vendredi 9 octobre 2009

A chaud


Ecœurement. Honte. Voyeurisme nauséeux. Un cocktail d’impressions nauséabondes ressenties hier soir en regardant Frédéric Mitterrand contraint de se justifier en public sur ses orientations sexuelles.

Je n’ai pas lu son livre, visiblement ceux qui en parlaient hier soir non plus. Mais ce n’est pas le sujet. On peut sans doute faire confiance a Marine Le Pen pour nous en faire une fiche de lecture impartiale.

La pédophilie est infiniment condamnable. L’homophobie, la haine et le lynchage médiatique aussi. Jusqu’à quel point nous faudra t’il subir ce genre de chose ? La France est un triste pays parfois.

22 comments:

Paprikas a dit…

Justement, j'en parlé à un ami ce midi, pourquoi les penchements sexuelles de Frédéric Mitterrand n'inttéressaient personne avant qu'il ne soit ministre alors qu'il a toujours parlé de son homosexualité !!! Je trouve toute cette histoire ecoeurante, il y a tellement de problème à résoudre en France qu'on s'attache à des futilités pareilles !!

Rosa's Yummy Yums a dit…

Je n'ai pas suivi l'affaire, mais ce genre de comportement est infame!

Bises et bon WE,

Rosa

Marie-France a dit…

Je n'ai pas lu son livre, donc je n'en ferai pas de commentaires. Moi, ce qui m'a gêné, c'est que les personnes qui se déchaînent sur lui en ce moment se sont tues à l'époque où son livre est sorti, c'est à dire il y a quelques années maintenant ! tout ça manque d'objectivité, la fonction politique crée la polémique ! Ses orientations sexuelles le regardent, il n'est d'ailleurs pas le seul homme politique, de droite comme de gauche, à l'avoir confié. Il ne faut pas confondre homosexualité et pédophilie, cette dernière étant hautement condamnable. C'est une politique lamentable, certains feraient bien de balayer devant leur porte concernant le tourisme sexuel !

Marie-France a dit…

Je voulais dire : une polémique lamentable et non pas politique lamentable !

Tiuscha a dit…

Ce qu'il y a de plus choquant en effet c'est que personne n'ait lu son livre. Mais comme moi non plus, je ne commenterai pas davantage.
Comme dit Marie France, le politique créée la polémique. Même si on est très loin de ce qui se pratique au USA. Heureusement.

Brigitte a dit…

parler de la paille dans l'oeil du voisin évite de voir la poutre dans le sien....de plus en plus lamentable notre pays, j'ai honte !
Merci d'avoir donne la parole, Gracianne

Marmitedecathy a dit…

Pour une fois je ne suis pas d'accord avec toi Gracianne, peut-être certains n'ont-ils rien dit lorsqu'il n'était que lui-même, mais en tant que ministre de la république, il représente autre chose.
Comment dire , s'il est avéré qu'il a fait du tourisme sexuel, il me semble que là où çà ne me gênait pas (ou pas trop) pour un simple particulier, mais que là en tant que membre du gouvernement, çà me pose problème. Quelle crédibilité pour la France de lutter contre le fléau qu'est le tourisme sexuel si un de ses ministres admet en avoir fait.
Et Dieu sait si je n'adhère pas aux propos du FN pourtant, mais là j'avoue que je me pose des questions -

maloud a dit…

Personne n'a lu le livre, mais Marine Le Pen a dévoilé une petite phrase hors contexte, qui passe dans tous les télés et même sur les blogs à l'étranger. J'appelle ça manipulation.
Les phrases "front nationale" appartiennent à ce long texte publié par Le Monde
http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/10/08/extrait-de-la-mauvaise-vie-de-frederic-mitterrand_1251310_823448.html#ens_id=1241480
Troublant? Peut-être. Pédophile? Non et non.

Anne-Cécile a dit…

Pour avoir lu aussi le long extrait publié par 20minutes sur son site (probablement le même), je suis assez d'accord avec Maloud...

Hélène a dit…

Ce n'est pas trop le livre qui me gêne mais ses propos tenus pour défendre le cinéaste. Artiste ou pas, la loi est la même pour tous. J'ai une fille qui va bientôt avoir 13 ans, cela me choque. Quant à demander sa démission, c'est absurde. En ce moment, tu vois, je pense plus à mes impôts et au fuel qui n'arrêtent pas d'augmenter...

Gracianne a dit…

Ca c’est une autre question Hélène, mais l’amalgame est vite fait. Il a sans doute eu tort de prendre position sur ce sujet.
Ce qui me dégoûte dans tout ça, c’est ce déballage public, cet homme sommé de venir s’expliquer sur un livre que personne n’a lu. On ne livre pas ainsi un homme à la vindicte populaire sans l’avoir auparavant lu ou écouté. C’est une façon indigne de faire de la politique, qui rappelle par ailleurs de bien mauvais souvenirs.

