mercredi 12 décembre 2012

Autour de Christmas ; les bredele sans cuisson

 
Quelques jours pressés, au pas de course, entre les routes gelées du petit matin dans la campagne, Paris enrubannée et les slaloms entre les sapins sous des pluies de bulles de savon irisées, grand soleil soudain sur la coupole dorée des Invalides, le toit du Printemps d’où les bruits de la ville à la géographie soudain étrangère parviennent comme étouffés, un grondement sourd ponctué de klaxons, la foule pressée chargée de paquets compacte sur le boulevard Haussmann au-dessous, les touristes au joues rougies de froid sur le marché de Noël au long des Champs Elysées dans les odeurs mêlées de friture et de marrons chauds, les mains glacées malgré les gants sur le chemin du retour vers St Lazare à la nuit déjà tombée, le train douillet qui nous emporte vers la campagne, la voiture qu’il faudra dégivrer avant de repartir dans la nuit, la maison, enfin.

Ces jours-ci, le ciel du petit matin semble s’illuminer plus tôt, bizarrement avant le solstice.

J’ai trouvé tout juste le temps de faire les petites étoiles amandes-chocolat-rhum que Mingou m’avait fait goûter l’an dernier, une recette de Loukoum. Des bredele sans cuisson, d’une texture un peu rustique, délicatement parfumés et très addictifs.

 
Bredele amandes/chocolat/rhum sans cuisson
Recette de Thierry Kapler, issue du livre « Bredele d’Alsace »
  • 250g d’amandes non mondées
  • 120g de chocolat noir dessert (55%)*
  • 150g de sucre semoule (en prévoir un peu plus pour le plan de travail)
  • 3 cuillères à soupe de rhum de Martinique** (je n’en ai mis que 2)
  • 3 cuillères à soupe d’eau
* mon chocolat noir est rangé dans un tiroir à côté d’un paquet de badiane qui lui donne un délicieux parfum épicé.
** rhum arrangé chez Loukoum ou kirsch dans la recette original.
 
Au mixeur, mixer finement les amandes, réserver. Au couteau, hacher finement le chocolat, réserver (je l’ai haché au mixer aussi, en laissant des micro-bouts).

Dans un bol, mélanger le sucre et les amandes, ajouter le chocolat puis l’eau et le rhum (mes cuillerées devaient être un peu plus abondantes que chez loukoum, j’ai eu peur de mettre trop de liquide, du coup je me suis arrêtée à 2 cuillérées de rhum et j’ai bien fait). Travailler la pâte rapidement à la main pour en faire une boule.

Saupoudrer le plan de travail de sucre semoule, y étaler la préparation en une abaisse de 4 millimètres d’épaisseur (je les ai faits un peu plus épais, c’était plus facile à découper). Poser éventuellement un papier sulfurisé sur le dessus de la pâte pour éviter qu’elle ne colle au rouleau. Découper des bredele à l’aide de l’emporte-pièce de votre choix. Puis bouler de nouveau le restant de pâte et recommencer jusqu’à épuisement.

Déposer les bredele sur une grille et laisser sécher une douzaine d’heure, conserver ensuite dans une boite métallique (ils se conservent très bien quelques jours, mais je peux vous assurer qu’ils partent très vite).

20 comments:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Très similaires aux Brunslis de Bâle. J'adore!

Bises,

Rosa

Reglisse a dit…

Miam, je veux bien croire qu'ils ne restent pas longtemps dans la boîte :D

Choupette a dit…

Cette année je vais chez ma fille mais je pense qu'elles ne dirait pas non à ces étoiles.

Enitram a dit…

Je préfère celles au citron mais l'idée me plait !
Bien de saison !
Douce soirée.

Camille a dit…

Il y a aussi des bulles avenue Montaigne, et des fariboles plus modestes sur mes chemins, mais j'oublie de regarder. en te lisant, je sens bien que j'ai tort.

j'avais noté cette recette aussi, de circonstances (j'ai quand même plein de prétextes pour ne pas essayer : ni kirsch, ni temps, sauf celui de te lire).

Marielle a dit…

Sans cuisson, c'est pas mal !! je fais tes étoiles au citron aujourd'hui.
Tu vois, tu t'y mets aussi aux préparatifs ;o)
bises et bonne journée Gracianne

Babzy a dit…

encore une recette à tester pour les fêtes :)

Anonyme a dit…

oh chouette, avec un four qui vient de nous lâcher je ne pouvais pas rêver mieux!!
Bonne fin f'année à toi!

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

excellent, j'applaudis à ces friandises !

Camille a dit…

Du coup, j'ai pensé que ces petits biscuits étaient idéals à apporter au Noël du bureau. Tu en fais combien avec les quantités que tu as données ?

