mercredi 6 avril 2011

La bonne vieille poêle en fonte


C’était la vieille poêle de la maison. Jaune, tâchée, noircie, elle en avait connu des patates au bleu et des entrecôtes (du temps où on trouvait encore chez le Père Martin des entrecôtes d’anthologie – mais c’est une autre histoire…).

Ignorante que j’étais, élevée à l’ère du téflon et de l’hygiène, je l’avais briquée et décapée énergiquement, sans aucun respect pour son grand âge. De fait, je l’avais rendue inutilisable, ruinant ainsi des années de culottage. Elle collait. Je l’avais gardée pourtant, remisée dans un coin, par nostalgie peut-être.

Jusqu’au jour où mes déconvenues avec les poêles soi-disant écolo-responsables, soi-disant anti-adhérentes (décidément je hais le marketing), m’ont donné envie de revenir  la fonte des grands-mères. Là, je dois dire un grand merci à Marie-Claire, dont les conseils m’ont fait regarder cette vieille poêle d’un œil neuf. Je l’ai ressortie de son placard et tout simplement fait chauffer un bon fond d’huile neutre dedans, à feu moyen, jusqu'à ce que ça commence à fumer un peu. Je l’ai nettoyée à l’eau chaude sans liquide vaisselle et simplement essuyée à l’ancienne, avec du papier, pour ne pas détruire le film de graisse qui s’était crée au fond.

Et vous savez quoi ? Elle est repartie pour 20 ans, au moins. Elle me fait de nouveau des patates sautées formidables, croustillantes et dorées juste ce qu’il faut. Elle semble d’ailleurs beaucoup apprécier la graisse d’oie. Il suffit de la faire chauffer gentiment, la fonte diffuse trop pour supporter les feux vifs, et le résultat est là, elle ne colle plus. Promis, elle ne subira plus les outrages du liquide vaisselle et du décapage. Avec un peu de soin, elle aura même une troisième vie, si ca se trouve ?

50 comments:

Cuisine Framboise a dit…

Gracianne, l'ange gardien des marmites...(Affectueux)
Je vais faire pareil avec ma cocotte alors. J'arrive plus à faire sauter les plantains, ça attache, ça crame.
Moi aussi je l'avais briquée comme une idiote , même mis au lave-vaisselle... C'est dire. Shame on me!
T'as de belles patates, tu sais.

Gracianne a dit…

Ah ah, j'aime assez le titre affectueux, merci :)

Enitram a dit…

Bravo! Je te dis simplement : Bonne idée ! Parce que j'ai eu la même idée et j'en suis ravie !!!
Vive les patates rissolées dans ta, (ma) vieille poële !!!!
A bientôt

Gracianne a dit…

Et c'était une super bonne idée. Je suis certaine que la grand-mère à qui appartenait la poêle doit être ravie si elle nous voit. Ces poêles là ont de bonne vibrations :)

RebelHedonist a dit…

:)

Tout ce qui va bien, papier journal ou bien?

Bisous!!!

Gracianne a dit…

Toi aussi hein, les recettes des grands-mères, ça te parle ? J’ai pris du papier absorbant, j’ai quand même un peu peur que l’encre des journaux ne soit pas très comestible.
Bisous too!

Marielle a dit…

ça fait de belles patates dorées et des biscottos !!!
Et bien tu es raccord avec la semaine du développement durable : faire durer les bons outils. Les vieux pots il n'y a que ça de vrai, moi je uis ravie de mes vielles poêles.
bises

Gracianne a dit…

C’est drôle Marielle, je pensais a toi en écrivant ça. Je me disais que tu saurais bien chiner de vieilles poêles quelque part.
Je ne savais même pas que c’était la semaine du développement durable…
Et oui, ça fait les muscles, c’est fou ce qu’elles sont lourdes ces poêles !

Rosa's Yummy Yums a dit…

Je vais aussi jeter mes poêles modernes et me remettre à frire avec mes vieilles poêles. Merci pour le conseil!

