jeudi 14 juin 2012

Elderflower jelly with summer fruits


Il suffirait d’un rayon de soleil, d’un soupçon de chaleur. On aurait subitement envie d’ombre, de fraicheur, de saveurs délicates et de ces beaux fruits fragiles de début d’été.
En attendant, les sureaux fleurissent le long des haies, les fraises des bois parsèment le jardin et les groseilles rosissent tant bien que mal. J’ai profité d’une accalmie pour une cueillette printanière – Lilo dit qu’il ne faut pas cueillir sous la pluie – en vue de faire ce dessert très british qui me tentait depuis fort longtemps.
C’est frais, délicat, une saveur végétale indéfinissable. Un goût de fleur, dit mon fils. 

C’est une recette tirée de british food, de Mark Hix. Il préconisait d’utiliser du Sauternes, mais je n’allais pas déboucher une bouteille de Château Yquem pour en faire bouillir quelques centilitres (ils sont fous ces chefs anglais). J’ai trouvé dans le cellier une bouteille de Bergerac moelleux qui s’ennuyait, elle a fait l’affaire ma foi.

Gelée de fleurs de sureau aux fruits d’été
  • (pour 4 coupes)
  • 150 ml de vin blanc moelleux
  • 400 ml d’eau
  • Jus d’1/2 citron
  • 200g de sucre en poudre
  • 6 fleurs de sureau fraichement cueillies (ou 3 cs de sirop de sureau)
  • 5 feuilles de gélatine
  • 150g de fruits rouges mélangés (ici groseilles, framboises, fraises, fraises des bois et myrtilles)

La veille : dans une casserole à fond épais, porter à ébullition le vin, l’eau et le jus de citron. Ajouter le sucre et mélanger jusqu’à complète dissolution. Porter de nouveau à ébullition puis retirer du feu.
Rincer et sécher les fleurs de sureau, les ajouter au sirop chaud et laisser infuser toute une nuit.
Le lendemain : Porter de nouveau le sirop à ébullition puis le filtrer au travers d’un passoire fine dans un bol. Laisser tremper les feuilles de gélatines quelques instants dans un bol d’eau froide jusqu’à ce qu’elles ramollissent. Les essorer et les ajouter une par une dans le sirop en touillant jusqu’à ce qu’elles soient dissoutes. Si on utilise du sirop de sureau à la place des fleurs, l'ajouter à ce moment là. Laisser refroidir la gelée (sans toutefois la laisser prendre).
Mélanger les fruits et en disposer la moitié au fond de 4 verres. Les couvrir de gelée et laisser prendre 1 heure au frigo. Ajouter alors l’autre moitié des fruits, les recouvrir de gelée et laisser de nouveau prendre au frais jusqu’au moment de servir.
Bonus : au cas où ça vous intéresse, une petite interview de bibi sur Larousse Cuisine.


24 comments:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Un délice bien british et si frais! J'en mangerais bien cet après-midi.

Bises,

Rosa

Marielle a dit…

j'adoooore le goût du sureau. Ici on en a fait du vin. J'avais essayé le gelée de sureau, mais je n'y ai pas retrouvé le goût que j'aime tant.
Avec du bergerac, ça doit être top !! et avec un peu de soleil, ce serait encore meilleur ;o)
bises

RoseNoisettes a dit…

Ca m'a l'air d'une fraîcheur et d'une douceur...
Depuis le temps que j'aimerais goûter le sureau... Vous m'envoyez une part de gelée aux fruits?

Bonne journée.

gabriella a dit…

Rigolo, ma nièce lotoise est venue le WE
dernier et nous a offert un pot de gelée
de sureau de sa fabrication, mais sans fruit rouge. Pas encore testée.

misa a dit…

Le sureau et la fraise, un mélange que j'adore ! Sureau rhubarbe en tarte c'est pas mal non plus...

Helene Picken a dit…

L'été, les anglais mettent du sureau partout...
C'est rare, mais pour une fois je passe mon tour. Nous ne sommes pas très Jelly à la maison sauf l'anglais of course!!! Bises

Lefrancbuveur a dit…

Vivement l'été :)

Home Cooking a dit…

Grace à toi je mets enfin un nom à ces fleurs là, je me demandais depuis quelques temps à quoi pouvait ressembler ces fameuses fleurs ! Ton dessert très fruité, me plait bien :)

MM a dit…

J'aime beaucoup le goût du sureau, surtout en sirop (pour moi, ça a le goût de Vienne :-))
En gelée avec des fruits rouges, ça doit être frais et délicat, en effet.

(Très chouette interview, qui te ressemble :-))

Patrick Cadour a dit…

Les fruits rouges n'ont que rarement l'occasion de passer du jardin à la cuisine chez nous, ils sont picorés avant, et pas que par les oiseaux...

Vraiment bien ton interview...

Hélène (Cannes) a dit…

C'est chouette comme tout ! Elle est belle, ta gelée !les anglais sont friands de sureau ... J'ai acheté l'autre jour de l'eldeflower cordial ... pour les cocktails de l'été ! ;o)
Bisous
Hélène

Reglisse a dit…

J'ai découvert le sureau dans les desserts il y a peu et j'adore !
J'aime beaucoup ta recette !!

Enitram a dit…

Délicieux ton billet ! J'aime le goût subtile du sureau, j'ai déjà fait du sirop de sureau (l'expression fait rire mes fils!), je vais essayer ta recette !
C'est une année à sureau, il est bien fleuri !
Bonne fin de semaine !
Bravo pour ton interview sur le site de Larousse-cuisine même quand on commence à te connaître depuis un certain temps...