Hélène a dit…

Loukoum a une sacré collection de biscuits. Tes bredele devraient plaire aux filles, sans rhum (quoique on ne sait jamais). Bon week-end voisine.

Anonyme a dit…

dans la nuit, la maison, enfin.


Ecris tu...Ton bredele tu l as bien merite!
Happy holidays

Lucie a dit…

à tester rapidos! merci!

Gracianne a dit…

Rosa, j’ai goûté les brunslis et j’avais adoré, c’est très similaire, tu as raison, la principale différence c’est que les brunslis sont cuits, même s’ils sont juste passés brièvement au four.

Réglisse, oui, ceux-là partent vite aussi – mais ce ne sont pas les enfants qui les mangent, le goût du rhum ne leur plait pas.

Choupette, je suis sure qu’elle appréciera. En général, quand on invite, on n’a pas le temps de faire toutes ces petites choses-là.

Enitram, moi j’aime beaucoup les deux. Avec celles-ci on a l’impression de manger des chocolats plutôt que des biscuits.

Camille, en fait je n’ai pas vraiment le temps non plus, disons que je le prends sur autre chose. Mais celles-ci sont franchement facile à faire, ni cuisson, ni glaçage, tu verras. Je ne saurais te dire combien j’en ai fait, je n'ai pas compté, la recette de loukoum dit 45, mais je les ai faits un peu plus épais. Ils prenaient tout l'espace sur la grande plaque sur laquelle je les ai fait sécher - a peu près la contenance de 2 boites en métal (à sables bretons) je dirais.

Marielle, c’est bien, je vois que tu fais des efforts. C’est une bonne façon de se mettre dans l’esprit de la saison les biscuits de Noël.

Babzy, décidément tu aimes aussi les étoiles. Tu me diras ?

Anonyme, j’ai justement pensé à ceux qui n’ont pas de four en faisant cette recette. Bonne fin d’année à toi aussi.

Tiuscha, je n’en fais pas autant que toi, mais j’aime bien, de plus en plus, c’est comme une mise en bouche avant les fêtes.

Hélène, les enfants n’aiment pas ça non, pas seulement à cause du rhum mais aussi de la consistance donnée par les amandes non mondées. Si tu les fais, conserve le rhum, ce serait fade sinon, et garde les pour toi. Et oui, le blog de Loukoum est une vraie bible pour les bredele.

Anonyme, il faut bien ça pour se remonter le moral. Je déteste cette saison en fait, le froid, la glace, la nuit. Mais bientôt, les jours rallongent… Happy holidays to you.

Lucie, j’espère qu’ils te plairont.

Hélène (Cannes) a dit…

Je te pique une étoile et t'envoie un peu de soleil. À midi, on avait 22 °C et on a déjeuné dehors, au boulot. Résultat, je me demande comment je vais faire la semaine prochaine à Paris ... Il va falloir que je mette des chaussettes et ça, je n'aime pas ! ;o)))

Gracianne a dit…

Hélène, alors là je te préviens, tu vas avoir un choc – prends tes après-ski (je blague…)

Camille a dit…

Bon, j'ai fait un essai, j'espère que la structure ne va pas s'effondrer lors du séchage, mais manger des petits conglomérats amandes / chocolat / sucre tombés de la planche justifie en soi la réalisation de la recette :)

Francoise a dit…

Super cette recette. Ma mère avait mis sont chocolat entammée a coté de la tisane, notamment la verveine. Cela lui a donné un bon gout. Le chocolat était du chocolat au lait patissier.

loukoum°°° a dit…

C'est un plaisir de voir cette recette chez toi! J'espère que tu as passé de belles fêtes et je te souhaite une très chouette année 2013!

Gracianne a dit…

Camille, l’essentiel c’est qu’ils aient été appréciés – si ça s’effondre un peu, c’est que la pâte n’est pas assez humide (tout dépend de la taille de la cuillère à soupe en fait).

Françoise, merci pour le retour. C’est vrai que ranger le chocolat à côté des épices, ou des tisanes, lui donne un délicieux parfum. Je n’avais pas fait ça volontairement au départ, mais le résultat fait que je continue. A la verveine, ça devait être délicieux.

Loukoum, tu vois, tes bredele ont toujours autant de succès. Je pense franchement que tu devrais en faire un livre, même si tu considères que c’est un truc de grand-mère et qu’il y a suffisamment de livres sur le sujet. Tu vois, tout le monde n’a pas eu une grand-mère qui faisait des petits gâteaux à Noël, en tout cas ce n’était pas mon cas, et ces traditions méritent d’être transmises par une jeune femme de goût.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...