Bises,

Rosa

Sophie a dit…

Depuis ton billet sur la fameuse poêle, je viens d'acheter 3 casseroles en inox et dégagé celles qui étaient en téflon (et qu'il fallait que je remplace car fichues au bout de 3 ans). J'ai une cocotte en fonte que je bichonne et ça me réjouit de savoir qu'elle sera là encore longtemps dans ma cuisine, au moins aussi longtemps que ta poêle. Plein de bises !

Gracianne a dit…

Tu les transmettras a tes enfants, Sophie, crois-moi. Il suffit qu'on leur réapprenne la durabilité de ces formidables outils.

Paprikas a dit…

Sur la photo ta poêle a l'air de sourire de bonheur !! Reprendre le service après avoir été laisser comme morte ca ne devait pas lui plaire :)

Gracianne a dit…

Tu rigoles, elle est ravie au contraire. et moi, en cuisinant, je repense très souvent a son ancienne propriétaire.

Paprikas a dit…

Voilà ce qui arrive de valider sans se relire !! :)
J'ai fais de la peine à ta poêle maintenant !!
Je voulais dire que ca ne devais pas lui DEplaire de reprendre service :p

Ariane a dit…

J'utilise toujours mes cocottes en fonte aussi. La cuisine n'a pas le même goût. Dans le même esprit, je regrette ma bassine à confiture en cuivre qui, hélas, n'est pas compatible avec la plaque à induction.

Lefrancbuveur a dit…

C'est bien particulier le rapport avec les poeles "historiques": ils font partie de la famille et ont vu tous les bons plats des chef de la maison ;-)

bergeou a dit…

Tes patates sautées me donnent envie de traverser m'écran et d'aller me servir, quand j'étais petite c'était mon arrière grand-mère qui les faisait le samedi midi avec des bifsteck et de la salade verte. Sa poêle était en inox je crois, elle les faisaient en tranches fines, moelleuses pour celles du milieu et croustillantes pour celles du dessous, j'adorais ça.
C'est chouette que tu ais récupéré ta vieille poêle, comme on dit c'est dans les vieux pots ...

A.P. a dit…

voilà une belle fenêtre sur l'avenir ! Merci et bisous !

Babeth59 a dit…

il faudra que je fasse lire ce billet à MrD qui s'acharne toujours à récurer à fond les cocottes en fonte!...

Pascale (Snapulk) a dit…

Les poêles de mes grands-mères sont restées bien loin dans un autre hémisphère, sinon j'aurais fait des patates illico tellement ton récit et tes photos donnent envie!!!
Mais j'y pense soudain, j'ai une petite cocotte à moi que je n'utilise plus parce qu'elle colle un peu... Je crois que ton billet va redonner vie à des batteries entières qui te remercieront :)

Gracianne a dit…

Ah Ah, c'est un sacerdoce chez moi, le cocotte revival :)

Choupette a dit…

Je vais te dire ton histoire avec la poêle en fonte me fait penser à la poêle en tôle qu'utilisait maman pour les crêpes, même principe, on rinçait simplement et on essuyait mais surtout, il fallait laisser un voile gras pour l'ustensile, je n'ai jamais mangé de meilleures crêpes! au début de mon mariage ( 41 ans maintenant quand même!) j'avais aussi une poêle en tôle mais si l'on ne s'en sert pas assez souvent elle rouille et je l'ai jetée à mon grand regret.Merci pour ces souvenirs!

Patrick CdM a dit…

Toujours cette histoire des vieux pots...

Emily Vanessa a dit…

J'adore la façon dont tu racontes cette histoire. La cuisine c'est quelque chose pleine de souvenirs, pourquoi pas les ustensiles aussi? Chez nous à Noel, on utilise toujours les moules en métal aux mince pies de ma grande mère. Ce n'est pas moderne et anti-adhérant mais le préfère.

gabriella a dit…

Ma grand'mère, utilisait toujours
un papier journal pour nettoyer
sa poêle metal, jeune je trouvais cette
méthode un peu archaïque, en fait
elle était en avance sur son temps !!

J'ai imprimé le billet de M.Claire
limpide il est....
Bise et bon week-end.

