ancrés dans son terroir n’empêche pas les envies d’ailleurs, bien au contraire.

Hélène, Xin nian kuai le, il faut croire que ce signe a quelques rapports avec la gourmandise !

bolliskitchen a dit…

j'adore, et, j'ai tout les ingrédients à la maison, sauf le vin, mais bon, je vais bien trouver un remplaçant....

Coco le Rico voyageur a dit…

Bonne année gourmande et voyageuse à travers les saveurs qui traversent ta cuisine. Mais je te souhaite de vrais voyages aussi, en Amérique du nord par exemple ?

icedgurl a dit…

trekking your yummy blog!!! burp!

cheers!
..TREK..

MM a dit…

Tu l'es peut-être plus que moi ? Qui sait ?

Babzy a dit…

oulala ça a l'air TROP bon ! :)

Véro a dit…

Ouuuuh, alors là, ça ça me plaît drôlement... Ta version me plaît bien, une tasse d'huile de sésame ça fait quand même beaucoup ^^
A tester, absolument !

Margot Zhang a dit…

Grâce à votre commentaire, je découvre un beau blog avec des photos élégantes et des recettes qui font envie.Bonne fête des lanternes à vous aussi!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...