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

J'adore évidemment ! La fleur de sureau c'est addictif et nous ne sommes pas les seules, j'ai vu passer un autre dessert avec une gelée de fleur de sureau...
Des bises

Saveurs Sucrées Salées a dit…

Un véritable appel à l'été ce dessert ! Vivement la chaleur que l'on se régale de beaux desserts frais et colorés.
Bises l'amie...

Camille a dit…

Comment ça, le sureau se consomme autrement qu'en liqueur ?

Pour moi, Hix est le chef qui a ouvert un restaurant avec une oeuvre de Damien Hirst dedans. Le concept de manger une entrecôte sous un boeuf conservé dans du formol me semble infiniment moins poétique que ces verrines.

Christine a dit…

Mon papa en fait un sirop très bon, c'est classique en Hollande. Ton interview est vraiment très sympathique (évidemment).

Cécile a dit…

Chouette recette et chouette interview , ta simplicité et ton honnêteté me séduisent chaque fois davantage. Bises ensoleillées (des fois que ça marcherait...)

gabriella a dit…

Je repasse pour lire ton "Bonus"
On t'y retrouve bien et surtout tu es
restée la même depuis le début.
Bonne semaine.

Gracianne a dit…

Rosa, très british en effet – on fait peu de desserts en gelée chez nous. Mais j’aime bien, j’ai trouvé ça aussi joli que bon.

Marielle bizarrement, depuis des années je regarde le sureau et je n’avais aucune idée de son goût. J’ai trouvé ça délicieux, et je le goût m’a rappelé un parfum, ou une eau de toilette qui devait en contenir. Très floral et très vert.

Rose-Noisette, je ne crois pas que ça voyage très bien. Mais c’est vraiment très facile à faire. Dépêchez-vous, la floraison est presque finie.

Gab, je pense que la gelée de sureau est certainement beaucoup plus sucrée. Maintenant que j’en connais le goût je vais essayer d’en faire, quand les baies seront mures.

Misa – tout le monde connait a part moi on dirait. Avec la rhubarbe, oui, excellente idée, je crois que j’aimerais beaucoup ce mariage acidulé.

Hélène, la jelly c’est marrant, c’est vraiment soit j’aime soit j’aime pas du tout. Question de texture je pense. Chez nous, 2 sur 4, on ne peut pas plaire à tout le monde.

Enrico, pareil….

Home Cooking, tant mieux si ça peut t’être utile. Il faut faire attention cependant, il existe d’autres fleurs semblables qui peuvent être toxiques. Le sureau est un arbuste, et les ombelles de ses fleurs sont tournées vers le haut, c’est ce qui le différencie de l’autre plante, plus basse.

MM, le goût du souvenir, c’est le meilleur.
(ah ah, ça ne me dit pas à quoi je ressemble)

Pat, cette année, ce sont les oiseaux qui les mangent. Il pleut tellement qu’ils ne murissent pas vite et ne sont pas très sucrés. Enfin, on en picore quand même nous aussi.
Merci…

Hélène, justement on peut utiliser le cordial pour cette recette aussi, a la place des fleurs. Je n’ai pas le bouquin sous la main, mais je rajouterai les proportions dans la recette.

Réglisse, moi aussi, je viens de le découvrir, après avoir tourné autour longtemps. Et j’aime bien ce goût de bonbon anglais.

Enitram, effectivement, il doit aimer la pluie, les sureaux ont fait une magnifique floraison cette année. Maintenant que j’en ai découvert le goût, je vais essayer le sirop comme toi. Quant à l’interview, je me répète un peu, a force, j’imagine…

Tiuscha, ça fait plusieurs années que je regarde tes réalisations avec ces fleurs, et que je loupe le temps de la cueillette. Tu as raison, c’est addictif.

Véro, à part la gelée un tout petit peu trop dense (enfin pas vraiment, mais comparée à la gelée plus légère des wagashi), c’était vraiment bon. La prochaine fois, je ferai comme tu me l’as suggéré, j’essaierai de panacher avec de l’agar-agar.

Camille, ah bon, on en fait de la liqueur aussi ? Je ne connaissais pas cette histoire de bœuf au formol, je m’intéresse plus à la cuisine qu’à l’art contemporain je crois ;) par contre j’avais entendu parler de ce resto, et de la viande de bœuf extra qu’il y propose. Décidément, le bœuf anglais a le vent en poupe en ce moment.

Merci Christine, t’es sympa aussi (ça fait combien d’années qu’on ne s’est jamais rencontrées déjà ?).

Cécile, merci pour les fleurs ;) et pour le soleil. Excellente tentative, il a fait presque chaud hier, mais ça n’a pas duré (encore un petit effort s’il te plait).

Gab, tu reviens quand tu veux :)

Pascale (Snapulk) a dit…

J'adore les desserts en gelée, je ne sais pas pourquoi, ça doit me rappeler mes vacances d'ado en Angleterre :-)
Et le sureau, chaque année, je me promets de me renseigner sérieusement sur ce à quoi ça ressemble pour ne pas le confondre avec je ne sais plus quoi qui est toxique,et je remets... Et pourtant, j'ai vraiment envie, j'aime beaucoup ce petit goût acidulé.
Bises Gracianne!

Top Cuisine avec Lavi a dit…

Looks delicious!

Bolli's Kitchen a dit…

pour loi stp une portion sans sureau, je ne suis pas trop fan....mais les fruits d'été dans un vin moelleux OUI!

irisa a dit…

Quelle jolie brassée de fleurs, j'en goûte la fraîcheur d'ici ... et me souviens des chemins de mon enfance dans le nord

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...