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

Génial, si j'avais une poêle comme ça, j'aurais fait pareil ! Pas sûre que j'en trouve encore chez ma mère... Je savais que Marie Claire serait de bon conseil et j'ai gardé précieusement ce fameux billet...

Hélène a dit…

J'ai toujours celles de ma grand-mère sous le coude. Du coup, je vais les resortir des cartons.

Patricia a dit…

J'aime cuisiner dans la fonte, c'est rustique et c'est vrai nous rappelle le temps de nos grand-mères...
J'ai déjà usé 2 cocottes qui n'ont plus d'émail au fond !!! (tellement utilisées et gratté, frotté)C'est un tort !!!
Plus qu'une poêle où je fais aussi de bonnes patates !!!
Bises,
Patricia

Camille a dit…

Tes pommes de terre sautées sont magnifiques (phrase incongrue hors contexte :)
la fonte, ça marche sur n'importe quel type de feu, ou juste le gaz ?

Agnes a dit…

j'adooore le ton et les vieilles poêles et cocottes en fonte !

(les chéchés) a dit…

je plussoie la question de camille, la fonte, ça marche sur tous les feux?
les patates sont très chouettes (je ne sais pas en faire des comme ça...)

Edda a dit…

Dommage ne pouvoir en avoir dans ma mini cuisine. Moi aussi je l'aime bien et encore plus quand je vois tes pommes de terre. Quant au anti-adhérentes, nous ne nous fréquentons plus depuis si longtemps ;-) Bises

Gracianne a dit…

Enrico, j’aime beaucoup l’appellation de poêle “historique” – décidément l’italien est une belle langue.

Camille et les chéchés, je dois avouer que je ne sais pas vraiment répondre à la question, moi je fonctionne au gaz (a cause de mon vieux wok, du plat à tajine en terre, de la bassine à confiture en cuivre, etc). D’après les fabricants la fonte d’acier est parfaitement compatible avec l’induction. Ceci dit, dans le cas d’une vieille poêle récupérée comme celle-ci, le fond est tellement noir et culotté, plus du tout lisse, que je me demande si ça fonctionnerait avec l’induction ou l’electricité.

Et pour les patates, merci. Il faut en prendre des bonnes, les Belles de Fontenay sont vraiment bien pour ca, les vraies, les terreuses, pas celles qui sont en filet, lavées, pâlottes sur les étals des supermarchés (voir encore une fois le dernier billet de Marie-Claire
au sujet des pommes de terre). On a tous nos façons de faire. Moi je les lave, les essuie et les détaille à l’économe en petits bouts, pour qu’elle gardent cet aspect irrégulier, je trouve qu’elles dorent mieux ainsi. J’utilise de la graisse d’oie. Je fais dorer un peu au début, avec une gousse d’ail en chemise, puis je baisse le feu et je couvre, qu’elles cuisent bien à l’intérieur en ne dorant pas trop vite. Une fois qu’elles sont bien cuites, je remonte un peu le feu et je laisse encore cuire à découvert quelques temps pour qu’elles soient bien croustillantes. Un peu de ciboulette fraiche sur le dessus juste avant de servir, c’est top.

Marie-Claire a dit…

hein, tu es d'accord ? Les patates sautées dans la poêle en fonte n'ont pas le même goût que dans le téflon ?
Et l'entrecôte, essaie aussi l'entrecôte ! même si elle ne vient plus de chez le père Martin, tu va voir qu'elle n'aura pas le même goût que dans le téflon.
Michel Guérard raconte que sa grand mère faisait cuire les biftecks dans le couvercle retourné d'une cocotte en fonte, si, et , dit-il, cela avait une saveur incomparable.

jpb a dit…

elles sont belles tes photos de poêle
et de pomme de terre
(je reste inox sans culottage, faïence toujours propre et nette, je ne suis pas convaincu que ces couches de graisses cuites, brûlées, et rancies par le temps sont exempte de toxiques, acréoline et autre méchantes choses)

Boljo a dit…

J'ai largué ma cocotte en fonte lors d'un de mes innombrables déménagements et je le regrette bien. Les Nord américains ne sont pas très fans de l'anti-adhésif et on propose plutôt de la fonte. J'hésitais à investir dans une poêle mais tes commentaires et tes patates me donnent envie d'investir dedans.

marion a dit…

Il y a de quoi se réjouir !!!!
Si ça se culotte, ça devait bien pouvoir se re-culotter :)
J'aimerais bien une vieille poêle en fonte aussi, pis le gaz qui va avec <3
J'ai envie de patates sautées ...

