mercredi 8 août 2012

Viva la plancha – les moules à rien


L’été s’envisage paresseux. Dormir tard. Se la couler douce. Prendre l’apéro à l’ombre sous l’arbre parasol. Regarder, ébahis, les quelques cyclistes qui arrivent en haut de la côte écrasés de chaleur et soupirer d’aise. Observer tranquillement le couple de buses qui s’interpellent d’un côté à l’autre de la montagne, et plus loin, très loin, le vol des vautours. Faire la sieste sous l’arbre, bercés par le doux son des cloches tintant au cou des vaches.

Ne rien faire ou presque.


La cuisine aussi est en pause, épuisée par le long hiver. Il faut des recettes paresseuses.

Prendre des jolies moules de bouchot, les nettoyer et les faire ouvrir à la plancha.
Servir.

Pas d’assaisonnement, pas de persil ni d’ail. Les moules dans leur plus simple appareil, juste cuites dans leur jus, moelleuses, avec ce léger goût fumé que leur donne la plancha. Un must !


22 comments:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Un beau jardin! Je ne suis pas très moules, mais je testerais bien celles-ci...

Bises,

Rosa

Marielle a dit…

Mais où es tu allée en vacances pour être écrasée de chaleur ? ;o)
les choses simples sont très souvent les meilleures. humm des moules !!
bises

Lefrancbuveur a dit…

T'as raison. La cuisine simple certaines fois est la meilleure. Je connaissais pas cette façon de cuisiner les moules. Je dois essayer. Merci!

Patrick Cadour a dit…

Les moules à la brûle doigt, il n'y a pas meilleure façon de les manger je trouve !

Enitram a dit…

Celles de bouchot, naturellement, ce sont les meilleures!!! Et une mouclade de bouchot, c'est le top ! !!!!
Mais tu es dans quelle région, pour que l'herbe soit bien verte et que la chaleur s'invite au menu ???
Belle soirée paresseuse ! J'adhère sauf que je n'ai pas la chaleur !

Merula a dit…

On viendrait bien se joindre à vous sous cet arbre magnifique. J'amène le vin d'oranges et la pissaladière !
Profite bien de ce joli et calme paysage.

paquerette a dit…

Le rien peut être le tout. Juste le goût du vrai, du simple appareil.

Choupette a dit…

C'est bon la paresse! ;-)

Paloma a dit…

Oui, parfois les choses simples sont les plus proches de la perfection :-) Je trouve que les moules à peine cuites, ouvertes à la plancha ou à la vapeur avec quelques gouttes de jus de citron sur le dessus, sont un vrai délice!

gabriella a dit…

Et une sieste sous un tilleul aussi
vénérable est un must !

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

La plancha a tout bon aussi ici, si rapide et les moules à rien aussi ! ou avec un peu d'estragon :) En revanche pas de saveur fumée, probablement parce que c'est une plancha électrique, tu ne crois pas ?

Marie a dit…

L'éloge de la paresse, en vacances ... je m'y retrouve plutôt bien (d'ailleurs, mon blog vit un peu au ralenti ces temps ci ...),
ceci dit, tes moules à rien sont très appétissantes, Gracianne ;-)

Gracianne a dit…

Merci Rosa. Calme surtout, une fenêtre sur la campagne alentour.

Marielle, en Soule (Xiberoa), Pays basque, Aquitaine, France du Sud-Ouest…il arrive que le temps soit très chaud dans ce coin là l’été. Et comme il y pleut beaucoup aussi, c’est très vert.
Les cyclistes qui roulent en montagne à midi en plein cagnard me rendent toujours songeuse.

Enrico, c’est vrai. Il suffit d’avoir le bon produit.

Patrick, jolie expression. On n’en avait mangé qu’une seule fois préparées de cette façon, et on avait été épatés du résultat. J’imagine qu’ouvertes au feu de bois, ou d’épines de pin comme ils font dans les Charentes c’est délicieux aussi.

Enitram, j’étais au Pays Basque. C’est aussi vert que ta Normandie, mais bien plus chaud l’été…
J’aime bien les grosses moules de Méditerranée aussi, bien charnues, je ne voudrais pas faire de discrimination ;) Mais il faut reconnaitre que celles-ci étaient très délicates.

Merula, on serait plutôt vin de Navarre chez nous, mais la pissaladière, ça va avec aussi.

Paquerette, tu ne serais pas un peu taoïste des fois ? (jamais je n’aurais imaginé qu’Hölderlin s’inviterait un jour dans mes commentaires).

Choupette, oh que oui ! et si rare…

Paloma, complètement d’accord avec toi. Et pourtant je les ai toujours mangées en sauce, à la marinière, au curry, à l’escabèche. Mais cuite de cette façon c’est la fois étonnant et délicieux.

Tiuscha, oui, j’ai vu que tu planchais aussi – tes pêches ont l’air délicieuses.
Celle-ci aussi c’est une plancha électrique, et pourtant je trouve que le jus qui caramélise leur donne ce léger goût fumé qui va bien.

Marie, je crois qu’on est nombreux dans ce cas, non ?

Gab, tu m’étonnes ! Je me demande quel âge il peut avoir ?

Linou a dit…

je vais peut-être avoir une plancha grâce au boulot de mon père. J'espère que ça se fera

ELFI a dit…

mmmm c'est surement excellent!

Saveurs Sucrées Salées a dit…

Eloge de la simplicité et de la paresse...le meilleur des programmes.
Que notre coin de pays est beau ;-)
Bises l'amie !

Gracianne a dit…

Linou, tu verras, c’est top comme mode de cuisson, peu de matières grasses et des légumes et viandes saisis comme il faut. Idéal pour la cuisine d’été.

ELFI, oui, surprenant et délicieux.

Véro, c’est sûr qu’elles sont belles nos montagnes. Propices au repos et à la sérénité.

Brin de cuisine a dit…

Quelle sympathique vue champêtre ...

Virginie Balijon a dit…

hummm j'aime les moules à peine ouverte, encore presque crue !!!
ici, on remplit le barbecue d'épine de pin, on met le feu et quand les moules sont ouvertes on sert pareille, nature, sans aucun artifice et c'est délicieux !!

bon après midi à rien faire puisque ce sera ta devise cet été !!!

virginie

Claire a dit…

C'est une de nos recettes de plancha préférées ! Juste un jeté de moules et hop ! Merci pour cette belle réminiscence :)

Helene Picken a dit…

L'été la cuisine est simple et rapide. Je vais craquer sur la plancha dans pas longtemps...

Camille a dit…

et même pas besoin de secouer la plancha pour que toutes les moules s'ouvrent. Vraiment une recette paresseuse :)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...