Hélène a dit…

Oui nous sommes bien d'accord sur ce point. C'est la politique et malheureusement ces méthodes ne sont nouvelles.
Bises et bon week-end

peggy a dit…

Ah quel débat ;-) Ben, tu vois, j'ai lu le livre quand il est sorti en 2005 pour le boulot. Et je l'ai trouvé excellent, sincère, sensible, extrêmement touchant, très bien écrit. Je le dis tout net: j'ai aimé ce roman et le personnage de Mitterrand m'a inspiré de la pitié car ce qu'il raconte de sa misère affective et sexuelle est pathétique. Les fameux passages sur les bordels asiatiques ne sont paradoxalement pas si sordides, dans le contexte du récit. Il y raconte des expériences avec des hommes prostitués. Adultes. En aucun cas, des enfants. A chacun de juger la prostitution, qui existe en France comme en Asie: est-elle plus acceptable sous nos fenêtres au coin de la rue, au bois de Boulogne? Mais le vrai problème, au-delà de l'oeuvre, ce n'est pas non plus la vie intime d'un ministre (que savez-vous de la vie sexuelle des personnalités politiques?) mais l'instrumentalisation qu'une poignée d'opposants en manque de visibilité médiatique en fait. Dans la calomnie. Mitterrand fait la connerie de défendre Polanski? une occasion en or pour attaquer le gouvernement à travers lui, pour "se faire" un traitre de l'ouverture, neveu d'une idole du passé. Etablir un rapprochement entre les deux "affaires" est tellement facile.
A chacun de voir s'il a envie de se faire avoir par le système médiatique.
Ps: bises Gracianne ;-)

gabriella a dit…

Tout à fait d'accord avec Peguy.

Gracianne a dit…

Merci Peggy pour ton intervention sensible, tu as mis des mots sur ce que je ressentais. Je préfère ta fiche de lecture à celle de Marine Le Pen...
Les quelques pages que j'ai lues du livre, bien que dérangeantes, m'ont en fait donné envie de le lire.
Quant à ce que nous faisons de l'interprétation du "système médiatique", je crois que nous sommes tous collectivement responsables de nos délits de sale gueule.

Patrick CdM a dit…

D'accord aussi avec Peggy, au moins elle a lu le livre, mais je crois qu'elle lit tout! Moi, j'ai juste eu envie de l'acheter, puis je suis passé à autre chose..

Aujourd'hui, c'est pour un témoignage de moralité envers une famille dont le fils a déconné qu'on l'attaque, c'est encore plus dégueulasse. A Bordeaux, un groupuscule de fachos l'attendait aujourd'hui, avec des pancartes "Touche pas à nos enfants".

Je n'approuve pas sur la forme sa défense de Polansky, quand on est ministre, on ne jette pas l'opprobe sur la justice d'un autre pays, fusse t'il "une certaine Amérique".

Marine Le Pen est toujours aussi conne que lorsque je fréquentais les mêmes bancs qu'elle à la fac.

Ce sont toujours les mêmes fachos qui ont un problème avec la culture, avec ceux qu'on nomme à ce poste, Malraux = drogué, Lang = Pédé, Toubon = fantoche soumis à sa femme, etc..

Pascale (ivS) a dit…

J'ai lu le livre quand il est sorti en 2005, la personne qui me l'avait prêté se demandait quoi en penser, être choqué par ce qu'il relatait, ou...? J'ai trouvé que les qualités littéraires étaient plus intéressantes que cette confession, un peu choquante, provocatrice mais qui appelait aussi une certaine compassion. Il ne cesse de dire dans son livre sa honte de se prêter à ces pratiques, encore plus aigüe lorsqu'il rentre en France, il n'est pas heureux, il y a une grande misère affective là-dedans. Quand on parle d'apologie de la pédophilie, je pense à Matzneff, et on est très loin de cette ignominie chez Mitterand, qui, je le répète, a en plus une belle écriture.
Il n'a pas réfléchi assez avant de défendre Polanski, qui doit répondre de ses actes devant la loi, people ou pas. On peut reprocher ça à un ministre censé s'exprimer au nom de la pensée, des intellectuels; j'ai été d'ailleurs assez sceptique à sa nomination, mais je ne vois personne à proposer qui ait l'envergure idéale...
Le reste est vraiment représentatif de la misère politique dans laquelle nous sommes englués, où sont les idéaux?

Marmitedecathy a dit…

Pascale je rejoins une partie de ta position, et sans parler de pédophilie le tourisme sexuel c'est quand même bof,
un article intéressant sur le sujet :
http://didierlestrade.blogspot.com/2009/10/le-chapitre-11.html

Gracianne a dit…

Merci pour le lien Cathy, c'est intéressant. Il serait temps effectivement que certains - et pas seulement la communauté gay - se penchent sur ces pratiques de tourisme sexuel. Mais encore une fois, crois moi ou non, je ne cautionne ni le viol des petites filles de 13 ans ni le tourisme sexuel. Ce n'était pas le sujet de mon billet.
Passons à autre chose.

irisa a dit…

Gracianne , j'aime tes indignations spontanées et sincères qui nous invitent à réfléchir .
Je ne suis pas non plus d'accord avce les débordements médiatiques et politiques concernant le livre de FM
Je suis en revanche plus sévère avec le cas Polanski qui n'avait pas à être défendu .

fedeccino a dit…

je suis italienne (mais a moitié belge :), donc actuellement particulierement et malheureusement bien placée pour voir que nous sommes dans le plein de la decadence, et à la fin de notre deuxieme petit empire romain. Premiere victimes de cette situation: 1) les sorcieres (les femmes) et 2) les homos.
La delation est simplement une tactique fasciste, c'est d'ailleurs de Marine le Pen que tu ceci est parti. Je partage ton ecoeurement.
A presto,
federica

Elvira a dit…

Même ici, au Portugal, la presse en parle, de Frédéric et de Marine... Pfff... Déjà que Nicolas n'était pas pris très au sérieux...

Drôle de société que j'ai du mal à reconnaître...

Beijinhos.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...