Mamina a dit…

Malheureusement, chez moi, il n'y a plus de ces poêles qui ont du être jetées par la génération qui m'a précédée.
Mais j'avoue que le bel inox que je réutilise avec plaisir maintenant que je sais lui parler!
Bonne fin de dimanche.

Bolliskitchen a dit…

et en même temps, plus besoin d'avoir un abo pour la musculation...tellement c'est lourde!!!

La cuisine des 3 soeurs a dit…

Idem pour moi, j'ai viré des poêles antédiluviennes sans pour autant sacrifié au teflon. Je dois reconnaître aussi, que j'ai du mal à essuyer simplement un instrument ou même culotter un théière. Pour autant, je suis loin d'être une fée du logis.

Linou a dit…

j'ai juste la poêle à pancakes en teflon. J'aurai du chercher plus mais en même temps, elle fait 7 pancakes d'un coup.

Hélène (Cannes) a dit…

Ben en tout cas, elle sont belles, tes petites pommes de terre sautées ...

Cocopassions a dit…

Cette bonne vieille casserole me rappelle de mauvais souvenirs car chez mes parents j'étais de corvée pour la nettoyer et je n'aimais pas cela. Mais avec ton astuce, plus de souci......

Des citrons et du soleil a dit…

C'est ça qu'est bon !!!

irisa a dit…

Sympa le tam tam de blog en blog qui fait courir les bonnes infos
Je viens d'investir dans de nouvelles poêles et cocottes sans téflon et j'en suis ravie !
Marie-Claire en a "éclairée" plus d'une !

Anonyme a dit…

Miam !

Véro C.Métisse a dit…

Ah, c'est vrai qu'elle est belle cette poêle ! Tu sais qu'à "cause de toi", depuis ton billet sur ta poêle verte, ben je me suis achetée toute la batterie de casseroles en acier ! J'en suis ravie (les ai achetées en solde chez Vente Privée), malgré le temps de nettoyage qui est plus long et délicat. Maintenant il me manque une poêle ou une sauteuse dans le genre de la tienne.
Et au passage, j'ai reculotté mon wok ! ^^ Comme pour tes patates, j'imagine, les poulets sautés sont bien meilleurs avec le goût un peu fumé que les liquides vaisselle sapent !

melopapilles a dit…

je vais pouvoir ressortir les vieilles poêles de la campagne alors ! tu sais que c'est la technique de nettoyage des woks ? faire chauffer l'huile mais ne pas l'essuyer complètement. je file de ce pas regarder tes patates au bleu ;)

turquoise a dit…

je n'ai pas de cocotte en fonte mais de belles casseroles et poëles en inox à fond épais. c'est très bien pour tout ce qui est mijotage. pour autant, quand je veux sauter, je suis revenue au téflon pour pouvoir utiliser moins de matière grasse.

la fonte permet-elle de sauter avec peu de matière grasse? car avec l'inox on est obligé d'en mettre beaucoup pour que cela n'attache pas.

Gracianne a dit…

Turquoise, je n’ai jamais beaucoup utilisé l’inox, mais j’avais trouvé qu’effectivement ces poêles-là attachent. Par contre, une poêle en fonte une fois bien culottée attache peu. Bien sûr il faut un fond de matière grasse quand même, et ça colle toujours un peu plus que le Téflon, évidemment. Mais si on suit cette méthode de culottage, chauffer un fond d’huile à vide et simplement essuyer, puis quand on les utilise ne jamais les récurer à fond mais laisser toujours un « film » de graisse au fond, elles deviennent très performantes.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...