lundi 19 janvier 2009

Il avait un rêve



I say to you today, my friends, so even though we face the difficulties of today and tomorrow, I still have a dream. It is a dream deeply rooted in the American dream.

I have a dream that one day this nation will rise up and live out the true meaning of its creed: "We hold these truths to be self-evident: that all men are created equal."

I have a dream that one day on the red hills of Georgia the sons of former slaves and the sons of former slave owners will be able to sit down together at the table of brotherhood.

I have a dream that one day even the state of Mississippi, a state sweltering with the heat of injustice, sweltering with the heat of oppression, will be transformed into an oasis of freedom and justice.

I have a dream that my four little children will one day live in a nation where they will not be judged by the color of their skin but by the content of their character.

I have a dream today.

15 comments:

patriciaBS a dit…

Et dire qu'il aura fallu attendre plus de cinquante ans... Mais il y a des pays où les rêves se réalisent...

Cathy a dit…

Je regarde ces images de foule et j'avoue que j'ai la larme à l'oeil, c'est bien que tu en parles

Cuisine Framboise a dit…

Rêves de paix, de réconciliation . I hope. Bonne semaine.

Estèbe a dit…

Il parle bien ce monsieur. C'est de la balle. Et comme il disait si bien: "ne nous laissons pas abattre"

Mamina a dit…

Il avait un rêve, le rêve se réalise... pourvu qu'il devienne réalité, vraiment.

Eglantine a dit…

50 ans d'écart : derrière Martin Luther King pratiquement que des noirs... derrière obama les couleurs se croisent et se recroisent... il y a des rêves semblant insensés qui se réalisent...

Un beau message d'espoir qui réchauffe le coeur en ces temps moroses...

Tiuscha a dit…

Estèbe, c'est quoi cet humour ?
On dirait bien que le rêve s'est réalisé en effet...

Camille a dit…

Words (W. B. Yeat)

I had this thought a while ago,
'My darling cannot understand
What I have done, or what would do
In this blind bitter land'

And I grew weary of the sun
Until me thoughts cleard up again,
Remembering that the best I have done
was done to make it plain;

That every year I have cried, ' At length
My darling understands it all,
because I have come into my strength,
And words obey my call';

That had she done so who can say
What would have shaken from the sieve?
I might have thrown poor words away
And been content to live.

maloud a dit…

Depuis le 5 Novembre, 2h30 TMG je veux croire qu'on laissera un monde mieux à nos enfants, Gracianne.

Pascale (ivS) a dit…

Quoiqu'on puisse en dire, ce pays a des choses à nous apprendre. Au constat du chemin parcouru en quarante ans, je ne peux pas me défaire d'une certaine amertume quand je constate la façon dont les choses "évoluent" ici aujourd'hui.

Véro C.Métisse a dit…

Martin Luther King, Malcolm X, Rosa Parks...
Lorsqu'on discute avec mes élèves, ils me disent parfois "oui, mais si on est les seuls à le faire, ça ne sert à rien..."
Ils parlent d'arrêter le surimi, de ne pas marcher sur la pelouse, de ne jamais dire de gros motsn de se lever dans le tram pour laisser s'asseoir les vieilles dames...
Si je devais ne choisir qu'une seule phrase de moi à leur laisser, ce serait celle-ci: stand tall, believe in what's right, and act according to it. Even if you're alone. May it take 50 years, the world will follow...
Ca paraît niouniouk, idéaliste et un poil démago, hein ?
Quand même, encore une fois, même longueur d'ondes...

Anso a dit…

J'espère comme Malou, c'est aussi mon rêve !! Ces mots sont plus qu'un roc, on attend la montagne !!

Anonyme a dit…

On comprend maintenant pourquoi la droite et les médias de droite étaient si enthousiastes avec Obama.
http://www.timesonline.co.uk/tol/news/world/us_and_americas/article5575883.ece

Si les rêves étaient solubles, quelle serait leur vitesse de dissolution?

J´espère qu´il ne va pas envahir le Pakistan ni l´Iran ni envoyer beaucoup trop de soldats de plus tuer les Afghans.

Et nous qui croyions que les mulâtres ne pouvaient être si cons!!!

Gracianne a dit…

Il y a des messages anonymes qui me depriment parfois, le lundi matin.
Je n'aime pas le mot mulatre.

Chambiers a dit…

M'en fout du mot mulâtre on est tous le mulâtre de quelqu'un mais pourquoi rester anonyme quand on semmble si sur de soi quel dommage!
Moi c'est le "et nous" qui me déprime
Anne

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...